Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Silvain Vanot
L'Archipel  (Paris)  samedi 9 janvier 2010

Un froid pinçant, de la neige sur les trottoirs parisiens en ce mois de janvier. Il fallait être motivé pour aller voir Silvain Vanot à l'Archipel, salle de cinéma et de concert plus habituée à recevoir des interprètes de musique classique que des musiciens pop-rock. Pourtant, il y avait la queue devant le guichet et, à l'intérieur de la salle, du monde au bar. Il faut dire que l'absence des planches pour Silvain Vanot a été longue. Ensuite, il y a bien longtemps qu'on ne l'a vu accompagné par un groupe.

L'ouvreuse du cinéma ferme les portes de la salle et invite les buveurs à rejoindre leurs fauteuils car "le concert va bientôt commencer". Les lumières se baissent, et c'est par l'arrière de la salle, en traversant les travées que les artistes rentrent car il n'y a pas d'accès direct entre les loges et la scène. La scène est minuscule, presqu'entièrement occupée par un piano à queue. C'est en se contorsionnant que Philippe Sirop se glisse derrière les fûts de sa batterie. Sur le devant, John Greaves à la basse et Silvain Vanot à la guitare. Quant à Laurent Valéro, il est assis sur un tabouret de bar, un bandonéon à ses pieds, un alto et un violon à ses côtés.

Le concert commence avec "Bonne fortune", un poème de Charles Cros que Silvain avait mis en musique sur son second album, Sur des arbres. La section rythmique composée par John Greaves et Philippe Sirop montre dès ce premier morceau une puissance et une souplesse qui ne se démentira pas tout au long du set. Puis le groupe d'enchaîner avec "Les roseaux", extrait d'Il fait soleil. Ensuite viennent les morceaux du dernier album Bethesda. D'abord, "Les cloches de l'amour" puis "Implacable". Laurent Valéro montre sur ces chansons sa virtuosité, au violon puis au bandonéon, les habillant avec délicatesse. Pour "Implacable", Renaud Gabriel Pion, présent pour l'enregistrement du disque rejoint le groupe sur scène avec sa clarinette basse. Il restera sur les différents morceaux de Bethesda joués les uns à la suite des autres.

Entre les chansons, Silvain parle volontiers, remerciant le public, plaisantant ou racontant une anecdote sur une rencontre avec des spectateurs un peu ivres à l'issue d'un concert à Limoges. Le public écoute, détendu mais attentif, chaque morceau. John Greaves lâche sa basse pour se mettre au piano le temps d'un "Rivière" tout en douceur, juste accompagné par quelques arpèges de la clarinette contralto de Renaud Gabriel Pion.

A l'applaudimètre, "La vie qu'on aime", extrait du premier album, remporte un beau succès. Le public est visiblement composé de fidèles.

En fin de concert, c'est en duo avec Margot Abascal, actrice et chanteuse, qui avait enregistré avec Katerine "Le jardin botanique" et "Parlez-vous anglais ?" sur la BO de Nom de code : Sacha, que Silvain interprète une version enjouée de "Egérie". Ensuite, c'est avec une émotion non-dissimulée qu'il rend hommage à Vic Chesnutt en reprenant une chanson country "We had it all" dans une interprétation tout en finesse. Puis en ultime rappel, il reviendra seul pour une version dénudée de "Ile-de-France".

