Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Yoyoyo Acapulco
Interview  (Paris)  lundi 25 janvier 2010

Ces quatre zigotos-là viennent de Norvège et ne nous chantent pas les fjords, au contraire. Leur but : s'amuser et nous amuser. Pari gagné.

Bonjour Yo Yo Yo Acapulco. Pour commencer, qui êtes-vous ?

Karen : Je suis Karen, 27 ans et je joue des percussions, du clavier et je chante.

Arne Martin : Je suis Arne Martin, j'ai 34 ans et je chante et joue du ukulélé.

Ola : Moi c'est Ola, j'ai 30 ans, je joue de la batterie et je ne chante pas.

Anja : Et moi c'est Anja, je suis bassiste et je chante.

Comment vous êtes-vous rencontrés ?

Karen : J'ai rencontré Arne Martin en faisant une vidéo pour le groupe.

Arne Martin : On habite tous la même ville, donc on se côtoie depuis des années. Ola travaillait comme ingénieur du son. Anja est une amie de longue date.

Vous avez fait des études de musique ?

Karen : Non, j'ai fait une école de cinéma. Mais je jouais de la clarinette dans une fanfare.

Arne Martin : Je n'ai jamais étudié la musique.

Ola : Moi non plus. Je fais de la batterie depuis 15 ans et j'ai eu la chance de jouer avec de très bons musiciens, donc je leur ai piqué des trucs. Mais j'ai appris seul.

Anja : Moi j'ai fait une école de musique.

Arne Martin : J'ai appris seul, en faisant des erreurs et en recommençant. En essayant. J'ai commencé par de petites choses pas compliquées. Et j'ai toujours joué avec des amis.

Quand le groupe est-il né ?

Au printemps 2006. Nous avons plusieurs EP. The Pleumeleuc Experience est notre premier album.

Pourquoi ce nom, Yoyoyo Acapulco ?

Arne Martin : En espagnol, "yo" signifie "moi". Nous sommes quatre donc trois "moi" et Acapulco pour le quatrième.

Et Pleumeleuc Experience ?

Karen : Pleumeleuc est une petite ville bretonne, près de Rennes, où nous avons enregistré l'album. Nous avons un ami là-bas, que nous avons rencontré lors de notre premier voyage en France. C'est lui qui a enregistré l'album. En fait, nous sommes venus 7 fois en France et pendant toute cette période, nous avons beaucoup expérimenté. C'est à Pleumeleuc que tout s'est concrétisé.

Comment se passe le processus créatif ? Est-ce le fruit d'un travail mutuel ?

Anja : Arne Martin est la tête pensante. Il compose et écrit. Chacun de nous s'approprie ce qu'il crée et comble les trous à sa façon.

Qu'est-ce qui vous unit ?

Ola : Nous avons tous des backgrounds musicaux différents. Chacun a appris par lui-même, à sa façon. On mélange tout, on mixe nos différents styles et on fait des compromis. C'est une façon de travailler très difficile mais c'est ce qui fait la richesse du résultat. Ce sont nos différences qui nous unissent.

Karen : Je dirais que notre but à tous est de faire quelque chose de simple. Garder la simplicité de la musique.

Arne Martin : Ce qui est excitant, c'est qu'Ola est un batteur punk et Anja une très bonne musicienne de rock. Quant à moi, je joue des choses plus douces mais j'adore ces deux styles aussi. Chacun met un peu de sa propre personnalité sur les démos que j'apporte.

Anja : On adore jouer. C'est l'amour de la musique qui nous unit et qui fait qu'on reste ensemble.

Karen : C'est rafraîchissant quand on fait beaucoup de route en voiture, comme cette année, de varier autant les styles.

Arne Martin : On a quand même quelques goûts en commun, comme Offspring.

Karen : Il n'y a pas un groupe ou un musicien dont on se dise "ah, c'est à ça qu'on doit ressembler".

Ola : On n'a pas de direction pré-établie. On fait ce qu'on veut, on ne s'impose pas de règles, d'objectifs. C'est le plaisir qui nous guide. Le fait de s'amuser. Et si en plus, ceux qui nous écoutent s'amusent aussi, alors c'est une double victoire.

Où trouvez-vous votre inspiration ?

Arne Martin : Dans tout ce que j'absorbe au quotidien. Quand j'ai du temps libre, je joue ce que j'ai absorbé, je leur fais écouter, on joue et on recommence encore et encore. Difficile de dire ce que j'absorbe. C'est toute sorte de cultures, de la littérature, des programmes télé, des films, des gens. Cela varie selon les saisons. David Lynch pour ce qui est du cinéma. Et en littérature, je lis beaucoup de classiques comme Knut Hamsun. Les beat poètes comme Kerouac. Globalement, j'aime la musique joyeuse, drôle. J'ai toujours aimé le mouvement anti-folk. Lou Barlow de Sebadoh. Le mouvement lo-fi, la musique expérimentale. Tout ce genre d'esthétique, de techniques d'enregistrement. Sinon Jeff Lewis, Herman Düne, deux grands artistes que j'admire pour leur continuité. J'aime le hip hop old school, Public Enemy, Ice T, Ice Cube. Tout ce qui est riche, complexe, et pourtant toujours simple.

Karen : Moi j'adore Adam Green, je suis allée à son concert le mois dernier. Les Smith comptent aussi parmi mes groupes préférés.

Ola : Je suis dans ma période hip hop old school. J'écoute particulièrement ce qui est sorti vers 1988, l'âge d'or du hip hop. Je suis passé par plein de styles, notamment le jazz et Buddy Rich, pour essayer de choper des trucs mais je ne suis pas encore assez bon. J'aime aussi le old punk, les Clash, Iggy and the Stooges, les Stones, l'americana music, la musique classique, le rockabilly, le psychobilly...

