Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Gigantic
Matt Aselton  janvier 2010

Réalisé par Matt Aselton. Etats Unis. 2010. Comédie. Avec Paul Dano, Zooey Deschanel, John Goodman, Edward Asner, Jane Alexander et Robert Stanton.

"Gigantic" est le premier film de Matt Aselton. On vogue avec tendresse (mais aucune niaiserie) entre un décalage amoureux de deux êtres rencontrés dans un magasin le literie, lui vendeur, elle… Elle s’est endormie dans un lit confortable…

Voilà de quoi raviver quelques souvenirs. N’a-t-il pas encore réveillé la belle qu’il en est déjà amoureux… C’est là que tout commence...

Ce n’est pas vrai que les films d’auteurs soient des OVNI. Ce qui est vrai par contre c’est que l’on doit trouver le temps pour les déguster comme on mange avec délice une glace italienne (les vraies). Et que cet espace temps est aujourd’hui des plus friables.

Je préfère écrire cela en préambule pour conjurer le sort. Le cinéma est ainsi fait (la mémoire trop courte) que l’on oublie aujourd’hui ceux qui écrivent l’histoire du cinéma de demain (ce n’est pas seulement la 3D qui y restera gravée dans le marbre, qu’on se le dise).

Depuis le 6 janvier "Gigantic" est en salles.

Le premier film de Matt Aselton, réalisateur de pub et diplômé en histoire de l’art. Ce qui veut bien dire que tous les 'genres' peuvent mener à la mise en scène sans autre forme de sectarisme.

Donc un film où le cinéma semble se retrouver dans le battement de cœur humain. Et ça fait du bien (je pense naturellement à Eric Rohmer, comme cela, sans raison définie et pourtant !)

Une histoire simple pour des relations qui le sont moins mais qui naturellement aux vues du réalisateur offrent au regard du public l’originalité du propos. Brian Weathersby a 28 ans (Paul Dano), le dernier d’une famille excentrique (le père grande gueule est collectionneur d’art au passé trouble) et ses deux grands frères ont "plus" que réussi dans la vie. Lui le petit dernier se retrouve vendeur dans un magasin literie. Seul rêve, adopter un bébé en Chine. Voilà que débarque un jour dans son magasin la belle Harriet Lolly (Zooey Deschanel) qui s’endort dans un des lits. Brian tombe amoureux. La rivalité avec son père ne fait alors que commencer.

Voilà brossé le tableau.

Il vous reste à déguster cette histoire drôle et surréaliste.

Naturellement comme on peut le percevoir, Matt Aselton en homme intelligent est conscient de ce qu’il doit à ses pères 'Je m’intéresse (…) aux histoires dans lesquels la réalité et l’absurde se mêlent. Luis Bunuel, David Lynch, Jean-Luc Godard, pour ne citer qu’eux sont les meilleurs(…) et m’ont toujours inspiré". On aurait pu trouver pire.

Pour être des plus précis ajoutons Robert Altman et Hal Ashby complétant la liste.

Une liste de référents qui permet au spectateur de se faire une idée (par forcément courte) de ce qui l’attend. Loin d ‘effrayer, le réalisateur organise notre plaisir en ponctuation, sans lourdeur, la caméra n’est pas là pour violenter, mais simplement (si je puis dire) pour accompagner une histoire. On nous prend par la main et l’extraordinaire devient "jouissif' et non spectaculaire.

Le talent des comédiens est de se sentir à l’aise dans l’image, de ne jamais franchir la ligne jaune du sur joué, à la manière de. Ce qui aurait pu se faire aisément.

Un film qui vit au même rythme cardiaque que son public. Croyez-moi ce n’est pas tout les jours que l’on voit cela.

Tout le plaisir de la comédie est là.

A voir naturellement et à piétiner devant les salles pour qu’il reste une semaine supplémentaire.

