Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce L’effet sablier
Jean-Marc Vittori  (Editions Grasset)  octobre 2009

Nous aimons avoir peur. La preuve, les films dits catastrophe font toujours de très bons scores au box office, les mauvaises nouvelles aux infos font grimper les taux d’audience. C’est donc une bonne idée marketing que de sous-titrer son livre L’effet sablier par La fin des classes moyennes, tant la plus grande partie de la population se sent appartenir à cette catégorie.

Encore faut-il que l’argumentaire tienne les promesses annoncées et offre soit le suspens lié à cette fin avec scoops, rebondissements et autres péripéties, soit une histoire documentée et commentée de cette classe de ses origines à cette fin annoncée.

Malheureusement, ce n’est ni l’un ni l’autre que nous trouvons dans ce petit ouvrage pourtant prometteur car bien chapitré, mais brouillon et répétitif.

Pourtant, dès les premières pages, Jean-Marc Vittori tente une définition de la classe moyenne. Oui tente, car voici les critères de reconnaissance de la classe moyenne : "leur position entre des couches populaire et l’élite, [….] un imaginaire commun de progrès et d’émancipation, [un] sentiment d’appartenance à une même société dans laquelle on peut progresser".

Voilà la seule définition de la classe moyenne dans tout l’opuscule, et il faut avouer qu’elle est bien généraliste. Une fois cette tentative de définition faite, l’auteur reprend les poncifs actuellement en vogue sur l’école qui ne propose plus l’ascenseur social ou encore l’accès par le plus grand nombre aux biens de consommation dits "pour riches" et le surendettement qui en découle. Il digresse également pendant de longues pages sur le décloisonnement des gammes de prix, avec une méconnaissance flagrante des habitudes de consommation de ses compatriotes et en faisant un amalgame facile entre la disparition des produits de gamme moyenne et la disparition prochaine de la catégorie socio professionnelle correspondante à savoir la classe moyenne.

Certes, le fait que l’essor de l’informatique et des nouvelles technologies en France a fait disparaître, et continue de faire disparaître, des professions. Mais quid du reclassement de ces personnels remplacés par des ordinateurs ? Est-ce parce que les secrétaires n’existent pratiquement plus que ces derniers sont devenus des SDF et sont sortis de la classe moyenne ? Les raccourcis de ce type sont légions dans l’ouvrage, et mise à part l’image explicite du sablier, où la classe moyenne occupe la partie resserrée dudit sablier qui nous permet tout de suite de comprendre où l’auteur veut en venir – sous l’effet de la gravité, la classe moyenne va s’écouler lentement dans la partie basse et donc se paupériser, l’accès à la partie haute, dite élite, étant quasiment impossible de nos jours compte tenu de la sclérose de la société –- cet ouvrage n’apporte ni explications – ou peu convaincantes – ni solutions à cette fin qu’il annonce pourtant proche. Comme quoi, un bon titre ne présage pas toujours un bon livre.

 

Annabel         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 10 janvier 2021 : En route pour l'aventure

On ne sait pas encore ce qui nous attend en 2021, espérons pouvoir enfin retourner voir des spectacles bientôt, en attendant on va essayer d'organiser de nouveaux des concerts en live sur notre chaine Twitch. On vous en parle bientôt. D'ici là, voici la sélection de la semaine.

Commençons par le sommaire et le replay de la Mare Aux Grenouilles #18

Du côté de la musique :

"Vivaldi, Le quattro stagioni" de Alexandra Conunova
"Contrastes" de Duo W
"Beethoven, si tu nous entends" de La Symphonie de Poche & Nicolas Simon
"Ras la trompe" de Lila Tamazit Trio
"La sélection de Julien Bousquet" émission #6 de Listen In Bed
"Fleurs" de Mélody Louledjian & Antoine Palloc
"Monks of nothingness" de Olivier Lasiney & Yantras
"In paradisum" de Schola Cantorum of the Cardinal Vaughan Memorial School
et toujours :
"Le cas très inquiétant de ton cri" de MelmACHello
"Douze oiseaux dans la forêt de pylônes électriques" de Nicolas Jules
"L'allégresse" de DaYTona, la 200ème chronique de CycoLys
"Across the universe" Saison 2, Mix 7, encore un beau mix de Listen In Bed
"Hiver(s)" de Matthias Billard

Au théâtre au salon :

avec les captations vidéo de :
"Le dernier jour du jeûne" de Simon Abkarian
"Ali Baba" de Macha Makeieff
"Mon père avait raison" de Sacha Guitry
"Adieu Monsieur Haffmann" de Jean-Pierre Daguerre
"Le canard à l'orange" de Marc-Gilbert Sauvajon
"Une heure de tranquillité" de Florian Zeller
"Madame Arthur ose Bashung"

Expositions :

en virtuel :
"Picasso et la bande dessinée" au Musée Picasso
"Kiki Smith" à la Monnaie de Paris
"Soulages" à l'Espace Lympia
"Christian Dior, couturier du rêve" au Musée des Arts Décoratifs
"Bacon en toutes lettres" au Centre Pompidou
"Turner, peintures et aquarelles - Collections de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Delacroix" au Musée du Louvre
"Berthe Morisot" au Musée d'Orsay

Cinéma :

at home :
"Dim Sum Funeral" de Anna Chi
"Son of Sofia" d'Elina Psykou
"Fin du monde" de Carolina Hellsgård
"Brooklyn" de Pascal Tessaud
"Hôtel Fantôme" de Daniel Kehlmann
"Motherland" de Tomas Vengris
"La classe volante" de Kurt Hoffmann
et un regard vers le cinéma hollywoodien avec :
"Le plus grand cirque du monde" de Henry Hathaway
"Une étoile est née" de William Wellman
"La Taverne de la Jamaïque" d'Alfred Hitchcock
"Top Secret" de Blake Edwards

Lecture avec :

"Inside story" de Martin Amis
"Là où nous dansions" de Judith Perrignon
"Le bonheur est au fond du couloir à gauche" de J.M. Erre
"Les douze morts de Napoléon" de David Chanteranne
"Tiger" de Eric Richer
"Un papillon, un scarabée, une rose" de Aimee Bender
et toujours :
"59 rue des Archives" de Bruno Guermonprez, David Koperhant & Rebecca Zissmann
"Oeuvres complètes III" de Roberto Bolano
"Vox populi" de Thomas Harnois

Du côté des jeux vidéos :

Les jeux de l'année selon Boris Mirroir de Doom à Minoria !
"DevilZ, Survival" sur PC

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=