Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Bill Callahan
Grand Mix  (Tourcoing)  mercredi 10 février 2010

Bill Callahan, ancien chanteur de Smog, a choisi de se produire sur la scène du Grand Mix dans une formation réduite : seule une batterie l’accompagnera pendant toute la durée du concert. Il assurera donc à la fois les parties basses, la guitare et le chant.

Son dernier album solo, Sometimes I Wish we were an Eagle, album de la maturité, comprend pourtant piano et violons, définissant le caractère mélancolique de ses chansons.

Mais l’absence de violon n’a aucunement modifié leur intégrité : les chansons ont gagné en clarté, même si la lumière qui les traverse provient toujours de l’intérieur.

On connaît bien cette musique, cette tradition de folk-songs américaines qui ont contribué à nous former comme elles ont guidé le chanteur de Smog ; cette grande lignée allant de Leonard Cohen à Lou Reed, en passant par David Bowie. Sainte-Trinité ayant influencé la presque-totalité des groupes américains actuels – qu’ils le veuillent ou non.

En écoutant ces chansons, on pense effectivement au Coney Island Baby de Lou Reed (par leur retenue), ou au premier album de Leonard Cohen (par leur dépouillement). Son écriture atteint ici des sommets, comme si tout ce qu’il avait composé avant n’était qu’un brouillon, un exercice de style. L’essentiel ne s’exprime que maintenant. Par exemple, la chanson "Too Many Birds", dont le refrain construit sur une boucle qui à chaque cycle augmente d’une mesure, est proprement exceptionnelle.

Bill Callahan arrive à mêler deux qualités, essentielles, qui ont toujours été séparées dans sa précédente formation : le caractère incisif de ses chansons, et leur clarté. Il tient donc de l’aigle, c’est-à-dire que son tranchant l’oblige à rester à une certaine altitude, pour ne pas agresser ses semblables. Son objectif serait alors d’ouvrir, à sa manière, un chemin qui mènerait aux belles dérives, fussent-elles périlleuses. Zarathoustra n’est pas loin : "il faut avoir encore du chaos en soi pour enfanter une étoile dansante", semblons-nous entendre.

On sait à quel point Callahan méprise le confort, privilégiant toujours la volonté de mouvement, celle de tracer sa route : les voyages définissent ses albums, mais la destination est moins importante que le trajet. Depuis Smog, ces chansons ont gagné en force, en densité. Plus lumineuses, moins superflues, elles ne se referment plus sur elles-mêmes.

L’autisme n’est plus perceptible : on pourrait presque dire que cet homme est heureux, portant sur son visage calme et silence.

Mais sa voix est restée celle d’un chanteur sans attaches qui explore en détail les profondeurs, insondables, des sentiments humains, rendant compte de nos vies d’adulte mal assumées, inconfortables − comme il parlait avant de la gravité de l’adolescence, de la discordance, de la difficulté de maintenir en soi la part d’enfance dans un monde toujours hostile. La sagesse semble être la prochaine destination de cette musique.

 

Crédits photos : Marion Agé (Toute la série sur Taste of Indie)


David Falkowicz         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 20 octobre 2019 : De tout, pour Tous

Encore un programme bien chargé et très éclectique au travers de notre sélection culturelle hebdomadaire. Beaucoup à lire, à voir, à écouter... alors ne perdons pas de temps. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Engine of paradise" de Adam Green
"Phantom solids" de Lunt
"Fear of an acoustic planet" de Tahiti 80
"A wonder plante to" de Nilok 4tet & Daniel Zimmermann
"Six strings under" de Eric Legnini
Sarah McCoy et Dom La Nena au Nancy Jazz Pulsation
"Nothin' but" de Flyin' Saucers Gumbo Special
"Comfort zone" de Hugo Lippi
"Hors l'amour" de Jean Felzine
"A ciel ouvert" de Kaori
Rencontre avec Lady Arlette, accompagnée d'une session live et acoustique
"Vinyles, suite" c'est le titre de l'émission #3 de Listen in Bed
"Déluge" c'est le troisième volume des Mix de Listen in Bed
"Hybrid" de Yosta
et toujours :
"Vie future" de La Féline
"Kino music" de Pierre Daven Keller
"Miracles" de Sarah Amsellem
Orouni en session live dans une librairie, par ici
"Beethoven, 5 sonates pour piano" de Michel Dalberto
"Ship of women / Somewhere in a nightmare" de Olivier Rocabois
"Disaster serenades" de Parlor Snakes
"A life with large opening" de Samba de la Muerte
"Les géraniums" de Marie Sigal
"Amazona" de Vanille
"Pulse" de Vincent David
Festival Levitation #7 avec The Warlocks, Frustration, Fat White Family...
Listen in bed Emission #2, Vinyles
Listen in bed Mix #2, The Sopranos

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Cirque Leroux - La Nuit du Cerf" au Théâtre Libre
"Un jardin de silence" à La Scala
"Frida jambe de bois" au Théâtre de l'Union à Limoges
"Fleur de peau" au Théâtre Essaion
"Habiter le temps" au Lavoir Moderne Parisien
"Wilde - Chopin" au Théâtre Le Ranelagh
"En ce temps là l'amour..." au Théâtre des Mathurins
"Imposture posthume" au Centre Culturel Suisse
"Fred Tousch - Fée" au Théâtre de Belleville
"Corinne Zarzavatdjian - Un nom à coucher dehors !" au Mélo d'Amélie
des reprises :
"L'Ingénu" au Théâtre Le Lucernaire
"Le Crépuscule" au Théâtre de l'Epée de Bois
"J'aime Brassens" au Théâtre d'Edgar
et la chronique des spectacles déjà à l'affiche en octobre

Expositions avec :

"Vampires - De Dracula à Buffy" à la Cinémathèque française

Cinéma avec :

le film de la semaine :
"Au bout du monde" de Kiyoshi Kurosawa
et la chronique des films à l'affiche en octobre

Lecture avec :

"Cléopâtre" de Alberto Angela
"Histoire du Canada" de Daniel de Montplaisir
"Je te suivrai en Sibérie" de Irène Frain
"La source de l'amour propre" de Toni Morrison
"Ordinary people" de Diana Evans
"Vik" de Ragnar Jonasson
et toujours :
"L'héritage Davenall" de Robert Goddard
"L'horizon qui nous manque" de Pascal Dessaint
"La petite conformiste" de Ingrid Seyman
"La véritable histoire des douze Césars" de Virginie Girod
"Les roses de la nuit" de Arnaldur Indridason
"Guerilla, le temps des barbares" de Laurent Obertone
"Pyongyang 1071" de Jacky Schwartzmann

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=