Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Bosque Brown - Micah P. Hinson
Café de la danse  (Paris)  17 septembre 2009

La soirée Eldorado Club au Café de la Danse promet d'être une belle soirée. Pour ceux qui connaissent Micah P. Hinson, ils attendent de voir sur scène ce songwriter si doué qui, au fil des albums, trace une voie singulière et élégante.

Le groupe d'ouverture se nomme Bosque Brown : un couple, une jeune femme à la guitare et son compagnon aux claviers et bruits électroniques. C'est elle qui chante et parle, présentant chacune de ses chansons.

Le groupe surprend par sa décontraction. La scène est pourtant assez grande et la chanteuse enchaîne ses titres comme si elle était encore à la maison, dans son Texas, racontant les anecdotes de la ville à son public d'habitués.

Ecriture autobiographique : sa ville, sa rivière, ses émotions d'adolescente et une voix ample, puissante qui retient et séduit. Ballade folk trempée parfois par endroits des bruits stridents de la ville. Son compagnon la regarde comme si c'était la première fois. Douceur et mélancolie, entre Joanna Newsom et Martha Wainwright.

Quand Micah P. Hinson prend possession de la scène, il ne veut même pas déranger les gens qui prennent un verre et bavardent. Il prépare ses branchements, accorde sa guitare et teste les retours. Il mange une pomme, il se balance, fébrile et visiblement heureux et attendri. Un peu de Tropicana et c'est lancé.

Est-ce que ce sont ses ennuis de santé assez graves, son mal au dos dont il s'est sorti, continuant quand même un traitement solide, qui lui donne un air de ressuscité ? Chapeau, lunettes qui lui mangent une partie du visage : c'est en quelque sorte le petit frère d'Elvis Costello. La prestation est accueillie avec un silence chargé d'attention, et de tension. Guitare haute et bouche qui s'écrase sur un micro des années 50, il interprète ses chansons en détachant chaque mot, chaque phrase.

Cette manière de distiller chaque son, allongeant et comme questionnant le sens est un signe de maturité qui ne laisse pas d'étonner. Seul à la guitare, bavard, à qui s'adresse-t-il ? Aussi bien à Elvis Presley qu'à Léonard Cohen, qu'au public qu'il remercie avec émotion.

Ancré dans la tradition américaine, aussi incisif que libre de toutes les modes, Micah P. Hinson mérite amplement la réputation qu'il s'est construite parmi quelques initiés. Une longue carrière semble encore devant lui tellement il compose avec naturel et interprète sans la moindre affectation.

Aujourd'hui à la guitare, peut-être que plus tard il souhaitera étoffer avec d'autres musiciens ses mélodies inspirées. Est-ce qu'on doit l'espérer ? Le côté intimiste de sa performance nous a déjà mis en émoi.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Baby de Bosque Brown

La chronique de l'album Micah P. Hinson and the Red Empire Orchestra de Micah P. Hinson
La chronique de l'album Micah P. Hinson and the Pioneer Saboteurs de Micah P. Hinson
La chronique de l'album Micah P. Hinson and the Nothing de Micah P. Hinson
Micah P. Hinson en concert au Festival International Benicàssim 2008
Micah P. Hinson en concert à Théâtre Marigny (dimanche 17 octobre 2010)
L'interview en VO de Micah P. Hinson(29 avril 2008)
L'interview de Micah P. Hinson (vendredi 25 mars 2016)
L'interview de Micah P Hinson (29 avril 2008)

En savoir plus :
Le site officiel de Bosque Brown
Le Myspace de Bosque Brown
Le site officiel de Micah P. Hinson
Le Myspace de Micah P. Hinson
Le Facebook de Micah P. Hinson

Crédits photos : Marie Guerre (Toute la série sur Taste of Indie)


Sandrine Gaillard         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Micah P. Hinson (25 mai 2010)
Micah P Hinson (28 avril 2008)


# 9 août 2020 : Vacances, j'oublie tout

Il fait beau et chaud, on reste à l'ombre, on traine à la plage, mais si vous avez encore un petit moment pour jeter un oeil à Froggy's Delight, nous sommes toujours là. Voici le programme light et rafraichissant de la semaine.
petit bonus, le replay de la MAG (Mare Aux Grenouilles) numéro #1

Du côté de la musique :

"Pain olympics" de Crack Cloud
"Waiting room" de We Hate You Please Die
"Surprends-moi" de Cheyenne
"Nina Simone 1/2" le mix numéro 20 de Listen in Bed
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Noshtta" de L'Eclair
"Moderne love" de Toybloid
  "Les îles" de Benoit Menut
"Echange" de Brussels Jazz Orchestra, Claire Vaillant & Pierre Drevet

Au théâtre :

Le compte-rendu de la 35ème édition du Festival Humour et Eau salée
et un spécial "Au Théatre ce soir dans un salon" avec les grands classiques de Barilet et Grédy :
"Peau de vache"
"Potiche"
"Folle Amanda"
"Le don d'Adèle"
"L'Or et la Paille"
et "Fleur de cactus" revisité par Michel Fau

Expositions :

en real life :
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Coeurs - Du romantisme dans l'art contemporain" au Musée de la Vie romantique
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
"Voir le jour" de Marion Laine
"Le Défi du champion" de Leonardo D'Agostini
et at home avec des longs...
"2021" de Cyril Delachaux
"Les Robinsonnes" de Laurent Dussaux
"L'Ile aux femmes" de Eric Duret
"Quand j'avais 5 ans, je m'ai tué" de Jean-Claude Sussfeld
"The Storm" de Ben Sombogaart
...et des courts-métrages
"Odol Gorri" de Charlène Favier
"Poseur" de Margot Abascal

Lecture avec :

"Retour de service" de John Le Carré
"Un océan, deux mers, trois continents" de Wilfried N'Sondé
"Nous avons les mains rouges" de Jean Meckert
"Il était deux fois" de Franck Thilliez
"La goûteue d'Hitler" de Rosella Postorino
et toujours :
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Fleishman a des ennuis" de Taffy Brodesser-Akner
"Summer mélodie" de David Nicholls
"La Chine d'en bas" de Liao Yiwu
"La nuit d'avant" de Wendy Walker
"Isabelle, l'après midi" de Douglas Kennedy
"Les ombres de la toile" de Chris Brookmyre
"Oeuvres complètes II" de Roberto Bolano
"Un été norvégien" de Einar Mar Gudmundsson

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=