Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Féloche
La Vie Cajun  (Naïve)  janvier 2010

ll est difficile de définir la musique de ce Féloche fantasque (il a fait partie d'un groupe de punk russe dans les années 90, c'est pas un triste), globalement joyeuse en tout cas.

L'univers qu'il propose sur ce premier album, en compagnie de ses deux compagnons, à l'accordéon et à la contrebasse, (lui est une brute de la mandoline) est fait d'une bonne dizaine de morceaux de 3 à 4 minutes, un ensemble délirant, foutraque, déroutant, fait de sons bizarroïdes, mélange de douce electro et world music, instruments traditionnels – mandoline bien en avant – et samples rigolos (comme ça, ça laisse perplexe me direz-vous). Tout cela semble hérité un peu des Dionysos – en moins rock ici – mais pas que.

Si je mets de côté l'aspect un peu primaire et léger des textes – par moment, c'est un peu n'importe quoi, il fait son Gotainer – force est de constater que musicalement, je me suis laissé charmer par la tambouille revigorante, fraîche, ludique et cartoonesque de Féloche.

Ça commence avec "La Vie Cajun", entre délire sonore à la "Yellow Submarine", bruitages cartoonesques façon "Proxima Estacion Esperanza" de Manu Chao sur une base d'instruments traditionnels et folkloriques d'antan (mandoline, accordéon...). Il est vrai que cela a une petite connotation Cajun, (il manquerait un banjo et un harmonica pour que ce le soit à fond).

"Darwin avait raison" est très étonnant avec son tempo tranquille à base de synthés, guitares et doux riffs à la mandoline, comme un mélange de modernité et d'instruments du passé. Nouvelle direction sur "Eh toi !", ces violons virevoltants nous font voyager dans les folklores de l'est, tsigane et yiddish. Sur les textes, on va dire que c'est drôle, caustique, sans prise de tête.

"Dr John Gris - Gris John", hommage évident à ce grand pianiste blues/rock'n'roll, mélange des voix samplés, des bidouilles et sons electro mêlés à la mandoline, et un feu d'artifice de piano et contrebasse à la fin sur fond de voix enregistrée du Dr John. L'une des très bonnes rejouissances de l'album.

Avec "Emilie", ballade un peu mélancolique parlant des errances d'une certaine Emilie la nuit, Féloche sait aussi faire des morceaux moins bordéliques, un peu plus écrits. Le genre musical change une fois de plus, cap sur une sorte de trip d'electro blues.

"Bon appétit Shaman" est une bonne curiosité, entre blues (harmonica lointain), funk (la voix de Féloche à la Prince) et trip hop arabisant (des percus un peu electro). Diffilement définissable donc mais bien tripant et hypnotisant.

Alors que "Tous les jours" navigue encore entre folklore des pays de l'est et blues Cajun, très riche en instruments, trois minutes après voilà "Reste avec moi", sacré délire entre incursion du hip-hop (l'impression d'entendre les voix samplés des gamins de Kris Kross) et instruments traditionnels.

"Jette les gants", peut-être pas le morceau le plus marquant de l'album, dévoile une petite ambiance funk. Cette galette fraîche, spontanée, tripante, se clôt sur "Entre nous", où les styles s'entrechoquent une fois de plus, un zeste de funk, un brin de piano-bar, des arômes de musique trad de l'est, une pincée de cajun...

Bref, très bon tout ça, ce mélange de sons d'hier et d'aujourd'hui. Chopez vite un casque et écoutez-moi ce truc inclassable.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Chimie vivante de Féloche
Féloche en concert au Festival FNAC Indétendances 2008
Féloche en concert à La Boule Noire (mercredi 27 janvier 2010)
Féloche en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2010 (mercredi 14)
Féloche en concert au Festival Paroles et Musiques #19 (2010) - dimanche
Féloche en concert au Festival FNAC Indétendances 2010 (vendredi 23 juillet 2010)

En savoir plus :
Le Myspace de Féloche


Yannick Maquenhen         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 22 septembre 2019 : Fin d'été

Fin d'été c'est le titre du nouvel album de Samir Barris, on vous en parle en ces premiers jours d'automne, tout comme les autres sorties musicales, littéraires, théâtrales, cinématographiques et muséales qui ont retenu notre attention cette semaine. C'est parti !

