Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Noah and the Whale
The First Days Of Spring  (Young and Lost Club / Cooperative Music)  septembre 2009

Il est souvent gênant de découvrir une œuvre créée pour exhorter la douleur, particulièrement quand elle est issue d’une rupture amoureuse. Par la force des choses, son auteur nous prend comme témoin de ses interminables lamentations, voire nous positionne comme partie prenante de cette situation éprouvante, faisant ainsi de l’œuvre un outil de vengeance.

Fort heureusement pour nous, l’auteur principal Charlie Fink a eu l’intelligence et la délicatesse de faire de son album post-rupture The First Days Of Spring, une superbe leçon d’optimisme et de renaissance.

Alors oui bien sûr, le jeune homme ne s’est pas remis à danser la gigue du jour au lendemain. Comme tout un chacun, il est passé par les étapes pénibles mais indispensables à la cicatrisation, l’amenant petit à petit vers la paix intérieure. Cette œuvre (on parlera d’"œuvre" conçue et réfléchie dans son ensemble, plutôt que d’un album enchaînant les titres de manière marketingo-aléatoire) est donc le fruit de sa résilience (ndlr : terme inventé par le psychiatre Boris Cyrulnic pour qualifier le fait de renaître de sa souffrance). Preuve en est le titre de l’album, The First Days Of Spring. Le printemps comme symbolique absolue de la renaissance.

Ceci étant dit, qu’en est-il précisément du contenu ? Le premier titre, reprenant le nom de l’album, est une entrée en matière des plus convaincantes. Le morceau se construit en douceur, d’abord avec des percussions lourdes au loin, puis la venue d’une couche réverbée de violons, ensuite quelques notes de guitares et enfin les premières paroles "c’est le premier jour du printemps, et ma vie recommence à nouveau", voilà c’est (re)parti pour Charlie Fink. Jusqu’au final explosif, il nous berce de sa douce voix mélancolique et de ses mots emprunts d’optimisme. L’envie d’aller de l’avant se heurte encore parfois à quelques tourments résiduels sur "Our Window" et "My Broken Heart". De ce combat sont issus ces deux titres ayant en commun une grande beauté. La simplicité dominant l’un, alors que la richesse de l’orchestration domine l’autre.

Et soudain, c’est la révélation. Avec les indissociables et euphorisants "Instrumental I" et "Love Of An Orchestra", mélange de Fantasia et de comédie musicale, l’enthousiasme est à son comble. Les chœurs tout comme les envolées orchestrales, sont comme un ouragan de joie et de bonne humeur emportant tout sur son passage, auditeur compris. L’euphorie n’était-elle qu’illusion ? Avec "Stranger", l’énergie positive retombe subitement. Retour mélancolique, alors que Charlie Fink fait un constat amer : une histoire d’un soir peut attrister plus qu’elle peut réparer. Voyage entre peine et joie, pas toujours simple de garder le cap du bonheur retrouvé.

Mais avec "Blue Skies", Fink se secoue à nouveau. Il voit les éclaircies au loin et continue d’avancer pour les rejoindre. Les chœurs présents sur le morceau semblent d’ailleurs l’y encourager. Finalement, c’est avec apaisement et philosophie que Fink conclut son œuvre. "My Door Is Always Open" démontre qu’il n’est donc pas question de ressentiments mais bien de paix retrouvée et de liberté.

The First Days Of Spring, n’est pas une complainte gênante, ni du voyeurisme forcé, mais une œuvre mature et maîtrisée dont il ressort une grande beauté. Il serait donc dommage de s’en priver. Et détail non négligeable, les Noah and The Whale étant de grands amateurs de bon cinéma, la version deluxe de l’album propose un film de 50 minutes pour parfaire l’œuvre.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Noah and the Whale en concert à La Maroquinerie (mardi 8 décembre 2009)
Noah and the Whale en concert au Grand Mix (samedi 20 mars 2010)
Noah and the Whale en concert au Festival International de Benicàssim #17 (dimanche 17 juillet 2011)

En savoir plus :
Le site officiel de Noah and the Whale
Le Myspace de Noah and the Whale


Syx         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 22 septembre 2019 : Fin d'été

Fin d'été c'est le titre du nouvel album de Samir Barris, on vous en parle en ces premiers jours d'automne, tout comme les autres sorties musicales, littéraires, théâtrales, cinématographiques et muséales qui ont retenu notre attention cette semaine. C'est parti !