Les retrouvailles entre Silvain Vanot et son public se sont bien déroulées. L'accueil était chaleureux et le plaisir était visiblement partagé. Effet secondaire, à l'issue du concert, le trajet en métro m'a semblé moins long, les gens moins agressifs et le froid moins mordant. Une bonne façon de commencer l'année.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Bethesda de Silvain Vanot
Une 2ème chronique de l'album Bethesda de Silvain Vanot
La chronique de l'album Ithaque de Silvain Vanot
Silvain Vanot en concert au Grand Mix (jeudi 11 mars 2010)
L'interview de Silvain Vanot (mardi 22 décembre 2009)

En savoir plus :
Le site officiel de Silvain Vanot
Le Bandcamp de Silvain Vanot
Le Facebook de Silvain Vanot


Laurent Coudol         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Silvain Vanot (22 décembre 2009)


# 10 janvier 2021 : En route pour l'aventure

On ne sait pas encore ce qui nous attend en 2021, espérons pouvoir enfin retourner voir des spectacles bientôt, en attendant on va essayer d'organiser de nouveaux des concerts en live sur notre chaine Twitch. On vous en parle bientôt. D'ici là, voici la sélection de la semaine.

Commençons par le sommaire et le replay de la Mare Aux Grenouilles #18

Du côté de la musique :

"Vivaldi, Le quattro stagioni" de Alexandra Conunova
"Contrastes" de Duo W
"Beethoven, si tu nous entends" de La Symphonie de Poche & Nicolas Simon
"Ras la trompe" de Lila Tamazit Trio
"La sélection de Julien Bousquet" émission #6 de Listen In Bed
"Fleurs" de Mélody Louledjian & Antoine Palloc
"Monks of nothingness" de Olivier Lasiney & Yantras
"In paradisum" de Schola Cantorum of the Cardinal Vaughan Memorial School
et toujours :
"Le cas très inquiétant de ton cri" de MelmACHello
"Douze oiseaux dans la forêt de pylônes électriques" de Nicolas Jules
"L'allégresse" de DaYTona, la 200ème chronique de CycoLys
"Across the universe" Saison 2, Mix 7, encore un beau mix de Listen In Bed
"Hiver(s)" de Matthias Billard

Au théâtre au salon :

avec les captations vidéo de :
"Le dernier jour du jeûne" de Simon Abkarian
"Ali Baba" de Macha Makeieff
"Mon père avait raison" de Sacha Guitry
"Adieu Monsieur Haffmann" de Jean-Pierre Daguerre
"Le canard à l'orange" de Marc-Gilbert Sauvajon
"Une heure de tranquillité" de Florian Zeller
"Madame Arthur ose Bashung"

Expositions :

en virtuel :
"Picasso et la bande dessinée" au Musée Picasso
"Kiki Smith" à la Monnaie de Paris
"Soulages" à l'Espace Lympia
"Christian Dior, couturier du rêve" au Musée des Arts Décoratifs
"Bacon en toutes lettres" au Centre Pompidou
"Turner, peintures et aquarelles - Collections de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Delacroix" au Musée du Louvre
"Berthe Morisot" au Musée d'Orsay

Cinéma :

at home :
"Dim Sum Funeral" de Anna Chi
"Son of Sofia" d'Elina Psykou
"Fin du monde" de Carolina Hellsgård
"Brooklyn" de Pascal Tessaud
"Hôtel Fantôme" de Daniel Kehlmann
"Motherland" de Tomas Vengris
"La classe volante" de Kurt Hoffmann
et un regard vers le cinéma hollywoodien avec :
"Le plus grand cirque du monde" de Henry Hathaway
"Une étoile est née" de William Wellman
"La Taverne de la Jamaïque" d'Alfred Hitchcock
"Top Secret" de Blake Edwards

Lecture avec :

"Inside story" de Martin Amis
"Là où nous dansions" de Judith Perrignon
"Le bonheur est au fond du couloir à gauche" de J.M. Erre
"Les douze morts de Napoléon" de David Chanteranne
"Tiger" de Eric Richer
"Un papillon, un scarabée, une rose" de Aimee Bender
et toujours :
"59 rue des Archives" de Bruno Guermonprez, David Koperhant & Rebecca Zissmann
"Oeuvres complètes III" de Roberto Bolano
"Vox populi" de Thomas Harnois

Du côté des jeux vidéos :

Les jeux de l'année selon Boris Mirroir de Doom à Minoria !
"DevilZ, Survival" sur PC

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=