Karen (rires) : On reconnaît ce qu'il écoute aux chaussures qu'il porte. En ce moment, c'est du hip hop.

Anja : Moi j'écoute beaucoup de reggae depuis quelques années. Du dancehall, du Kingston reggae. Sinon du rock.

Karen : C'est Anja qui a commencé sa... comment appeler ça... sa carrière (rires) le plus tôt. Elle avait un groupe de rock. Que des filles qui ont commencé à l'âge de 12 ans.

Avez-vous un message ? Quelque chose que vous voulez dire ?

Arne Martin : Que les gens doivent nous écouter.

Ola : Arrêtez d'agir bêtement et... arrêtez d'agir bêtement (rires). Soyez gentils avec autrui et appréciez la musique.

Arne Martin : Doit-il y avoir un autre message ?

Anja : "C'est la vie !", "la vie est belle !"

Arne Martin : La base, c'est de s'amuser quoi qu'on fasse. En musique aussi, c'est ce que nous faisons. Nous n'avons pas de message fort, rien de politique. J'ai des sentiments forts mais je ne ressens pas le besoin de les traduire en musique...

Merci beaucoup, bonne tournée et peut-être rendez-vous en avril à Paris...

Retrouvez Yoyoyo Acapulco
en Froggy's Session
pour 4 titres acoustiques en cliquant ici !
 

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album The Pleumeleuc Experience de Yoyoyo Acapulco
Une 2ème chronique de l'album The Pleumeleuc Experience de Yoyoyo Acapulco

En savoir plus :
Le Myspace de Yoyoyo Acapulco

Crédits photos : David Didier (Toute la série sur Taste of Indie)


MarieG         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Yoyoyo Acapulco (25 janvier 2010)


# 25 octobre 2020 : Tous aux abris

Couvre feu encore plus contraint, nouveau confinement, tout est possible et tout est à craindre pour la culture. Restons groupés comme dirait Bernard Lenoir. Nous continuons évidemment de vous proposer chaque semaine notre sélection culturelle. Et bien entendu, découvrez le replay de La Mare Aux Grenouilles #13 de ce samedi 24 octobre

Du côté de la musique :

"Labyrinth" de Khatia Buniatishvili
"Contrasts", la 3eme émission de la saison 2 de Listen In Bed
"Dreamer" de Rosaway
"No future" de Samarabalouf
"Verdure" de The Hyènes
"Got the manchu" de We Hate You Please Die
et toujours :
"Armand-Louis Couperin : pièces de clavecin" de Christophe Rousset
"Ce qui suit" de Mondo Cane
"Awaiting ship" de Dominique Fillon Augmented Trio
"Soné ka-la 2 odyssey" de Jacques Schwarz Bart
"Killing Eve + Australie" nouveau mix de Listen in Bed
"LP2" de Pointe Du Lac
"Jorn" de Box Bigerri

Au théâtre :

une nouveauté :
"Tout Dostoievski" au Théâtre Le Lucernaire
des comédies pour rire et sourire :
"On purge bébé" au Théâtre de l'Atelier
"Les Faux British" au Théâtre Saint-Georges
"Dernier coup de ciseaux" au Théâtre des Mathurins
"Crise de nerfs" au Théâtre de l'Atelier
"De quoi j'me mêle" au Théâtre d'Edgar
"Mon meilleur copain" au Palais des Glaces
les reprises :
"Françoise par Sagan" au Théâtre L'Archipel
"Caroline Loeb - Chiche !" au Théâtre L'Archipel
"Play Loud" au Théâtre La Flèche
"Vous pouvez ne pas embrasser la mariée" à la Comédie des 3 Bornes
"Des Femmes" au Lavoir Moderne Parisien
"Comment épouser un milliardaire" à la Nouvelle Seine
et les spectacles déjà à l'affiche

Expositions :

la nouvelle saison muséale avec :
"Voyage sur la route du Kikosaido - De Hiroshige à Kuniyoshi" au Musée Cernushi
"Pierre Dac - Du côté d'ailleurs" au Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme
"Gabrielle Chanel - Manifeste de mode" au Palais Galliera
"L’Age d’or de la peinture danoise (1801-1864)" au Petit Palais
"Man Ray et la mode" au Musée du Luxembourg
"Victor Brauner - Je suis le rêve. Je suis l'inspiration" au Musée d'Art Moderne de Paris
"Sarah Moon - PasséPrésent" au Musée d'Art Moderne de Paris

"Alaïa et Balenciaga - Sculpteurs de la forme" à la Fondation Azzedine Alaïa

Cinéma :

en salle :
"Une vie secrète" de Aitor Arregi, Jon Garano et José Mari Goenaga
"L'Avventura" de Michelangelo Antonioni
at home :
"India Song" de Marguerite Duras
"Au bout du conte" de Agnès Jaoui
"L'effet aquatique" de Solveig Anspach
"Pourquoi tu pleures ?" de Katia Lewkowicz
"Henri" de Yolande Moreau
"La Famille Wolberg" de Axelle Ropert

Lecture avec :

"Le dérèglement joyeux de la métrique amoureuse" de Mathias Malzieu & Daria Nelson
"Le proche orient" de Catherine Saliou
"Mondes en guerre - tome 3 : Guerres mondiales et impériales, 1870-1945" de André Loez
et toujours :
"L'ange rouge" de François Médéline
"Le prix de la vengeance" de Don Wislow
"De Gaulle, stratège au long cours" de François Kersaudy
"Georges Clemenceau, lettres d'amérique" de Patrick Weil et Thomas Macé
"Justice de rue" de Kris Nelscott
"Plus fort qu'elle" de Jacques Expert

Froggeek's Delight :

"Hades" sur Windows, Mac OS et Switch
Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=