Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Imagho
Inside Looking out - "rythm / treble" 1998-2008  (Unique Records)  avril 2008

À force d'expérimentation, de mode et d'anti-mode, d'intellectualisme et de rétro-futurisme ; après le top 500 et l'Hadopi deux point zéro ; à tant rechercher les profits et markestiser les postures ; harassé par le calibrage FM et ses singles catchy ; lassé de l'engagement politique et revenu même du mondialisme humaniste, caritatif et poseur ; à toujours repousser les limites et devancer même le futur de demain, les yeux rivés dans celui d'avant-hier, on en oublierait presque le plaisir simple d'écouter (et de jouer) de la musique. La saine joie des jolies mélodies, des sonorités évocatrices. Voyages immobiles, poésies de notes, invitant à la rêverie.

Imagho, depuis plus de dix ans, n'oublie pas, tout simplement. Derrière ce nom programmatique, un homme : Jean-Louis Prades, qui n'est pas précisément connu pour quoi que ce soit d'autre, à vrai dire, mais qui participe ou a également participé à : Fovéa, Baka!, Sketches of Pain, Frz-Imagho ou Secret name... c'est dire si l'individu est actif et a plus d'une corde à son arc, tant il est vrai que ces différentes projets vont du plus intime au plus bruitiste.

C'est un peu de cet esprit touche-à-tout que l'on retrouve dans les paysages de son projet solo Imagho, qui est capable, avec une palette de pistes au format concis, de composer une promenade dans des paysages musicaux d'une grande variété. Ce qu'illustre à merveille la compilation "Rythm / Treble" 1998-2008, qui regroupe titres des albums précédents et inédits et tient ici le rôle d'un disque 2 pas du tout superflu et preuve du respect avec lequel sont traités œuvres et auditeurs, qui finiront de justifier tout le bien que l'on pense du label Unique Records. Le plaisir de la musique pour dernier mot, là où d'autres auraient peut-être calculé bien différemment.

Mais qu'en est-il alors du disque 1, le véritable nouvel album d'Imagho ? Y domine une confondante impression de sérénité. Sérénité des compositions, tout d'abord, auxquelles on pourrait associer de longues listes d'adjectifs reliés aux sensations de légèreté (voire : d'apesanteur), de douceur et de rêverie. Mais la maladresse de la plume promettant de n'être pas à la hauteur de ces quiétudes, on préfèrera laisser au lecteur le soin de composer lui-même la liste qui lui conviendra le mieux.

Sérénité de l'homme, aussi. Trois ans après son précédent opus (Someone controls electric guitars ; Hitomi Recordings, 2005), Imagho nous refait le coup de l'album de guitare en ayant l'air de ne pas y toucher. C'est qu'en toute objectivité, et de l'aveu même de leur créateur, les pistes sont toutes construites autour de son travail sur cet instrument ; pourtant, à la seule écoute du disque, bien malin qui pourrait le deviner, tant il est vrai que le jeu de Prades, d'une sensibilité toute de retenue, sait se faire discret, se grimer d'effets, s'effacer modestement derrière d'autres sonorités, bruits ou musique.

Ce musicien-là n'a pas besoin de (se) prouver quoi que ce soit. Il se contente de jouer de la musique, de tirer de son instrument les couleurs dont il habillera les paysages qui raviront les yeux de l'auditeur. Cet homme-là sait s'effacer derrière la joie qu'il sait faire naître chez celui qui l'écoute. Et la richesse des compositions gage que l'on ne s'ennuiera pas une seule des quarante minutes de l'album, que l'on passera plutôt, l'une après l'autre, à essayer d'explorer en esprit les vastes territoires ouverts pour nous.

Un magnifique album de magnifiques musiques, tout simplement (comme on parlerait d'un album de photo, d'une galerie de peintures). Comment ne pas y trouver la paix, le calme de la contemplation ?

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Méandres de Imagho
La chronique de l'album Soleil de Tokyo de Imagho
La chronique de l'album Soleil de Imagho
L'interview de Imagho (mars 2014)

En savoir plus :
Le Myspace de Imagho
Le site officiel de Unique Records


Cédric Chort         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 07 avril 2024 :Un marathon de nouveautés !

