Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Miossec
Finistériens  (PIAS)  septembre 2009

Si la pochette de Finistériens n'a vraiment rien d'exceptionnelle, un détail marque néanmoins : l'expression et l'orientation du visage de Miossec m'ont de suite fait penser à un faciès très Bashung, l'un des guides du breton. Est-ce à dire qu'il y a du Bashung sur Finistériens ? Toujours est-il que malgré le titre, Christophe n'a absolument pas essayé d'injecter des instruments folkloriques bretons dans ce nouvel opus, juste qu'il s'est entouré de Yann Tiersen, entre finistériens quoi !

D'emblée, "Seul ce que j'ai perdu" est une ballade folk au départ, bien arrangée, sur laquelle Miossec pose une voix sensible et équilibrée à la fois. Elle mue rapidement en une sorte de trip-hop cosmique au synthé sur une ambiance bien prenante. La fin de cette entame – un peu courte – m'amène à imaginer un album riche, bien produit, bien travaillé, un truc envoûtant à la Fantaisie Militaire. Malheureusement, cet emballement sera de courte durée au sortir de ce "Seul ce que j'ai perdu", l'un des meilleurs efforts de l'album.

Effectivement, l'enthousiasme retombe bien vite sur "Les joggers du dimanche", morceau assez léger, tant musicalement – mélange de cordes et accords de guitares pas transcendants – que sur le texte, pas pertinent pertinent. Les choses s'améliorent franchement sur "Les Chiens de paille" (la patte Tiersen y est énorme), belle écriture sur le monde du travail, soutenue par une douce mélodie au piano, simple mais prenante. Le chant de Miossec y est encore fluide et émouvant.

"A Montparnasse" est pour moi l'un des titres les mieux composés de l'album. Il évoque une rupture amoureuse (thème récurrent chez le Brestois), terriblement bien construit, où chaque instrument vient s'ajouter progressivement, piano en rythme d'abord, puis batterie bien présente, bons riffs de guitare ensuite, pour finir dans un ensemble de sons barrés, bien tripants.

A l'image de cet album en dent de scie, les deux morceaux qui suivent sont un peu décevants, moins d'intensité sur "CDD", sorte de bilan sur une vie de couple, pas franchement optimiste, musicalement un peu décevante. "Nos plus belles années", avec d'agréables arrangements de cordes, ne décolle pas non plus. A la moitié de l'album, histoire de stopper la comparaison, le mélange de cordes-piano-guitare et synthé derrière Miossec est encore très loin de la maîtrise du groupe qui accompagnait le divin Bashung.

Même si un peu de rock fait du bien sur ce "Jésus au PMU" bien rythmé, assez accrocheur sur les guitares et ses bruits cosmiques tout autour, tout cela est de courte durée sur un sujet qui me laisse perplexe, n'ayant pas tout compris. Bonnes guitares, bonne ambiance de claviers hypnotiques sur "Haïs-moi", dont on se dit qu'il serait bien taillé pour du live. Beau mais triste morceau que "Fermer la maison", sur lequel il manque quelque chose de vraiment poignant, point de mélodie marquante.

Enfin, force est de reconnaître que "Loin de la foule" est très réussie, montée progressive en intensité sur des ambiances de guitares planantes saturées et de cordes stridentes. Miossec y chante encore admirablement bien. L'album s'achève sur une très belle ballade ("Une fortune de mer"), doux piano accompagné de sons aux synthés très sombres et oppressants, dans une ambiance qui fout le bourdon.

Bilan : difficile de trouver les atouts de ses prédécesseurs sur ce septième effort, loin de l'épuré et écorché Boire, franchement moins populaire que A prendre, pas la profondeur de L'Etreinte, il manque à ce Finistériens de la force, de l'intensité, à l'image de Miossec qui a, certes, gagné de la maîtrise et du grain sur sa voix mais perdu en rage.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album L'étreinte de Miossec
Une 2ème chronique de l'album L'étreinte de Miossec
Miossec parmi une sélection de singles (mai 2007)
La chronique de l'album Brest of (Tout ça pour ça) de Miossec
La chronique de l'album Chansons Ordinaires de Miossec
La chronique de l'album Ici-bas, ici même de Miossec
La chronique de l'album VKNG - Jeanne Added - Miossec de Festival Rock en Seine 2015 - Vendredi 28 août
Miossec en concert à Port de Commerce (30 juillet 2004)
Miossec en concert au Vauban (6-7-8 décembre 2004)
Miossec en concert au Festival Du Bout Du Monde 2006
Miossec en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2007 (vendredi)
Miossec en concert au Festival Le rock dans tous ses Etats 2007 (vendredi)
Miossec en concert à La Cigale (dimanche 25 octobre 2009)
Miossec en concert au Bikini (mercredi 25 novembre 2009)
Miossec en concert au Grand Mix (vendredi 7 octobre 2011)
Miossec en concert au Festival Beauregard #4 (édition 2012) - Vendredi
Miossec en concert au Fil (mercredi 17 octobre 2012)
Miossec en concert au Festival Les Vieilles Charrues 2014 - Vendredi
L'interview de Miossec (février 2019)

