Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Isée St John Knowles
Interview  (Paris)  4 janvier 2010

Du 13 au 16 janvier 2010 se déroulera au Théâtre Mouffetard, un très étonnant festival, le Festival Saint Germain des Prés baudelairien, conçu, écrit et mis en scène par Isée St. John Knowles dramaturge et metteur en scène.

Ce festival propose de redécouvrir, sous forme d'une épopée en trois volets, l'histoire de ce bouillonnant quartier parisien de la Commune à la mort de Jean-Paul Sartre.

Son sous-titre, "dernier éclat d'insoumission à un siècle avili" ainsi que sa conception pluridisciplinaire, méritaient d'être éclairés par son concepteur.

Isée St John Knowles a bien voulu répondre par mail à ces questions préliminaires.

Vous êtes l'instigateur du Festival St-Germain-des-Prés Baudelairien sous titré "dernier éclat d'insoumission à un siècle avili" qui se déroulera du 13 au 16 janvier 2010 au Théâtre Mouffetard.

Pouvez-vous nous en préciser la thématique et la finalité dans la mesure où, pour le grand public, Baudelaire est essentiellement connu comme poète du 19ème siècle et le quartier de Saint-Germain-des-Prés comme le coeur de la vie intellectuelle et artistique qui s'est développé autour de l'existentialisme au milieu du 20ème siècle ?

Isée St John Knowles : La thématique sur laquelle repose cette trilogie ne s’inscrit pas dans la vision de Baudelaire consacrée par les dix-neuviémistes. Elle déroge à la tradition, à l’exégèse des historiens catholiques de Baudelaire. Nos 38 personnages sur scène et ceux qui polarisent les regards sur l’écran dessineront le profil d’un autre Baudelaire, celui que Nietzsche et Walter Benjamin pressentirent à la lecture de Fusées. Cet "autre" Baudelaire, c’est le visionnaire, celui qui s’est révélé aux Baudelairiens de Saint-Germain-des-Prés au travers des "Fleurs du Mal".

La thématique de mes pièces tire donc sa source d’un poète, certes, mais d’un poète dont les intuitions pénétrantes outrepassent le 19ème siècle. C’est ce poète-là que j’ai voulu retrouver dans notre "Festival Saint-Germain-des-Prés Baudelairien" ; celui qui dans "Saint-Germain-des-Prés Dandy" - la satire par laquelle s’ouvre la trilogie - nous donne le courage de penser autrement que les autres, en toute liberté, en "héros" pour nous-mêmes ; dans "Saint-Germain-des-Prés Poète" - le 2ème volet - celui qui sait éclipser l’affligeante réalité de notre quotidien par le pouvoir de l’imagination ; dans "Saint-Germain-des-Prés Rebelle", enfin, celui qui ose lever le voile sur l’âme d’une France avilie.

Comment avez-vous conçu ce festival présenté comme une épopée en trois volets dont vous êtes l'auteur et le metteur en scène ?

Isée St John Knowles : Comme quelque chose d’incontournable. A mon sens, il n’est pas permis d’éluder - comme c’est le cas aujourd’hui - une page si éloquente de l’histoire de Saint-Germain-des-Prés, d’autant que cette page a été écrite par les artistes et écrivains "les plus illustres du siècle", selon Simone de Beauvoir ; ceux qui jadis avaient conféré une identité baudelairienne à ce quartier. Et cette identité qui fut propre à Saint-Germain-des-Prés de 1872 à 1973, nous la révélerons dans ce festival.

Pour faire court, je dirais que parmi les caractères appartenant à cette identité, il en est trois qui ressortiront dans la trilogie : l’autonomie de la pensée, l’insoumission et le lyrisme de l’imagination. Ces trois traits hélas ! ne pèsent pas lourd dans le Saint-Germain-des-Prés du 21ème siècle, le Saint-Germain-des-Prés du conformisme, du lucre et de la fatuité.

En la forme, de quel registre théâtral ressort ce triptyque multidisciplinaire, avec des interventions enregistrées de personnalités, telles Anne Delbée, Thierry Lhermitte et PierreSantini, et de la vidéo avec des séquences filmées réalisées par José Pinheiro ?