Pendant que ca court dans les rues de Paris et d'ailleurs, on vous a concocté un parcours de découvertes culturelles et variées. Pensez à nous soutenir en suivant nos réseaux sociaux et nos chaines Youtube et Twitch.

Du côté de la musique :

"Le carnajazz des animaux" de Dal Sasso Big Band"
"Deep in denial" de Down To The Wire
"Eden beach club" de Laurent Bardainne & Tigre d'Eau Douce
"Ailleurs" de Lucie Folch
"Ultrasound" de Palace
quelques clips en vrac : Pales, Sweet Needles, Soviet Suprem, Mazingo
"Songez" de Sophie Cantier
"Bella faccia" de Terestesa
"Session de rattrapage #5", 26eme épisode de notre podcast Le Morceau Caché

et toujours :
"Our decisions" de Frustration
"L'amour c'est chiant" de Vanessa Philippe
"Jaffa blossom" de Mohamed Najem
petit focus sur Lisatyd et Fishtalk
"Maurice Ravel, Complete works for solo piano" de Keigo Mukawa
"No friends no pain" de Johnnie Carwash
"Nous célébrer" de Esparto
"Don't be boring" de Dynamite Shakers
"Castèls dins la luna" de CXK

Au théâtre

les nouveautés :

"Come Bach" au Théâtre Le Lucernaire
"Enfance" au Théâtre Poche Montparnasse
"Lîle des esclaves" au Théâtre Le Lucernaire
"La forme des choses" au Théâtre La Flèche
"Partie" au Théâtre Silvia Monfort
et toujours :
"Punk.e.s" Au Théâtre La Scala
"Hedwig and the angry inch" au théâtre La Scala
"Je voudrais pas crever avant d'avoir connu" au Théâtre Essaïon
"Les crabes" au Théâtre La Scala
"Gosse de riche" au Théâtre Athénée Louis Jouvet
"L'abolition des privilèges" au Théâtre 13
"Lisbeth's" au Théâtre de la Manufacture des Abbesses
"Music hall Colette" au Théâtre Tristan Bernard
"Pauline & Carton" au Théâtre La Scala
"Rebota rebota y en tu cara explota" au Théâtre de la Bastille
"Une vie" au Théâtre Le Guichet Montparnasse
"Le papier peint jaune" au Théâtre de La Reine Blanche
des reprises :
"Macbeth" au Théâtre Essaion
"Le chef d'oeuvre inconnu" au Théâtre Essaion
"Darius" au Théâtre Le Lucernaire
"Rimbaud cavalcades" au Théâtre Essaion
"La peur" au Théâtre La Scala

Du cinéma avec :

"Le naméssime" de Xavier Bélony Mussel
"Yurt" de Nehir Tuna
"Le squelette de Madame Morales" de Rogelio A. Gonzalez

et toujours :
"L'innondation" de Igor Miniaev
"Laissez-moi" de Maxime Rappaz
"Le jeu de la Reine" de Karim Ainouz
"El Bola" de Achero Manas qui ressort en salle
"Blue giant" de Yuzuru Tachikawa
"Alice (1988)" de Jan Svankmajer
 "Universal Theory" de Timm Kroger
"Elaha" de Milena Aboyan

Lecture avec :

"Des gens drôles" de Lucile Commeaux, Adrien Dénouette, Quentin Mével, Guillaume Orignac & Théo Ribeton
"L'empire britanique en guerre" de Benoît Rondeau
"La république des imposteurs" de Eric Branca

"L'absence selon Camille" de Benjamin Fogel
"Sub Pop, des losers à la conquête du monde" de Jonathan Lopez

"Au nord de la frontière" de R.J. Ellory
"Anna 0" de Matthew Blake
"La sainte paix" de André Marois
"Récifs" de Romesh Gunesekera

et toujours :
"L'été d'avant" de Lisa Gardner
"Mirror bay" de Catriona Ward
"Le masque de Dimitrios" de Eric Ambler
"La vie précieuse" de Yrsa Daley-Ward
"Le bureau des prémonitions" de Sam Knight
"Histoire politique de l'antisémitsme en France" Sous la direction d'Alexandre Bande, Pierre-Jerome Biscarat et Rudy Reichstadt
"Disparue à cette adresse" de Linwood Barclay
"Metropolis" de Ben Wilson

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=