Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce A mon âge je me cache encore pour fumer
Maison des Métallos  (Paris)  décembre 2009

Tragi-comédie de Rayhana, mise en scène de Fabian Chappuis, avec Marie Augereau, Géraldine Azouleos, Paula Brunet Sancho, Linda Chaïb, Rebecca Finet, Catherine Giron, Maria Laborit, Taïdir Ouazine et Rayhana.

"A mon âge je me cache encore pour fumer" transporte le spectateur dans un lieu intime préservé et zone franche et quasi sanctuarisée dans lesquels les hommes n'entrent pas, où se retrouvent chaque semaine les femmes du quartier tous âges et classes sociales confondus, celui d'un hammam pour femmes en Algérie, lieu de la sororité et de la parole libre et échangée.

Ce jour-là, l'hébergement clandestin d'une jeune fille enceinte hors mariage et les habituelles lamentations d'une masseuse célibataire qui ne rêve que de mariage, orientent les discussions sur la condition de la femme algérienne que l'auteur, Rayhana, aborde dans une approche très sensible et néanmoins incisive, à partir de l'histoire de chacune d'elles, à chaque fois singulière et témoignage de l'évolution, pour lente soit-elle et difficultueuse, qui est en marche.

L'évocation des souvenirs, des rêves, des joies, de la souffrance aussi, et des espoirs de ces femmes, confirme, si besoin était, de la prééminence du paramètre essentiel qu'est l'indépendance économique lié à l'état du droit des femmes qui se trouve altéré dans un pays à la situation économique difficile et battu en brèche par le poids de la tradition et du religieux notamment dans ce qui doit relever de la sphère laïque.

Les non-dits, les phrases suspendues, la belle langue de ces femmes qui malgré leurs divergences de point de vue ont toutes en commun une grande lucidité et d'avoir pu sauvegarder un espace de liberté dans un carcan de contraintes, sont écrits de manière non seulement intelligente mais également très vivante et souvent drôle avec cet humour qui permet de désamorcer tout ressentiment négatif et improductif.

Ainsi assiste-t-on à une fresque socio-historique de la condition de la femme dans l'Algérie moderne doublée d'une amusante chronique de quartier. Toutefois, ce spectacle au format long connaît à son deux tiers temps une rupture presque de ton, quand certains personnages s'écartent de leur vécu au profit d'un discours politique plus frontal qui s'avère nettement moins percutant et pour le moins redondant avec l'écriture subtile qui précède.

Cela étant, la direction d'acteurs de Fabian Chappuis est irréprochable tout comme sa scénographie épurée, limitée à un banc de carrelage grège sans aucun décorum folklorique et les comédiennes, chacune précise et investie dans son registre, toutes éblouissantes de justesse et d'humanité dans ce chant choral en forme d'hymne à la femme opprimée qui n'a jamais dit son dernier mot.

Aux côtés de Rayhana qui joue le rôle épisodique de la jeune fille enceinte, Marie Augereau est bouleversante de douleur réprimée et de dignité dans celui de la masseuse dotée d'un époux violent et d'une nombreuse marmaille, Maria Laborit, impériale en femme de bonne famille, Taïdir Ouazine expressive en institutrice progressiste qui se sent obligée de porter le voile par opportunisme social, Géraldine Azouleos troublante en prosélyte musulmane, Rebecca Finet, pétulante en jeune femme divorcée décidée à suivre des études, Catherine Giron, touchante en femme mariée à 10 ans qui épaule sa fille pour que son histoire ne se répète pas, Paula Brunet Sancho irrésistible en immigrée en France qui redécouvre la chaleur du hammam et Linda Chaib délicieuse fleur bleue qui se réfugie dans des rêves de midinette pour échapper à la réalité.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 25 octobre 2020 : Tous aux abris

