Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Mansfield Tya - Fitzcarraldo Sessions
Bataclan  (Paris)  mardi 16 février 2010

Tout d'abord, et sans plus de suspens, sachez que si vous avez raté ce concert, c'était une erreur et je ne peux que souhaiter que d'autres dates soient programmées bientôt, comme par exemple le 16 avril à Bourges.

Ce soir, le Bataclan se remplit relativement tôt et relativement vite. Il faut dire que la soirée affiche complet depuis quelques temps. Mais si la salle est déjà presque pleine alors que la première partie n'est pas encore sur scène, c'est précisément parce que la première partie est très attendue elle aussi.

C'est donc sous d'accueillants applaudissements que le duo Mansfield Tya arrive sur la grande scène du Bataclan, largement encombrée par les nombreux instruments des Fitzcarraldo mais au centre de laquelle trônent une petite batterie et un clavier qui complètent l'attirail de Julia Lanoë et Carla Pallone, également armées de violon, basse et guitare. Et oui, tout cela pour deux. Il faut croire qu'elles sont douées pour la scène, les Mansfield Tya, et elles n'économisent pas leur énergie pour virevolter d'un instrument à l'autre.

Le tout avec des chansons aussi romantiques que punk, la chanteuse étant capable de performances vocales impressionnantes.

La complicité du duo et leur humour feront le reste et la salle entière sera bien vite sous le charme des deux filles. Une première partie parfaitement réussie, malgré leur trac, et une furieuse envie de revoir les Mansfield Tya très vite.

Les conditions sont donc parfaites pour accueillir ensuite les trés attendus Jack the Ripper... ou presque.

Tous les membres du groupe sont en effet présents sur scène sauf bien entendu le chanteur, pour le moment en marge du groupe, cela vaudra donc au groupe ce changement de nom.

Fitzcarraldo Sessions est donc un groupe sans chanteur. Ou plutôt un groupe avec de multiples chanteurs qui ont induit le titre du premier album, We hear voices.

De multiples voix pour remplacer celle du charismatique Arnaud. Et si le plateau s'annonce prestigieux, je pense que nombre d'entre nous espèrent tout de même le voir monter sur scène... mais il n'en sera rien. Décidément, cette chronique ne fait pas dans le suspens.

Passerons alors sur scène quelques pointures venues honorer les chansons superbes des Fitz, toujours d'impeccables et appliqués musiciens à l'enthousiasme communicatif, comme le sourire d'Adrien Rodrigue au violon.

C'est Craig Walker qui ouvre le bal après une introduction instrumentale sur laquelle on découvre d'autres invités, en la personne de Kropol des Têtes Raides au trombone à côté de Aka de Kebnekaïse et de Sonia Cordier au violoncelle, échappée de Suzanne the Man.

Viendront ensuite interpréter les chansons de We Hear Voices, le très attendu Dominique A, Paul Carter (Flotation Toy Warning), Abel Hernandez (El Hijo, Migala) qui saura faire oublier, par sa voix, l'absence de Stuart Staples, Jonathan Morali aka Syd Matters, Phoebe Killdeer et Cléo T, de 21 Love Hotel. Plus tard viendra s'ajouter à ce casting impressionnant Marc Huyghens (Venus, Joy).

Beaucoup de Fitzcarraldo, un brin de Jack The Ripper et aussi des reprises à gogo puisque chaque invité ou presque aura chanté une chanson de son répertoire. Des artistes venus avec enthousiasme et humilité, comme Dominique A qui s'excuse preque de chanter "La Pleureuse" plutôt qu'un titre des Fitz.

D'autres qui viendront avec un plaisir non feint et sans limite comme Paul Carter qui a visiblement eu l'idée de fêter l'évènement avant qu'il se termine et qui, malgré des musiciens parfaitement en place, aura quelque peu sabordé un titre superbe de son répertoire "Donald Pleasance" en l'interprétant d'une voix un peu trop avinée... Des collaborations superbes qui, sans le faire oublier, ont généreusement remplacé le chanteur charismatique mais irremplaçable du groupe.

Quoi qu'il en soit, difficile de décrire tout ce qu'il s'est passé sur scène. Mais ce qui est certain, c'est que les musiciens étaient heureux d'être là, partageant ensemble un vieux rêve, celui d'être sur la scène du Bataclan entourés d'artistes qu'ils aiment. Et dans une générosité qui dépasse la simple limite d'un concert, les Fitzcarraldo nous ont conviés généreusement à ce moment aussi beau que mythique et symbolique d'un groupe qui, espérons-le, ne s'arrêtera pas à cet album collaboratif.

Un rêve éveillé collectif qui se terminera sur un "Again" avec un Craig Walker au mieux de sa forme et des Fitzcarraldo déchainés. Une soirée parfaite, je vous l'avais dit !

