Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce L'Opéra de quat'sous
Théâtre de la Ville  (Paris)  septembre 2009

Opéra de Bertolt Brecht, mise en scène de Robert Wilson, avec la Compagnie du Berliner Ensemble.

Le Berliner Ensemble est une institution, compagnie fondée par Brecht lui-même en 1949. Déchu de sa nationalité allemande en 1935 par le régime nazi, chassé des Etats-Unis en 1947 lors de la chasse aux sorcières maccarthystes, il crée cette compagnie lorsqu'il revient s'installer à Berlin-Est en 1949.

Cette troupe est donc entièrement imprégnée de l'oeuvre de Brecht. C'est dès lors la mise en scène de Robert Wilson qui est la vraie inconnue de cette série de représentation. Les mises en scène de Bob Wilson ont la réputation d'être sophistiquées, proche de l'art contemporain, épurées, conceptuelles. Comment faire rentrer la fange des mendiants et des escrocs brechtiens dans les habits taillés par Wilson ?

La mise en scène est fascinante. Un ensemble de parallèles lumineuses de néon en décor de fonds ou en accessoires, des lumières sombres ou crues mais aussi aux tons pastels ou flamboyants à l'arrière lorsque l'histoire l'exige. Dans cet univers évoluent des personnages maquillés comme s'ils sortaient d'un film expressionniste muet des années 30. On pense à "Metropolis" de Fritz Lang, avec lequel Brecht collaborera à Hollywood, ou au "Nosferatu" de Murnau dont le personnage de Brown, le chef de la police, est clairement inspiré. Il y a aussi cette scène, lorsque Mackie s'échappe de prison, inspirée du Kid de Chaplin, Chaplin lui aussi inquiété par la commission McCarthy et que Brecht rencontrera à cette occasion.

C'est ainsi que Robert Wilson illustre cette histoire où Mackie-le-surineur, le chef des brigands de Londres, épouse Polly, contre la volonté de son père, Peachum, protecteur et exploiteur des mendiants de Londres. Ce conte, peuplée de personnages cyniques et sans-morale, résonne encore de manière très moderne.

Lorsque, lors du dernier tableau, Mackie, sur l'échafaud, chante "Qui est le plus grand criminel : celui qui vole une banque ou celui qui en fonde une ?", le public rit tellement cela résonne à l'aune de l'actualité récente. Ce conte amoral et cruel, mis en scène afin de rappeler l'époque de la fin du régime de Weimar, la crise financière des années 30, et la montée d'Adolf Hitler en Allemagne, nous interroge aussi sur la fameuse phrase de Karl Marx " Celui qui ne connaît pas l'Histoire est condamné à la revivre". Les princes qui nous gouvernent sauront-ils en tirer les leçons?

A l'issue de la représentation, les interprètes, en particulier Christina Drechsler (Polly), Axel Werner (Brown), Stefan Kurt (Mackie et Traute Hoess (Madame Peachum), ainsi que les musiciens ont été longuement et chaleureusement applaudis pour nous avoir fait vivre ce moment de poésie hors du temps.

 

Laurent Coudol         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 2 août 2020 : Une petite pause s'impose

Le mois d'août arrive. Sans les festivals, l'actualité culturelle sera plus calme mais nous serons toujours là pour vous tenir compagnie chaque semaine notamment sur Twitch. Commençons par le replay de la Mare Aux Grenouilles #8 (la prochaine sera le 29 août) et bien entendu le sommaire habituel.

Du côté de la musique :

"Pain olympics" de Crack Cloud
"Waiting room" de We Hate You Please Die
"Surprends-moi" de Cheyenne
"Nina Simone 1/2" le mix numéro 20 de Listen in Bed
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Noshtta" de L'Eclair
"Moderne love" de Toybloid
  "Les îles" de Benoit Menut
"Echange" de Brussels Jazz Orchestra, Claire Vaillant & Pierre Drevet

Au théâtre :

chez soi avec des comédies blockbusters at home :
"Lady Oscar" de Guillaume Mélanie
"La vie de chantier" de Dany Boon
"Post-it" de Carole Greep
"Mon meilleur copain" de Eric Assous
"L'ex-femme de ma vie" de Josiane Balasko
"Un point c'est tout" de Laurent Baffie
et de l'eclectisme lyrique avec :
"L'Ange de feu" de Serge Prokofiev revisité par Mariusz Trelinski
les antipodes stylistiques avec "L'Enfant et les Sortilèges" de Maurice Ravel par James Bonas et "Dracula, l'amour plus fort que la mort" de Kamel Ouali
et le concert Hip-Hop Symphonique avec des figures du rap et l'Orchestre Philharmonique de Radio France

Expositions :

en virtuel :
"Warhol" à la Tate Modern de Londres Exhibition Tour avec l'exhibition tour par les commissaires et et 12 focus
"Plein air - De Corot à Monet" au Musée des impressionnismes de Giverny
avec l'audioguide illustré ainsi qu'une approche en douze focus
en real life :
"Le Monde selon Roger Ballen" à La Halle Saint Pierre
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Harper's Bazaar, premier magazine de mode" au Musée des Arts Décoratifs
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Coeurs - Du romantisme dans l'art contemporain" au Musée de la Vie romantique
les Collections permanentes du Musée Cernushi
"Helena Rubinstein - La collection de Madame" et "Frapper le fer" au Musée du Quai Branly
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
du vintage avec la version restaurée de "Quelle joie de vivre" de René Clément
un documentaire "Dawson City : le temps suspendu" de Bill Morrison
des films récents dans son salon :
"Hauts les coeurs !" de Solveig Anspach
"La Famille Wolberg" de Axelle Ropert
"Pieds nus sur des limaces" de Fabienne Berthaud
"Le Voyage aux Pyrénées" de Jean-Marie Larrieu et Arnaud Larrieu
"Dans Paris" de Christophe Honoré
"La promesse" de Luc et Jean-Pierre Dardenne

Lecture avec :

"Nous avons les mains rouges" de Jean Meckert
"Il était deux fois" de Franck Thilliez
"La goûteue d'Hitler" de Rosella Postorino
et toujours :
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Fleishman a des ennuis" de Taffy Brodesser-Akner
"Summer mélodie" de David Nicholls
"La Chine d'en bas" de Liao Yiwu
"La nuit d'avant" de Wendy Walker
"Isabelle, l'après midi" de Douglas Kennedy
"Les ombres de la toile" de Chris Brookmyre
"Oeuvres complètes II" de Roberto Bolano
"Un été norvégien" de Einar Mar Gudmundsson

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=