Du côté de la musique :

"Corpse flower" de Mike Patton & Jean Claude Vannier
Rencontre avec Joseph Fisher autour de "Chemin Vert", assortie d'une session acoustique à découvrir ici
"Prokofiev : Visions fugitives" de Florian Noack
"The basement tapes" de Mister Moonlight
"The uncompleted works volume 1, 2 & 3" de Nantucket Nurse
"Là-Haut" de Gérald Genty
"Ilel" de Hildebrandt
"Buxton palace hotel" de Studio Electrophonique
"Vian" par Debout sur le Zinc
"Impressions d'Afrique" de Quatuor Béia & Moriba Koita
"Fin d'été" de Samir Barris
et toujours :
"Schlagenheim" de Black Midi
"Tokyo dreams" de Dpt Store
"Terry Riley : Sun rising" de Kronos Quartet
"Diabolique" de l'Epée
"Mer(s) : Elgar, Chausson & Joncières" de Marie-Nicole Lemieux
"Like in 1968" de Moddi
"Voodoo queen" de One Rusty Band
"Moon" de Violet Arnold

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"L'Autre monde ou les Etats et Empires de la Lune" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Le Misanthrope" à l'Espace Cardin
"L'Animal imaginaire" au Théâtre de la Colline
"Data Mossoul" au Théâtre de la Colline
"Danser à la Lughnasa" au Théâtre 13/Jardin
"Le Frigo" au Théâtre de la Tempête
"A deux heures du matin" au Théâtre L'Atalante
"La Veuve Champagne" au Théâtre de la Huchette
"Le Square" au Lavoir Moderne Parisien
"Jo" au Théâtre du Gymnase
"Jean-Marie Galey - Ma Comédie française" au Lavoir Moderne Parisien
"Ah ! Félix" à l'Eglise Sainte-Eustache
"Le Voyage musical des Soeurs Papilles" à la Comédie des 3 Bornes
"Lucie Carbone - Badaboum" à la Comédie des 3 Bornes
"Casse-toi diva" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Nora Hamzawi" au Théâtre du Rond-Point
des reprises
"Letzlove - Portrait(s) Foucault" aux Plateaux Sauvages
"One night with Holly Woodlawn" aux Plateaux Sauvages
"Diva sur Divan" à la Comédie Bastille
"La Liste de mes envies" au Théâtre Lepic
et la chronique des spectacles à l'affiche en septembre

Expositions avec :

"Mondrian figuratif" au Musée Marmottan-Monet
"L'Age d'or de la peinture anglaise - De Reynolds à Turner" au Musée du Luxembourg

Cinéma avec :

"Ne croyez surtout pas que je hurle" de Franck Beauvais
Oldies but Goodies avec "Marie pour mémoire" de Philippe Garrel

et la chronique des films à l'affiche en septembre

Lecture avec :

"Barbarossa : 1941. La guerre absolue" de Jean Lopez & Lasha Otkhmezuri
"Bête noire" de Anthony Neil Smith
"Dictionnaire égoiste de la littérature mondiale" de Charles Dantzig
"Gaeska" de Elrikur Orn Norddahl
"Les refuges" de Jérôme Loubry
"Liquide inflammable" de Robert Bryndza
et toujours :
"Ici seulement nous sommes uniques" de Christine Avel
"Les altruistes" de Andrew Ridker
"Les yeux fumés" de Nathalie Sauvagnac
"Un autre tambour" de William Melvin Kelley
"Un mariage américain" de Tayari Jones
"Week end à New York" de Benjamin Markovits

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=