Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Local Natives
Gorilla Manor  (Infectious Records / PIAS)  janvier 2010

Local Natives… Le nom de ce groupe californien fait déjà référence aux racines dans un premier album ambitieux intitulé Gorilla Manor. Le quintette, en pleine préparation d’une tournée européenne en 2010, nous offre des harmonies vocales lorgnant du côté de Crosby Stills Nash & Young (rien que ça !) dans une version dépoussiérée et bien plus lisse. Cela dit, ils sont très certainement tombés plus près des terres d’Arcade Fire ou de Coldplay que de la formation mythique ayant fait office à Woodstock !

Effectivement, l’histoire d’un troc vocal négocié entre le chanteur principal et Chris Martin ne surprendrait pas grand monde. Il est ainsi difficile de retrouver la chaleur de la west coast sur ces 12 titres. Pourtant, ces 5 musiciens nous gratifient d’une jolie réverb’ et d’une culture musicale étincelante d’un bout à l’autre de cet album.

Leur approche est avant tout esthétique. La construction des harmonies vocales est complexe et entraine l’auditeur dans des impasses inattendues, agréables à explorer pour les plus curieux. Cela dit, le disque aurait gagné en simplicité. C’est un condensé musical comparable à un patchwork d’influences. Après une écoute prolongée, les morceaux finissent par se ressembler un peu. Bien sûr, quelques pépites se détachent et satisferont amplement les chercheurs d’or. "World news" ou encore "Sun Hands" font partie de ces petits bijoux, rythmés et lancinants.

D’autres morceaux semblables à "Shape Shifter", sentent le tube à plein nez. Nul doute que ce disque fait déjà un carton plein chez les anglais et notamment chez les amateurs de musique indé. On doit tout de même reconnaitre que les Local Natives se sont penchés assidûment sur des rythmes à la fois ambitieux et biscornus. Les arrangements sont soignés entre guitares, piano, violons et un batteur qui, pour varier son jeu déjà bien étoffé, prend les balais…C’est encore trop lisse pour être totalement authentique. Le souci de perfection très marqué enlève un peu de charme à l’ensemble.

Heureusement, "Warning sign" s’élève comme le signal nous prévenant du danger. Au passage, il s’agit du seul titre ne provenant pas de la plume du groupe. Cela devrait suffire à souligner la créativité de ces perfectionnistes en puissance. Leurs compos penchent globalement du côté des balades mélodiques, torturées et planantes.

De Gorilla Manor transparait la superbe cohésion d’un jeune groupe prometteur. Leur musique sent bon la pluie, les nuages et servirait parfaitement la B.O d’une pub pour une compagnie aérienne. L’intention est bonne. Malgré tout, il en résulte un travail qui ne va pas complètement droit au cœur. Les efforts (évidents) comme le talent (certain) n’y sont pour rien !

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Hummingbird de Local Natives
Local Natives en concert à La Maroquinerie (mercredi 17 février 2010)
Local Natives en concert au Festival Les Nuits de l'Alligator 2010 (jeudi 18)
Local Natives en concert au Festival Pukkelpop 2010 (vendredi 20 août 2010)
Local Natives en concert au Festival Beauregard #5 (2013) - Vendredi
Local Natives en concert au Festival La Route du Rock #23 (jeudi 15 août 2013)

En savoir plus :
Le site officiel de Local Natives
Le Myspace de Local Natives


Sarah Defaye         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 11 avril 2021 : Culture en résistance

Nous avons rencontré des acteurs du monde de la culture pour évoquer leurs situations mais aussi l'avenir. Le replay intégral est à voir dès maintenant sur la TV de Froggy's Delight. Pour le reste, voici le programme de la semaine. Et surtout, restons groupés.

Du côté de la musique :

"In time Brubeck" de Duo Fines Lames
"Navegar" de Joao Selva
"Le style (avec Guillaume Long et Flavien Girard" la 8ème émission de Listen In Bed
"Dusk" de Paddy Sherlock
"Live at the Berlin philarmonie 1969" de Sarah Vaughan
Les petites découvertes de la semaine en clips avec : Hanna & Kerttu, Texas, A Certain Ratio, Johnny Mafia, Chevalrex + Thousand
et toujours :
"Caillou" de Gisèle Pape
"Sauvé" de It It Anita
"Goes too far" de Olivier Rocabois
"Morricone stories" de Stefano Di Battista
"Le fruit du bazar" de Alex Toucourt
"Bento presto" de Caribou Bâtard
"De mort viva" de Sourdure
"Mistake romance" de Tristan Melia
"Courtesy of Geoff Barrow : Unsung Heroes" le mix #18 de Listen In Bed
Des petites découvertes en clip : O' Lake, Luwten, Corentin Ollivier, Ghern et Old Caltone

Au théâtre au salon :

avec les captations vidéo de :
"La passion selon saint Matthieu" de Bach par Romeo Castellucci
"War sweet war" de Jean lambert-Wild
"Les Sœurs Macaluso" d'Emma Dante
"Monkey Money" de Carole Thibaut
"Une heure de tranquillité" de Florian Zeller
"Le Dernier jour du jeûne" de Simon Abkarian
"La Ronde" de Boris Charmatz

Expositions :

en virtuel :
"Le Grand Tour, voyage(s) d'artistes en Orient" au Musée des Beaux-Arts de Dijon
"La Fabrique de l'Extravagance" au Château de Chantilly
"La Police des Lumières" aux Archives nationales
"D'Alésia à Rome" au Musée d'Archéologie nationale de Saint-Germain-en-Laye
"Pompéi, un récit oublié" Musée de la Romanité à Nîmes
et un documentaire : "Les trésors des hôtels particuliers : Du Marais aux Champs Elysées"

Cinéma :

at home :
"Où vont les chats après 9 vies ?" de Marion Duhaime
"Stuck Option" de Pierre Dugowson
"La fête est finie" de Marie Garel-Weiss
"1991" de Ricardo Trogi
"Généalogies d'un crime" de Raoul Ruiz
"L'été de Kikujiro" de Takeshi Kitano
"Le retour de la panthère rose" de Blake Edwards

Lecture avec :

"Elmet" de Fiona Mozley
"Le savoir grec" de Jacques Brunschwig, Geoffrey Ernest Richard Lloyd & Pierre Pellegrin
"Seul entouré de chiens qui mordent" de David Thomas
"Sur la route, vers ailleurs" de Benjamin Wood
et toujours :
"Biotope" de David Coulon
"Ces petits riens qui nous animent " de Claire Norton
"Dernières nouvelles de Sapiens" de Silvana Condemi & François Savatier
"Eat, and love yourself" de Sweeney Boo
"Giants : Brotherhood" de Carlos & Miguel Valderrama
"L'art du sushi" de Franckie Alarcon
"L'île sombre" de Susanna Crossman
"La rivère des disparues" de Liz Moore
"Pourquoi le nord est-il en haut ?" de Mick Ashworth

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=