Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Local Natives
La Maroquinerie  (Paris)  mercredi 17 février 2010

Sans une once d’arrogance mais avec une modestie, très caractéristique, nos cinq Local Natives nous ont servi un live puissant et très prometteur.

C’est qu’ils démarrent hâtivement et très fort. Un seul mot d’ordre : marquer le rythme des mélodies. Des percus de base aux rebords métalliques des toms en passant par les maracas ; tout est prétexte à taper et à balancer dessus afin de pointer au mieux le rythme.

Les chansons s’enchaînent également à une cadence effrénée : le vivace "Wilde Eyes", le vigoureux "Camera Talk", l’irascible "Sun hands"…

Le public comme scié se retient dans ses élucubrations d’onomatopées hystériques. On est là pour écouter et se prendre une claque auditive intense. D’ailleurs, Taylor Rice (voix et guitare) le fait remarquer : "why you're so quiet ?".

C’est alors que telle une urgence pop évidente "Airplanes" est jouée. Le public est alors dans tous ses états.

Passée le cap de l’admiration, la Maroquinerie s’enchante et n’hésite pas à réserver une ovation en plein milieu du show.

Comme élancés par le public, les membres du groupe ne tiennent pas eux-mêmes en place.

On assiste à un jeu de chaises musicales où, tour à tour, chacun prend la place de l’autre sur un instrument.

Alors que Kelcey Ayer (voix, claviers, percussions) empoigne une guitare, Ryan Hahn (guitare et voix) part au clavier et Andy Hamm (basse) épaule Matt Frazier (batterie) en arrêtant tout pour profiter de balancer du tambourin et secouer des maracas.

On peut penser alors que toute la puissance du live réside dans leur cohésion de groupe et dans leur capacité à maîtriser chaque instrument.

Cependant, c’est sans compter les voix qui, malgré la force des rythmes, ne sont tout de même pas en reste.

Les voix des compères se mêlent et s’alignent : d’une part, celle de Kelcey, tout en retenue mais frissonnante, d’autre part celle de Taylor sonnant comme une supplique frénétique sans oublier celle des chœurs toujours exaltés. Cette synergie se révèle sur l’appel brûlant "Who knows who care", l’oppressant "Cards & quarter" et l’excellent "Shape sifter".

Si Gorilla Manor est un album sérieux et très accompli, le live est quant à lui surprenant, pressant et écrasant. Congratulations.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Gorilla Manor de Local Natives
La chronique de l'album Hummingbird de Local Natives
Local Natives en concert au Festival Les Nuits de l'Alligator 2010 (jeudi 18)
Local Natives en concert au Festival Pukkelpop 2010 (vendredi 20 août 2010)
Local Natives en concert au Festival Beauregard #5 (2013) - Vendredi
Local Natives en concert au Festival La Route du Rock #23 (jeudi 15 août 2013)

En savoir plus :
Le site officiel de Local Natives
Le Myspace de Local Natives

Crédits photos : Marie Guerre (Toute la série sur Taste of Indie)


Nancy         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 1er décembre 2019 : On prépare les cadeaux

On n'a jamais été aussi proche de Noël !! une raison comme une autre pour se faire plaisir et faire plaisir aux autres en (s')offrant quelques belles choses à découvrir dans notre sélection culturelle de la semaine. Des disques, des livres, des jeux, des expos, des films, des spectacles... à découvrir ci-dessous.

Du côté de la musique :

"D'où vient le nord" de Francoeur
"Other side effects" de Lion Says
"Black Cofvefe" 5eme volume des mixes en podcast de Listen in Bed
"Santa Maria Remix" de Carmen Maria Vega
"Paganini, Schubert" de Vilde Frang & Michail Lifits
"I don't want to play the victim, But i'm really good at it" de Love Fame Tragedy
"Little ghost" de Moonchild
"Los Angeles" de Octave Noire
"A blemish in the great light" de Half Moon Run
"Older" de Quintana Dead Blues eXperience
"C'est pas des manières" de The Glossy Sisters
"Zimmer" de Zimmer
et toujours:
"Ravel : Miroirs, la valse" et "Stravinsky : Petrushka, The firebird" de Beatrice Rana
"Les mauvais tempéraments" de Christophe Panzani
Rencontre avec Lau Ngama, autour d'une session acoustique de 3 titres
Listen In Bed consacre sa 5ème émission au fabuleux groupe Broadcast
Rencontre avec Ultra Vomit
"Pulsions" de Duo Ypsilon
"The deepest space of now" de Enik
"Malsamaj" de Geysir
"Poussière" de Grèn Sémé
"Love and chaos" de Igor and the Hippie Land
"Dark shade" de Match

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Des territoires (...et tout sera pardonné ?)" au Théâtre de la Bastille
"Trois femmes (L'Echappée)" au Théâtre Le Lucernaire
"Le paradoxe amoureux" au Théâtre Le Lucernaire
"Evita - Le destin fou d'Eva Peron" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"L'Analphabète" à l'Artistic Théâtre
"War Horse" à la Scène Musicale
dans le cadre du Focus au Théâtre Ouvert :
"La plus précieuse des marchandises"
"Une Pierre"
des reprises :
"L"Atlas de l'Anthropocène" à la Maison des Métallos
"Vestiges - Fureur" au Lavoir Moderne Parisien
"Britney's Dream" au Théâtre La Flèche
"Roméo et Julierre" à la Scène parisienne
"Ma grammaire fait du vélo" au Théâtre Essaion
"Gauthier Fourcade - Le bonheur est à l'intérieur de l'extérieur" à la Manufacture des Abbesses
et la chronique des spectacles déjà à l'affiche en décembre

Expositions avec :

"Luca Giordano - Le triomphe de la peinture napolitaine" au Petit Palais

Cinéma avec :

Oldies but Goodies avec "Institut Benjamenta" de Timothy et Stephen Quay
et la chronique des films sortis en novembre

Lecture avec :

"Le chant du bouc" de Carmen Maria Vega
"La tempête qui vient" de James Ellroy
"Le crime de Blacourt" de Daphné Guillemette
"Pas de répit pour la reine" de Frédéric Lenormand
"Stalingrad" de Antony Beevor
"Un peu, beaucoup, passionnément, à la folie, pas du tout" de Alice Munro
et toujours :
"Cauchemar" de Paul Cleave
"La grande aventure de l'égyptologie" de Robert Solé
"La ligne de sang" de DOA & Stéphane Douay
"Matière noire" de Ivan Zinberg
"Que les ombres passent aux aveux" de Cédric Lalaury

Froggeek's Delight :

"Oculus Quest" Le casque de réalité virtuel autonome

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=