Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Joris Avons - Electro Night Live 2009
Interview  (Paris)  samedi 14 novembre 2009

Alors que les premiers fans de T21 commençaient à faire la queue devant la porte du Glaz'Art, situé porte de la Villette, Joris Avons, l'organisateur de la soirée, nous faisait part des difficultés qu'il avait rencontrées à organiser cette soirée qui s'annonçait comme le dernier concert du groupe à Paris. Amateur de musique live, DJ électro et passionné par la scène gothique, il nous a offert un tour d'horizon de ses diverses activités, à la limite de l'underground.

L'organisation du concert a-t-elle été difficile ? Et quelles ont été les surprises rencontrées en organisant cet évènement ?

Joris Avons : L'organisation a été très difficile. Notre difficulté est de nous imposer et de faire comprendre que l'électro-synthpop est une musique de concert, pas seulement de la musique qu'on écoute tout seul dans sa chambre. En concert, l'électropop a une vraie âme, une vraie énergie. L'autre difficulté a été de réussir à faire bouger la presse, qui par ailleurs connait ce genre de musique mais ne va pas la mettre en avant parce qu'elle ne s'adresse qu'à un public restreint. Mais à force d'envoyer des informations aux différents média, nous sommes contents d'avoir réussi à en faire venir ce soir.

Au cours des mois qui viennent de s'écouler, nous avons eu de bonnes surprises. D'abord il y a eu la rencontre avec le management de T21, Olivier est quelqu'un d'entier, d'humain, de très intéressant. Il y a aussi eu, pour moi, la découverte de la musique de T21 que je ne connaissais pas très bien. En tant que DJ électro, je pense à l'avenir mixer certains de leurs morceaux qui ont beaucoup de potentiel pour un DJ.

Par contre, on a rencontré aussi des mauvaises surprises. Nous avons dû déprogrammer Babylonia, un groupe de synthpop italien, à un mois de l'évènement pour d'obscures raisons propres à la direction du Glaz'Art. La salle ne croyait pas au potentiel d'une nuit entière consacrée à l'électro. Nous avons dû nous résoudre à réduire la durée de l'évènement, supprimer le set DJ de People Theatre et à organiser un évènement qui ne dure que le temps d'une soirée. Nous n’avons pu garder que Commuter et Waiting For Words, plus connus en France que Babylonia, et bien sûr T21 en tête d'affiche. Clairement, le Glaz'Art a tué l’Electro Night, qui est notre festival annuel, en avançant l’heure et déstabilisant la communication sur l’évènement. Nous savons déjà que financièrement nous allons y laisser des plumes.

Pour faire se déplacer le public, le fait que ce soir il y ait la retransmission du match de foot Irlande-France à la télévision est-il, à ton avis, un problème supplémentaire ?

Joris Avons : Honnêtement, oui. Je ne pense pas que nous allons perdre 300 spectateurs, mais j'estime que 5 ou 10% des gens resteront devant leur poste et se priveront ainsi de leur dernière chance de voir T21 à Paris. Nous sommes dans un pays en détresse culturelle. Or, un match de l'équipe de France a un vrai côté populaire. Lorsque l'année dernière nous avions organisé la première Electro Night Live, qui devait au départ se dérouler pendant la coupe d’Europe et fut reportée en septembre par la suite, nous nous étions calés en fonction des jours de match parce que nous savions qu'autrement cela aurait tué la date. De manière évidente, le sport prend le pas sur la culture.

Des évènements futurs sont-ils déjà prévus ?

Joris Avons : La semaine prochaine, nous invitons Philippe Rigaut, l'auteur du livre Continent Dark, qui fait une analyse du mouvement goth dans le monde, de l'origine à aujourd'hui. Nous avons organisé un salon, aux Caves St Sabin autour son livre, durant lequel on essaiera d'aborder la culture goth sous tous ses aspects, musicaux bien sûr, mais aussi esthétiques ou spirituels, à travers des stands de culture, de body art, de vêtements, des conférences. Puis nous terminerons notre soirée mensuelle, "Hell Ecktro Night", avec des DJ sets qui  présenteront un panorama de la musique dark : New Wave, EBM, Goth, synthpop…

Nous allons aussi organiser un concert, début 2010, avec Agapegis, Krystal System et Steinkind, qui sont des groupes connus et reconnus dans le milieu de l'électro dark. En mars, nous ferons venir Emily Autumn, au Cabaret Sauvage. C'est vraiment la figure de proue goth lolita, goth steam punk. Ca a été difficile de la faire venir car son dernier concert à Paris au Nouveau Casino ne s'était pas très bien passé. Pour le coup, je suis très content.

