Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Belle and Sebastian
Le Grand Rex  (Paris)  8 mars 2004

9 avril 2002, le cultissime groupe pop écossais Belle & Sebastian dispense le Grand Rex d'un des dix concerts à voir à Paris cette année-là : répertoire enchanteur, ambiance magique, salle de rêve, reprises parfaites : "Alone Again Or" , "Harley Davidson" ... Deux ans plus tard, la donne a changé, Isobel Campbell est partie tandis que Stuart Murdoch et ses amis, donnaient une nouvelle orientation à leur carrière via l'inattendu Dear Catastrophe Waitress.

Chronique d'une déception annoncée ... Pourtant cette première date de leur nouvelle tournée valait également son pesant de cacahuètes par la présence en ouverture de Franz Ferdinand, nouvelle coqueluche de la pop d'outre-Manche auréolée d'une hype grossissant chaque jour un peu plus.

Malheureusement, dans le hall d'entrée, de petites affiches annoncent l'annulation de leur prestation pour cause d'extinction de voix ... Premier rendez-vous manqué donc, la partie étant remise au 22 avril à la Cigale. En lieu et place des jeunes écossais, c'est un Sébastien Martel bien de chez nous qui assure correctement l'ouverture sans pour autant faire dans l'inoubliable.

Surprenante fut l'entrée en matière du collectif écossais via un hommage appuyé aux Shadows avant d'attaquer un set majoritairement dédié au nouvel album ainsi qu'à une relecture d'ancien succès : "Judy And The Dream Of Horses" , "The State I Am In" , "You're Just A Baby" ...

Côté reprises, comble du bon goût, le groupe manifeste une nouvelle fois son attachement à la pop française des années soixante avec une impeccable relecture de "Comment Te Dire Adieu" de la divine Françoise Hardy.

Malgré deux rappels et nombre de similitudes avec cette désormais célèbre prestation de 2002, force est de reconnaître que le show fonctionne nettement moins bien, probablement à cause de ce Dear Catastrophe Waitress , qui malgré toute une mise en scène pour l'interprétation, peine à ravir les fans d'antan.

Au final, c'est donc content mais un peu déçu que l'on quitte le Grand Rex, comme souvent à un concert de Belle & Sebastian ....

 

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Album Dear Catastrophe Waitress de Belle and Sebastian
La chronique de l'album The blues are still blue de Belle and Sebastian
Belle and Sebastian parmi une sélection de singles (été 2006)
La chronique de l'album Girls in Peacetime Want to Dance de Belle And Sebastian
Belle and Sebastian en concert au Festival La Route du Rock 2006 (samedi)


Barbel         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 12 janvier 2020 : Pas de soldes sur Froggy's

C'est la saison des soldes. Peut être l'occasion d'acheter au rabais quelques oeuvres d'artistes qui auraient mérité que l'on paie le prix fort. Qu'à cela ne tienne, voici le sommaire de la semaine rempli de découvertes et d'artistes à soutenir, soldés ou non.

Du côté de la musique :

"Nougaro" de Babx, Thomas de Pourquery et André Minvielle
"Demain est mort" de Larme Blanche
"True colors" de David Bressat
"Splid" de Kvelertak
"Bach, Handel : An imaginary meeting" de Lina Tur Bonet & Dani Espasa
"My favourite things", le podcast de Listen In Bed #8
"Turn bizarre" de Livingstone
"Le musc" de Petosaure
"En voyages" de Pierre Vassiliu
"Shadow in the dark" de Tiger & the Homertons
"Caipirinha" de Tiste Cool
et toujours :
"Broken toy" de Dirty Bootz
"Voix du ciel" de Ensemble Gilles Binchois
"Telemann : Frankfurt Sonatas" de Gottfried von der Goltz
"Lemon the moon" de Nitai Hershkovits
"Le rêve et la terre : Debussy, Ginastera" de Orchestre de Lutetia & Alejandro Sandier

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Phèdre" au Théâtre des Abbesses
"Du ciel tombaient des animaux" au Théâtre du Rond-Point
"Les Passagers de l'aube" au Théâtre 13/Jardin
"Pièce en plastique" au Théâtre de Belleville
"Les Feux de l'Amour et du Hasard" au Grand Point Virgule
"Ruy Blas, grotesque et sublime" au Théâtre Essaion
"Les Michel's" au Théâtre Essaion
les reprises :
"Dom Juan - Le festin de pierre" au Théâtre de la Cité internationale
"Le dernier carton" au Théâtre du Gymnase
"Le K" au Théâtre Rive-Gauche
"La promesse de l'aube" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Ritals" au Théâtre La Scène Parisienne
"Odyssée" au Lavoir Moderne Parisien
"Philippe Fertray - Pas de souci" au Théâtre de la Contrescarpe
"Trinidad - Pour que tu t'aimes encore" à la Comédie Bastille
"Constance - Pot pourri" au Théâtre de l'Oeuvre
"Dans ma chambre" au Théâtre Les Déchargeurs
"Carla Bianchi - Migrando" à la Nouvelle Seine
"Giorgia Sinicorni - Comment épouser un milliardaire" à la Nouvelle Seine
et la chronique des spectacles de janvier

Expositions avec :

la dernière ligne droite pour "Vampires - De Dracula à Buffy" à la Cinémathèque française

Cinéma avec :

"Barthes*" de Vincent Gérard, Cédric Laty, Bernard Marcadé et et Camille Zéhenne
la chronique des films sortis en décembre
et la chronique des sorties de janvier

Lecture avec :

"Celle qui pleurait sous l'eau" de Niko Tackian
"Je suis le fleuve" de T.E. Grau
"La prière des oiseaux" de Chigozie Obioma
"Sang chaud" de Kim Un Su
"Un millionaire à Lisbonne" de J.R. Dos Santos
et toujours :
"Juste une balle perdue" de Joseph D'anvers
"La séparation" de Sophia de Séguin
"Otages " de Nina Bouraoui
"Sukkwan island" de David Vann

Froggeek's Delight :

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=