Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Alexandra David-Neel, mon Tibet
Théâtre du Petit Montparnasse  (Paris)  janvier 2010

Comédie dramatique de Michel Lengliney, mise en scène de Didier Long, avec Hélène Vincent et Emilie Dequenne.

Exploratrice, Alexandra David-Néel fut la première occidentale à rentre dans la ville de Lhassa au Tibet. La pièce qui débute dans les années cinquante explore les dix dernières années de ce personnage féministe, fantasque, libre, mais aussi colérique et autoritaire, interprété par Hélène Vincent, qui vit désormais reclus à Digne dans les Alpes provençales en compagnie d'une gouvernante d'une trentaine d'année, Marie-Madeleine "Tortue", jouée par Émilie Dequenne, fascinée par le destin exceptionnel de sa patronne.

Les relations entre ces deux femmes s'articulent autant autour d'un besoin réciproque que de haine et de rancœur exacerbé par la situation de huis-clos. Alexandra David-Néel vit dans ses souvenirs, tandis que sa gouvernante rêve des orangeraies de son Algérie natale.

Alexandra David-Néel n'aura que peu vécu en Occident. Lorsqu'elle revient à l'âge de 82 ans, parlant une dizaine de langues couramment, dont le tibétain, c'est parce que sa santé ne lui permet plus de voyager. L'immobilité lui pèse, et pourtant elle garde l'espoir de partir à nouveau. Tortue doit alors subir les (mauvaises) humeurs d'Alexandra, mais elle tient tête à ce fort caractère.

Les deux actrices sont fabuleuses. Emilie Dequenne et Hélène Vincent ont toutes deux interprété des personnages qui ont marqué le cinéma, réciproquement Rosetta pour les Frères Dardenne et Mme Le Quesnoy dans "La vie est un long fleuve tranquille" d'Etienne Chatillez. Elles ont pourtant aussi déjà foulé les planches avec succès, "Mademoiselle Julie" pour Émilie Dequenne déjà sous la direction de Didier Long, Hélène Vincent débutant sous la direction de Patrice Chéreau dans les années 60.

Émilie Dequenne joue particulièrement sur le registre de l'émotion. C'est à son personnage que revient de transmettre au spectateur les émotions; la tristesse, la rébellion. Face à elle, Hélène Vincent, s'impose en monstre colérique, injuste, égoïste. Sa transformation est impressionnante en vieille femme percluse de rhumatismes, se déplaçant avec ses cannes, éructant de manière quasi permanente.

Le texte de Michel Langliney est traversé de saillies et de répliques méchantes et drôles qui enlève à cette pièce le caractère étouffant qui aurait risqué de la scléroser. Quant à la mise en scène de Didier Long, elle est sobre mais appuie cependant sur les principales caractéristiques des personnages, la force de caractère illustrée par la démarche d'Alexandra David-Néel, la féminité et la douceur de Marie-Madeleine, Emilie Dequenne jouant parfois à la limite de la lumière des projecteurs comme pour mieux cacher ses émotions.

Il convient aussi de noter que les costumes de Tim Northam accentue de manière discrète les personnalités que le spectateur perçoit des deux personnages.

Cette pièce est annoncée comme une des pièces à voir en ce début d'année 2010. Tous les ingrédients sont en tout cas réunis pour qu'elle soit un succès, et c'est durant plusieurs minutes que les deux actrices ont été applaudies à l'issue de la première représentation.

 

Laurent Coudol         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 27 septembre 2020 : Autumn Sweater

Voici les premiers jours d'automne, les premiers froids, la pluie et l'envie de s'auto-confiner avec une boisson réconfortante, du chauffage, de la bonne musique, un bon livre, film, jeu voire avec des amis autour d'un bon repas. Bref, c'est l'automne et voici le programme réconfortant de la semaine. Sans oublier le replay de la MAG #11 du 26/09.

Du côté de la musique :

"Echos" de Romain Humeau
"American head" de The Flaming Lips
"Grand écran" de Ensemble Triptikh
"Beethoven : op 109, 110, 111" de Fabrizio Chiovetta
"B.O. d'une scène de meurtre" première émission de la saison 2 de Listen In Bed
"Oiseau(x) scratch" de Luc Spencer
"Debussy" de Philippe Bianconi
"Tête Blême" de Pogo Car Crash Control
"XIII" de Quatuor Ardeo
et toujours :
"In and out of the light" de The Apartments
"Chrone EP" de Atrisma
"State of emergency" de Babylon Circus
"Nomadic spirit" de La Caravane Passe
"Règle d'or" de Marie Gold
"Berg, Webern, Schreker" de Orchestre National d'Auvergne & Roberto Forès Veses

Au théâtre :

les nouveautés :
"Le Grand Inquisiteur" au Théâtre national de l'Odéon
"Iphigénie" aux Ateliers Berthier
"Philippe K. ou la flle aux cheveux noirs" au Théâtre de la Tempête
"Le Grand Théâtre de l'épidémie" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Crise de nerfs" au Théâtre de l'Atelier
"Le Quai de Ouistreham" au Théâtre 14

"Les Pieds tanqués" au Théâtre 12
"Le nom sur le bout de la langue" au Théâtre de la Huchette
"La Folle et inconvenante Histoire des femmes" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
les reprises :
"Un Vers de Cid" au Théâtre Essaion
"Album de famille" au Studio Hébertot
"A la recherche du temps perdu" au Théâtre de la Contrescarpe
"Félix Radu - Les mots s'improsent" au Théâtre des Mathurins
"Contrebrassens" au Studio Hébertot
"Leonard de Vinci, naissance d'un génie" au Studio Hébertot
"J'aime Brassens" au Théâtre d'Edgar
et les spectacles déjà à l'affiche

Expositions :

la nouvelle saison muséale avec :
"Victor Brauner - Je suis le rêve. Je suis l'inspiration" au Musée d'Art Moderne de Paris
"Alaïa et Balenciaga - Sculpteurs de la forme" à la Fondation Azzedine Alaïa
"Pierre et Gilles - Errances immobiles" à la Galerie Templon
"Sarah Moon - PasséPrésent" au Musée d'Art Moderne de Paris

Cinéma :

en salle :
"L'Ordre moral" de Mario Barroso
at home :
"Drôles d'oiseaux" de Elise Girard
"Mise à mort du cerf sacré" de Yorgos Lanthimos
"Terror 2000 - Etat d'urgence en Allemagne" de Christoph Schlingensief
"Vers un destin insolite sur les flots bleus de l'été" de Lina Wertmüller
"Ruth et Alex" de Richard Loncraine

Lecture avec :

"Ici finit le monde occidental" de Matthieu Gousseff
"L'heure des spécialistes" de Barbara Zoeke
"Mémoires" du Général von Choltitz
"Porc braisé" de An Yu
"Portraits d'un royaume : Henri III, la noblesse et la Ligue" de Nicolas Le Roux
"Sublime royaume" de Yaa Gyasi

et toujours :
clickez ici pour Notre sélection des livres de la rentrée mais aussi
"De soleil et de sang" de Jérôme Loubry
"Fin de combat" de Karl Ove Knausgaard"
"KGB" de Bernard Lecomte et "Napoléon, dictionnaire historique" de Thierry Lentz
"La danse du vilain" de Fiston Mwanza Mujila
"Louis XIV, roi du monde" de Philip Mansel

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=