Enfin nous avons aussi un projet de festival dark et un autre d'électro synthpop. Nous voudrions essayer de rattraper le retard sur l'Allemagne et la Belgique en faisant mieux connaître au public français la synthpop. C'est un style musical qui a cette magie d'accrocher l'auditeur dès la première écoute. Lors de ce festival, il y aura sûrement Waiting For Words, car c'est maintenant une référence et surtout une longue histoire d’amitié, mais aussi des groupes étrangers comme Covenant ou Camouflage. On a aussi espoir de faire venir Diorama, même si c'est une grosse tête d'affiche.

 

En savoir plus :
Le site officiel de Night Live Events
Le Myspace de Night Live Events


Laurent Coudol         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 2 mai 2021 : En mai fait ce qu'il te plaît ? peut-être

Une lueur dans la nuit, un espoir de concerts, de théâtres, de cinéma et soyons fous de restaurants... croisons tous nos doigts, tous ensemble. D'ici là, voici de quoi garder espoir et soutenir la culture. Commençons bien sûr par le replay de la MAG #26

Du côté de la musique :

"Once" de Maxwell Farrington & Le Superhomard
rencontre avec Rover qui nous parle de son nouvel album
"Drôles de dames" de Fabrice Martinez, Laurent Bardainne et Thomas de Pourquery
"Statistic ego", de Fauxx
"Fallen chrome" de Jac Berrocal & Riverdog
"Nikolai Tcherepnin : Le Pavillon d'Armide op 29" de Henry Shek & Moscow Symphony Orchestra
"Bal Kabar" de David Sicard
"Surrounding structures" de Veik
"Amnésique, mais d'une bonne manière (avec Francis Bourganel, Guillaume Long et Flavien Girard)" 9ème émission de Listen In Bed saison 2
"A Tania Maria journey" de Thierry Peala & Verioca Lherm
"Can't wait to be fine" de We Hate You You Please Die
et toujours :
"EAT" le 20ème mix de la saison 2 de Listen In Bed
"Orchestral works" de Hans Rott
"Heavy ground" de Liquid Bear
"Piano sonata by Maki Namekawa" de Philip Glass
"Impressions" de Sophie Dervaux
"Fart patrol" de Steam Powered Giraffe"
Un petit tour des clips du moment qui annoncent de beaux albums

Au théâtre au salon :

avec les captations vidéo de :
"Iphigénie" de Racine
"Atelier Vania" de Jacques Weber, Christine Weber et Marc Lesage
"A tort et à raison" de Ronald Harwood
"Le Bouffon du Président" d'Olivier Lejeune
"Ma soeur est un chic type" de Pierre Palmade
"Cyrano m'était conté" de Sotha
"CirkAfrika" du Cirque Phenix

Expositions :

en virtuel :
"Les Musiques de Picasso" à la Philarmonie de Paris
"Peintres femmes, 1780 - 1830 - Naissance d'un combat" au Musée du Luxembourg
"Leonetto Cappello, l'affiche et la parfumerie" au Musée international de la Parfumerie à Grasse
"Jean-Michel Basquiat" à la Fondation Louis Vuitton
"Rêver l'univers" au Musée de la Poste
"Vêtements modèles" au Mucem

Cinéma :

at home :
"Un adultère" de Philippe Harel
"Caprice" d''Emmanule Mouret
"Daft Punk's Electroma" de Guy-Manuel De Homem-Christo et Thomas Bangalter
"Ariel" de Aki Kaurismaki
et des muscles et de l'action avec :
"L'Arme parfaite" de Titus Paar
"La Crypte du Dragon" de Eric Styles
"Black Water" de Pasha Patriki

Lecture avec :

"Patti Smith : Horses" de Véronique Bergen
"Les sorcières de la littérature" de Taisia Kitaiskaia & Katy Horan
"Je ne suis pas encore morte" de Lacy M. Johnson
"La famille" de Suzanne Privat
"Le brutaliste" de Matthieu Garrigou-Lagrange
"Les fossoyeuses" de Taina Tervonen

et toujours :
Rencontre avec Benjamin Fogel
"Le silence selon Manon" de Benjamin Fogel
"Christopher Nolan, la possibilité d'un monde" de Timothée Gérardin
"Disparues" de S. J. Watson
"Ecoutez le bruit de ce crime" de Cedric Lalaury
L'iconopop, saison 2
"Locke & Key" de Joe Hill & Gabriel Rodriguez
"Morgane" de Simon Kansara & Stéphane Fert
"Quand la ville tombe" de Didier Castino
"Tout le bonheur du monde" de Claire Lombardo
"Vivre la nuit, rêver le jour" de Christophe

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=