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album June de Mansfield Tya
La chronique de l'album Seules au bout de 23 secondes de Mansfield TYA
Mansfield Tya en concert à La Maroquinerie (15 février 2006)
Mansfield Tya en concert au Festival international de la chanson de Granby 2012 (44ème édition) - jeudi 13 septembre
L'interview de Mansfield Tya (15 février 2006)
La chronique de l'album We hear voices de The Fitzcarraldo Sessions
Fitzcarraldo Sessions en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2010 (vendredi 16)
L'interview de The Fitzcarraldo Sessions (16 avril 2010)
La chronique de l'album I'm Coming de Jack the Ripper
La chronique de l'album Ladies first de Jack the Ripper
Jack the Ripper en concert à L'Européen (12 juin 2003)
Jack the Ripper en concert à La Clef (14 novembre 2003)
Jack the Ripper en concert à l'Elysée Montmartre (9 juin 2004)
Jack the Ripper en concert au Trianon (1er février 2006)
Jack the Ripper en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2006 (dimanche)
Jack the Ripper en concert au Poste à Galène (19 mai 2006)
Jack the Ripper en concert au Festival FNAC Indétendances 2006
Jack the Ripper en concert à Passagers du Zinc (6 octobre 2006)
L'interview de Jack the ripper (10 avril 2003)
L'interview de Jack the ripper (13 novembre 2003)
L'interview de Jack the Ripper (13 octobre 2005)
L'interview de Jack The Ripper (30 avril 2006)

En savoir plus :
Le site officiel de Mansfield Tya
Le Myspace de Mansfield Tya
Le Myspace de Fitzcarraldo Sessions

Crédits photos : David Didier (Toute la série sur Taste of Indie)


David         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

El Hijo & The Fitzcarraldo Sessions (13 juillet 2011)


# 29 novembre 2020 : Culture Globale

Ca y est vous n'avez plus d'excuse pour ne pas vous rendre dans les librairies, disquaires et autres lieux de culture chers à nos coeurs, alors FONCEZ ! si vous avez besoin d'un prétexte : On n'a jamais été aussi proche de Noël !

Du côté de la musique :

"I know that you know" de Eau Rouge
"In town" de Switch Trio
"May our chambers be full" de Emma Ruth Rundle & Thou
"The messenger" de Hélène Grimaud
"Songs" de Patrick Messina & Fabrizio Chiovetta
"Star feminine band" de Star Feminine Band
"Signs" de Vaiteani
"Stay" de Valerie June
"Grand plongeoir" de Yves Marie Bellot
"Selectorama" Le nouveau mix (S2M4) de Listen In Bed
"De là" de Clarys
et toujours :
"Sweet roller" de Al Pride
"After the great storm" et "How beauty holds the hand of sorrow" de Ane Brun
"Bisolaire" de Fredda
"Stillness" de Laetitia Shériff
"Un soir d'été" de Aurore Voilqué Trio
"Warning bell" de Daniel Trakell
"Trip" de Lambchop assortie de la nouvelle émission de Listen in Bed "Lambchop's Trip"
"Glo" de Manuel Bienvenu
"Serpentine prison" de Matt Berninger
"Je ne vous oublierai jamais" de Morgane Imbeaud
"Lockdown care bundle EP" de Nadeah
"Nashville tears" de Rumer

Au théâtre at home :
avec les captations vidéo de :
"Les Géants de la montagne" de Luigi Pirandello
"Très chère Mathilde" de Israel Horovitz
"Une des dernières soirées de carnaval" de Carlo Goldoni
"Un amour de jeunesse" de Ivan Calbérac
"La Vérité" de Florian Zeller
"Ils se sont aimés" de Pierre Palmade et Muriel Robin
"La croisière ça use" de Emmanuelle Hamett
"Cyrano m'était conté" de Sotha
et un air d'opéra avec "Miranda" d'après Shakespeare et Purcell

Expositions :

en virtuel :
"Gabrielle Chanel - Manifeste de mode" au Palais Galliera
"Cristo et Jeanne Claude" au Centre Pompidou
"Jim Dine - A day longer" à la Galerie Templon

"Kiki Smith" à la Monnaie de Paris
"Pierre Soulages" à l'espace culturel départemental Lympia à Nice
"La "Collection Emil Bührle" au Musée Maillol
"Paris Romantique 1815-1848" au Petit Palais
"Léonard de Vinci" au Musée du Louvre
"La vitrine Gallé" au Musée des Arts et Métiers
et les collections du Musée Guggenheim de New York

Cinéma :

at home en steaming gratuit :
"Caché" de Michael Haneke
"Au loin s'en vont les nuages" de Aki Kaurismaki
"Une valse dans les allées" de Thomas Stuber
"La Lune de Jupiter" de Kornel Mundruczo
"L'enfant d'en-haut" de Ursula Meier
"Le beau monde" de Julie Lopes Curval

Lecture avec :

"L'intériorité dans la peinture" de Pierre Soulages & Anne-Camille Charliat
"Coco de Paris" de France de Griessen
"Considérations sur le homard tome 2" de David Foster Wallace
"Intuitions" de Paul Cleave
"Les aveux" de John Wainwright
"Les ratés de l'aventure" de Titayna
"Un été de neige et de cendres" de Guinevere Glasfurd
et toujours :
"Lire les morts" de Jacob Ross
"La mer sans étoiles" de Erin Morgenstern
"Les filles mortes ne sont pas aussi jolies" de Elizabeth Little
"Batailles" de Isabelle Davion & Béatrice Heuser
"De Gaulle et les communistes" de Henri Christian Giraud

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=