Isée St John Knowles : En effet, je ne me suis assigné aucune limite dans la composition de cette fresque historique. Elle est certes multidisciplinaire parce que sa thématique m’a imposé de franchir les limites inhérentes à l’art scénique en passant le flambeau au réalisateur José Pinheiro, au peintre Limouse qui consacra 70 ans de créativité à l’interprétation des "Fleurs du Mal" ou encore aux personnalités qui uniront leur voix à la nôtre dans cette célébration. Cela dit, cette "correspondance" artistique n’eût pas été convaincante, ne craignons pas de le dire, sans l’interposition d’une correspondance nouvelle avec les âmes de ces dandys et chiffonniers, de ces rebelles et petites vieilles sorties des plus belles pages des "Fleurs du Mal". Ces "âmes" baudelairiennes, je les avais rencontrées dans le Saint-Germain-des-Prés où je suis né. Du 13 au 16 janvier prochain au Théâtre Mouffetard, elles "reviendront" par la médiation de nos comédiens pour redonner à Saint-Germain-des-Prés la conscience de sa destinée.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 18 octobre 2020 : Le grand incendie

Plutôt que de subir ce nouveau couvre feu, faisons feu de tout bois et sortons, chacun avec nos moyens, la culture de ce marasme actuel. Voici donc le programme de la semaine sans plus attendre.

Du côté de la musique :

"Armand-Louis Couperin : pièces de clavecin" de Christophe Rousset
"Ce qui suit" de Mondo Cane
"Awaiting ship" de Dominique Fillon Augmented Trio
"Soné ka-la 2 odyssey" de Jacques Schwarz Bart
"Killing Eve + Australie" nouveau mix de Listen in Bed
"LP2" de Pointe Du Lac
"Jorn" de Box Bigerri
et toujours :
"Glover's mistake" de Mickaël Mottet
"Chanson d'amour" de Alexandre Tharaud et Sabine Devieilhe
"Deux mezzos sinon rien" de Karine Deshayes
"Visible(s)" de La Phaze
"Seven Inch" 2eme émission de la 2eme saison de LISTEN IN BED
"Introsessions EP" de Minshai
"Faune" de Raphaël Pannier Quartet
"Shaken soda" de Shaken Soda
"Y" de The Yokel
"L'ancien soleil" de Yvan Marc

Au théâtre :

les nouveautés :
"L'Art de conserver la santé" au Théâtre de la Bastille
"Don Juan" au Théâtre national de Chaillot
"On purge bébé" au Théâtre de l'Atelier
"Saccage" à la Manufacture des Abbesses
"Le Dernier jour d'un condamné" au Théâtre Essaion
"Jeanne d'Arc" au Théâtr de la Contrescarpe
"Here & Now" au Centre Culturel Suisse
"Virginie Hocq ou presque" au Théâtre Tristan Bernard
"Le destin moyen d'un mec fabuleux" au Studio Hébertot
les reprises :
"La promesse de l'aube" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Les Swinging Poules - Chansons synchronisées" au Théâtre L'Archipel
et les spectacles déjà à l'affiche

Expositions :

la nouvelle saison muséale avec :
"Pierre Dac - Du côté d'ailleurs" au Musée d'art etd'Histoire du Judaïsme
"Gabrielle Chanel - Manifeste de mode" au Palais Galliera
"L’Age d’or de la peinture danoise (1801-1864)" au Petit Palais
"Man Ray et la mode" au Musée du Luxembourg
"Victor Brauner - Je suis le rêve. Je suis l'inspiration" au Musée d'Art Moderne de Paris
"Sarah Moon - PasséPrésent" au Musée d'Art Moderne de Paris

"Alaïa et Balenciaga - Sculpteurs de la forme" à la Fondation Azzedine Alaïa
"Pierre et Gilles - Errances immobiles" à la Galerie Templon

Cinéma :

at home avec :
"India Song" de Marguerite Duras
"De beaux lendemains" de Atom Egoyan
"La légende du piano sur l"océan" de Giuseppe Tornatore
"Une femme mélancolique" de Susanne Heinrich
"Atanarjuat, la légende de l'homme rapide" de Zacharias Kunuk

Lecture avec :

"L'ange rouge" de François Médéline
"Le prix de la vengeance" de Don Wislow
"De Gaulle, stratège au long cours" de François Kersaudy
"Georges Clemenceau, lettres d'amérique" de Patrick Weil et Thomas Macé
"Justice de rue" de Kris Nelscott
"Plus fort qu'elle" de Jacques Expert

et toujours :
"Etouffer la révolte" de Jonathan M. Metzl
"Infographie de la Rome antique" de John Scheid, Nicolas Guillerat & Milan Melocco
"L'accident de chasse" de David L. Carlson & Landis Blair
"Le voleur de plumes" de Kirk Wallace Johnson
"Mon père et ma mère" de Aharon Appelfeld
"Réparer les femmes : un combat contre la barbarie" de Denis Mukwege & Guy-Bernard Cadière
"Un coeur en sourdine" de Alexandra Pasquer

Froggeek's Delight :

"Hades" sur Windows, Mac OS et Switch
Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=