Du côté de la musique :

"Corpse flower" de Mike Patton & Jean Claude Vannier
Rencontre avec Joseph Fisher autour de "Chemin Vert", assortie d'une session acoustique à découvrir ici
"Prokofiev : Visions fugitives" de Florian Noack
"The basement tapes" de Mister Moonlight
"The uncompleted works volume 1, 2 & 3" de Nantucket Nurse
"Là-Haut" de Gérald Genty
"Ilel" de Hildebrandt
"Buxton palace hotel" de Studio Electrophonique
"Vian" par Debout sur le Zinc
"Impressions d'Afrique" de Quatuor Béia & Moriba Koita
"Fin d'été" de Samir Barris
et toujours :
"Schlagenheim" de Black Midi
"Tokyo dreams" de Dpt Store
"Terry Riley : Sun rising" de Kronos Quartet
"Diabolique" de l'Epée
"Mer(s) : Elgar, Chausson & Joncières" de Marie-Nicole Lemieux
"Like in 1968" de Moddi
"Voodoo queen" de One Rusty Band
"Moon" de Violet Arnold

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"L'Autre monde ou les Etats et Empires de la Lune" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Le Misanthrope" à l'Espace Cardin
"L'Animal imaginaire" au Théâtre de la Colline
"Data Mossoul" au Théâtre de la Colline
"Danser à la Lughnasa" au Théâtre 13/Jardin
"Le Frigo" au Théâtre de la Tempête
"A deux heures du matin" au Théâtre L'Atalante
"La Veuve Champagne" au Théâtre de la Huchette
"Le Square" au Lavoir Moderne Parisien
"Jo" au Théâtre du Gymnase
"Jean-Marie Galey - Ma Comédie française" au Lavoir Moderne Parisien
"Ah ! Félix" à l'Eglise Sainte-Eustache
"Le Voyage musical des Soeurs Papilles" à la Comédie des 3 Bornes
"Lucie Carbone - Badaboum" à la Comédie des 3 Bornes
"Casse-toi diva" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Nora Hamzawi" au Théâtre du Rond-Point
des reprises
"Letzlove - Portrait(s) Foucault" aux Plateaux Sauvages
"One night with Holly Woodlawn" aux Plateaux Sauvages
"Diva sur Divan" à la Comédie Bastille
"La Liste de mes envies" au Théâtre Lepic
et la chronique des spectacles à l'affiche en septembre

Expositions avec :

"Mondrian figuratif" au Musée Marmottan-Monet
"L'Age d'or de la peinture anglaise - De Reynolds à Turner" au Musée du Luxembourg

Cinéma avec :

"Ne croyez surtout pas que je hurle" de Franck Beauvais
Oldies but Goodies avec "Marie pour mémoire" de Philippe Garrel

et la chronique des films à l'affiche en septembre

Lecture avec :

"Barbarossa : 1941. La guerre absolue" de Jean Lopez & Lasha Otkhmezuri
"Bête noire" de Anthony Neil Smith
"Dictionnaire égoiste de la littérature mondiale" de Charles Dantzig
"Gaeska" de Elrikur Orn Norddahl
"Les refuges" de Jérôme Loubry
"Liquide inflammable" de Robert Bryndza
et toujours :
"Ici seulement nous sommes uniques" de Christine Avel
"Les altruistes" de Andrew Ridker
"Les yeux fumés" de Nathalie Sauvagnac
"Un autre tambour" de William Melvin Kelley
"Un mariage américain" de Tayari Jones
"Week end à New York" de Benjamin Markovits

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=