Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Laura Veirs
Carbon Glacier  (Bella Union / V2)  mars 2004

La voix est douce, le tempo plutôt lent et au premier abord épurées. On pense sur les première mesures de "Ether Sings" à Suzanne Vega, et puis plus tard à Liz Phair ou Lisa Germano tandis que "Icebound stream" a un petit quelque chose de Kazu, chanteuse de Blonde Redhead.

Laura Veirs, jeune auteur compositeur interprète, venu d'outre atlantique n'en est pas à son coup d'essai et Carbon Glacier son nouvel album est une belle réussite.

Elevée dans le Colorado au son du folk blues de papa elle en a gardé l'essentiel. Autrement dit le goût pour les arrangements léchés et les mélodies simples et efficaces mais aussi des chansons habitées et pas seulement interprétées.

Loin de l'Amérique bien pensante, Laura la douce est une rebelle et si sa culture musicale est à chercher du coté de Mississipi John Hurt, son idéologie est plus grunge. En cas de doute, elle nous le confirme dans "Rapture" rendant hommage à ses compagnons de pensées Kurt Cobain et Virginia Woolf.

Car si on pouvait craindre de voir en Laura Veirs une chanteuse à textes façon variétoche, une Isabelle Boulay de langue anglaise, il n'en est rien et c'est un véritable album blues acoustique qui vient titiller nos oreilles. Une économie apparente de moyens servant parfaitement les chansons aux textes efficaces et directs. Ces petites chansonnettes nous procure une émotion rare et même surprenante, comme sur "Rapture" et son petit sifflotement attachant ou encore le magnigfique "Shadow blues" en duo avec Karl Blau et sa voix chaleureuse et discrète à la fois, à rapprocher du "Your Ghost" de Kristin Hersh et Michael Stipes.

Guitare acoustique et blues au programme certes mais aussi quelques petites échappées ludiques comme sur le "Anne Bonny Rag" qui, comme son nom l'indique, nous entraîne dans un rag des années folles comme si on y était tout en élégance et instrumental. Les guitares peuvent également devenir plus agressives comme sur "Salvage smile", beaucoup plus direct et "riot girl", et les mélodies moins évidentes comme sur "The cloud room", au refrain tubesque que l'on se surprend à chantonner ("up in the air, up there, up there..").

Ce disque, qu'elle révèle avoir été écrit en hiver, en porte toute la froideur mais de cette froideur que l'on contemple derrière les vitres, au chaud près de la cheminée confortablement installé dans un fauteuil de cuir....

Sans révolution, Carbon Glacier est cependant un album à découvrir dont le principal intérêt est cette fausse douceur et cette fougue que dégage son auteur. Pas aussi prolifique que Annie di Franco et pas exactement dans le même registre , Laura Veirs mérite néanmoins tout autant d'attention.

 

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album July Flame de Laura Veirs
La chronique de l'album Tumble Bee de Laura Veirs
Laura Veirs en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2004
Laura Veirs en concert à La Cigale (5 octobre 2005)
Laura Veirs en concert au Festival Les Femmes S'en Mêlent 2007
Laura Veirs en concert à L’Aéronef (samedi 30 janvier 2010)


David         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 20 octobre 2019 : De tout, pour Tous

Encore un programme bien chargé et très éclectique au travers de notre sélection culturelle hebdomadaire. Beaucoup à lire, à voir, à écouter... alors ne perdons pas de temps. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Engine of paradise" de Adam Green
"Phantom solids" de Lunt
"Fear of an acoustic planet" de Tahiti 80
"A wonder plante to" de Nilok 4tet & Daniel Zimmermann
"Six strings under" de Eric Legnini
Sarah McCoy et Dom La Nena au Nancy Jazz Pulsation
"Nothin' but" de Flyin' Saucers Gumbo Special
"Comfort zone" de Hugo Lippi
"Hors l'amour" de Jean Felzine
"A ciel ouvert" de Kaori
Rencontre avec Lady Arlette, accompagnée d'une session live et acoustique
"Vinyles, suite" c'est le titre de l'émission #3 de Listen in Bed
"Déluge" c'est le troisième volume des Mix de Listen in Bed
"Hybrid" de Yosta
et toujours :
"Vie future" de La Féline
"Kino music" de Pierre Daven Keller
"Miracles" de Sarah Amsellem
Orouni en session live dans une librairie, par ici
"Beethoven, 5 sonates pour piano" de Michel Dalberto
"Ship of women / Somewhere in a nightmare" de Olivier Rocabois
"Disaster serenades" de Parlor Snakes
"A life with large opening" de Samba de la Muerte
"Les géraniums" de Marie Sigal
"Amazona" de Vanille
"Pulse" de Vincent David
Festival Levitation #7 avec The Warlocks, Frustration, Fat White Family...
Listen in bed Emission #2, Vinyles
Listen in bed Mix #2, The Sopranos

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Cirque Leroux - La Nuit du Cerf" au Théâtre Libre
"Un jardin de silence" à La Scala
"Frida jambe de bois" au Théâtre de l'Union à Limoges
"Fleur de peau" au Théâtre Essaion
"Habiter le temps" au Lavoir Moderne Parisien
"Wilde - Chopin" au Théâtre Le Ranelagh
"En ce temps là l'amour..." au Théâtre des Mathurins
"Imposture posthume" au Centre Culturel Suisse
"Fred Tousch - Fée" au Théâtre de Belleville
"Corinne Zarzavatdjian - Un nom à coucher dehors !" au Mélo d'Amélie
des reprises :
"L'Ingénu" au Théâtre Le Lucernaire
"Le Crépuscule" au Théâtre de l'Epée de Bois
"J'aime Brassens" au Théâtre d'Edgar
et la chronique des spectacles déjà à l'affiche en octobre

Expositions avec :

"Vampires - De Dracula à Buffy" à la Cinémathèque française

Cinéma avec :

le film de la semaine :
"Au bout du monde" de Kiyoshi Kurosawa
et la chronique des films à l'affiche en octobre

Lecture avec :

"Cléopâtre" de Alberto Angela
"Histoire du Canada" de Daniel de Montplaisir
"Je te suivrai en Sibérie" de Irène Frain
"La source de l'amour propre" de Toni Morrison
"Ordinary people" de Diana Evans
"Vik" de Ragnar Jonasson
et toujours :
"L'héritage Davenall" de Robert Goddard
"L'horizon qui nous manque" de Pascal Dessaint
"La petite conformiste" de Ingrid Seyman
"La véritable histoire des douze Césars" de Virginie Girod
"Les roses de la nuit" de Arnaldur Indridason
"Guerilla, le temps des barbares" de Laurent Obertone
"Pyongyang 1071" de Jacky Schwartzmann

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=