Couvre feu encore plus contraint, nouveau confinement, tout est possible et tout est à craindre pour la culture. Restons groupés comme dirait Bernard Lenoir. Nous continuons évidemment de vous proposer chaque semaine notre sélection culturelle. Et bien entendu, découvrez le replay de La Mare Aux Grenouilles #13 de ce samedi 24 octobre

Du côté de la musique :

"Labyrinth" de Khatia Buniatishvili
"Contrasts", la 3eme émission de la saison 2 de Listen In Bed
"Dreamer" de Rosaway
"No future" de Samarabalouf
"Verdure" de The Hyènes
"Got the manchu" de We Hate You Please Die
et toujours :
"Armand-Louis Couperin : pièces de clavecin" de Christophe Rousset
"Ce qui suit" de Mondo Cane
"Awaiting ship" de Dominique Fillon Augmented Trio
"Soné ka-la 2 odyssey" de Jacques Schwarz Bart
"Killing Eve + Australie" nouveau mix de Listen in Bed
"LP2" de Pointe Du Lac
"Jorn" de Box Bigerri

Au théâtre :

une nouveauté :
"Tout Dostoievski" au Théâtre Le Lucernaire
des comédies pour rire et sourire :
"On purge bébé" au Théâtre de l'Atelier
"Les Faux British" au Théâtre Saint-Georges
"Dernier coup de ciseaux" au Théâtre des Mathurins
"Crise de nerfs" au Théâtre de l'Atelier
"De quoi j'me mêle" au Théâtre d'Edgar
"Mon meilleur copain" au Palais des Glaces
les reprises :
"Françoise par Sagan" au Théâtre L'Archipel
"Caroline Loeb - Chiche !" au Théâtre L'Archipel
"Play Loud" au Théâtre La Flèche
"Vous pouvez ne pas embrasser la mariée" à la Comédie des 3 Bornes
"Des Femmes" au Lavoir Moderne Parisien
"Comment épouser un milliardaire" à la Nouvelle Seine
et les spectacles déjà à l'affiche

Expositions :

la nouvelle saison muséale avec :
"Voyage sur la route du Kikosaido - De Hiroshige à Kuniyoshi" au Musée Cernushi
"Pierre Dac - Du côté d'ailleurs" au Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme
"Gabrielle Chanel - Manifeste de mode" au Palais Galliera
"L’Age d’or de la peinture danoise (1801-1864)" au Petit Palais
"Man Ray et la mode" au Musée du Luxembourg
"Victor Brauner - Je suis le rêve. Je suis l'inspiration" au Musée d'Art Moderne de Paris
"Sarah Moon - PasséPrésent" au Musée d'Art Moderne de Paris

"Alaïa et Balenciaga - Sculpteurs de la forme" à la Fondation Azzedine Alaïa

Cinéma :

en salle :
"Une vie secrète" de Aitor Arregi, Jon Garano et José Mari Goenaga
"L'Avventura" de Michelangelo Antonioni
at home :
"India Song" de Marguerite Duras
"Au bout du conte" de Agnès Jaoui
"L'effet aquatique" de Solveig Anspach
"Pourquoi tu pleures ?" de Katia Lewkowicz
"Henri" de Yolande Moreau
"La Famille Wolberg" de Axelle Ropert

Lecture avec :

"Le dérèglement joyeux de la métrique amoureuse" de Mathias Malzieu & Daria Nelson
"Le proche orient" de Catherine Saliou
"Mondes en guerre - tome 3 : Guerres mondiales et impériales, 1870-1945" de André Loez
et toujours :
"L'ange rouge" de François Médéline
"Le prix de la vengeance" de Don Wislow
"De Gaulle, stratège au long cours" de François Kersaudy
"Georges Clemenceau, lettres d'amérique" de Patrick Weil et Thomas Macé
"Justice de rue" de Kris Nelscott
"Plus fort qu'elle" de Jacques Expert

Froggeek's Delight :

"Hades" sur Windows, Mac OS et Switch
Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=