 

Durée : 1h37


        
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 25 octobre 2020 : Tous aux abris

Couvre feu encore plus contraint, nouveau confinement, tout est possible et tout est à craindre pour la culture. Restons groupés comme dirait Bernard Lenoir. Nous continuons évidemment de vous proposer chaque semaine notre sélection culturelle. Et bien entendu, découvrez le replay de La Mare Aux Grenouilles #13 de ce samedi 24 octobre

Du côté de la musique :

"Labyrinth" de Khatia Buniatishvili
"Contrasts", la 3eme émission de la saison 2 de Listen In Bed
"Dreamer" de Rosaway
"No future" de Samarabalouf
"Verdure" de The Hyènes
"Got the manchu" de We Hate You Please Die
et toujours :
"Armand-Louis Couperin : pièces de clavecin" de Christophe Rousset
"Ce qui suit" de Mondo Cane
"Awaiting ship" de Dominique Fillon Augmented Trio
"Soné ka-la 2 odyssey" de Jacques Schwarz Bart
"Killing Eve + Australie" nouveau mix de Listen in Bed
"LP2" de Pointe Du Lac
"Jorn" de Box Bigerri

Au théâtre :

une nouveauté :
"Tout Dostoievski" au Théâtre Le Lucernaire
des comédies pour rire et sourire :
"On purge bébé" au Théâtre de l'Atelier
"Les Faux British" au Théâtre Saint-Georges
"Dernier coup de ciseaux" au Théâtre des Mathurins
"Crise de nerfs" au Théâtre de l'Atelier
"De quoi j'me mêle" au Théâtre d'Edgar
"Mon meilleur copain" au Palais des Glaces
les reprises :
"Françoise par Sagan" au Théâtre L'Archipel
"Caroline Loeb - Chiche !" au Théâtre L'Archipel
"Play Loud" au Théâtre La Flèche
"Vous pouvez ne pas embrasser la mariée" à la Comédie des 3 Bornes
"Des Femmes" au Lavoir Moderne Parisien
"Comment épouser un milliardaire" à la Nouvelle Seine
et les spectacles déjà à l'affiche

Expositions :

la nouvelle saison muséale avec :
"Voyage sur la route du Kikosaido - De Hiroshige à Kuniyoshi" au Musée Cernushi
"Pierre Dac - Du côté d'ailleurs" au Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme
"Gabrielle Chanel - Manifeste de mode" au Palais Galliera
"L’Age d’or de la peinture danoise (1801-1864)" au Petit Palais
"Man Ray et la mode" au Musée du Luxembourg
"Victor Brauner - Je suis le rêve. Je suis l'inspiration" au Musée d'Art Moderne de Paris
"Sarah Moon - PasséPrésent" au Musée d'Art Moderne de Paris

"Alaïa et Balenciaga - Sculpteurs de la forme" à la Fondation Azzedine Alaïa

Cinéma :

en salle :
"Une vie secrète" de Aitor Arregi, Jon Garano et José Mari Goenaga
"L'Avventura" de Michelangelo Antonioni
at home :
"India Song" de Marguerite Duras
"Au bout du conte" de Agnès Jaoui
"L'effet aquatique" de Solveig Anspach
"Pourquoi tu pleures ?" de Katia Lewkowicz
"Henri" de Yolande Moreau
"La Famille Wolberg" de Axelle Ropert

Lecture avec :

"Le dérèglement joyeux de la métrique amoureuse" de Mathias Malzieu & Daria Nelson
"Le proche orient" de Catherine Saliou
"Mondes en guerre - tome 3 : Guerres mondiales et impériales, 1870-1945" de André Loez
et toujours :
"L'ange rouge" de François Médéline
"Le prix de la vengeance" de Don Wislow
"De Gaulle, stratège au long cours" de François Kersaudy
"Georges Clemenceau, lettres d'amérique" de Patrick Weil et Thomas Macé
"Justice de rue" de Kris Nelscott
"Plus fort qu'elle" de Jacques Expert

Froggeek's Delight :

"Hades" sur Windows, Mac OS et Switch
Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=