En savoir plus :
Le site officiel de Miossec
Le Myspace de Miossec
Le Facebook de Miossec


Yannick Maquenhen         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 18 avril 2021 : En avril ne te cultive pas d'un fil

Pas de nouvelle bonne nouvelle... pas sûr. En attendant de pouvoir aller à nouveau vers la culture, faisons la venir vers nous. Voici notre sélection de tout un tas de choses à écouter, lire, voir et (re)découvrir. On commence évidemment avec le replay de la MAG #25 ! et oui déjà, en on n'est pas peu fier !

Du côté de la musique :

"Djourou" de Ballaké Sissoko
"A live full of farewells" de The Apartments
"Racine carrée de vos utopies" de Les Marteaux Pikettes
"Detectorists" le 19ème mix de la saison 2 de Listen In Bed
"Bach en miroir" de Marie-Andrée Joerger
"Drot og Marsk" de Peter Heise
"Bye bye baby" de Requin Chagrin
"Good for you" de Slim Paul
et toujours :
"In time Brubeck" de Duo Fines Lames
"Navegar" de Joao Selva
"Le style (avec Guillaume Long et Flavien Girard" la 8ème émission de Listen In Bed
"Dusk" de Paddy Sherlock
"Live at the Berlin philarmonie 1969" de Sarah Vaughan
Les petites découvertes de la semaine en clips avec : Hanna & Kerttu, Texas, A Certain Ratio, Johnny Mafia, Chevalrex + Thousand

Au théâtre au salon :

avec les captations vidéo de :
"La Collection" d'Harold Pinter
"Le Cabinet horrifique" de Valérie Lesort
"Vêtir ceux qui sont nus" de Luigi Pirandello
'Féminines" de Pauline Bureau
"Noire" de Tania de Montaigne
"Love & Politics" de Dan Turden
"NinaLisa" de Thomas Pédour
"Le Bœuf-musical Boris Vian" au Hall de la Chanson
"Hippolyte et Aricie" de Rameau

Expositions :

en virtuel :
"Trésors Nabis" du Musée d'Orsay
"Bonnard, Le Cannet, une évidence" au Musée Bonnard au Cannet
"Yan Pei-Ming - Au nom du père" au Musée Unterlinden à Colmar
"Crinolines et chapeaux, la mode au temps des impressionnistes" au Musée de la Corderie Valois en Normandie
"Camille Moreau-Nélaton, Une femme céramiste au temps des impressionnistes" au Musée de la céramique à Rouen
"Jean Ranc, un montpelliérain à la Cour des rois" au Musée Fabre à Montpellier

Cinéma :

at home :
"Généalogies d'un crime" de Raoul Ruiz
"La course navette" de Maxime Aubert
des films cultes :
"Au revoir les enfants" de Louis Malle

"Little Odessa" de James Gray
"37°2 le matin" de Jean-Jacques Beyneix
"C'est arrivé près de chez vous" de Rémy Belvaux et André Bonzel
"La Balance" de Bob Swaim
et un court métrage "La pince à ongles" de Jean-Claude Carrière

Lecture avec :

"C'est quoi ton genre ?" de Agnès Vannouvong
"La petite ville des grands rêves" de Fredrik Backman
"Les somnambules" de Chuck Wending
"Mondes en guerre : tome IV, guerre sans frontières" de Louis Gautier
"Séquences mortelles" de Michael Connely
et toujours :
"Elmet" de Fiona Mozley
"Le savoir grec" de Jacques Brunschwig, Geoffrey Ernest Richard Lloyd & Pierre Pellegrin
"Seul entouré de chiens qui mordent" de David Thomas
"Sur la route, vers ailleurs" de Benjamin Wood

Du côté des jeux vidéos :

Retrouvez les jeux vidéos en live sur la TV de Froggy's Delight chaque soir de la semaine à partir de 21H

 

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=