Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Craig Walker
Interview  (Par mail)  lundi 1er février 2010

Craig Walker se retrouve pour la première fois sur le devant de la scène avec son album solo Siamese. Au détour d'une répétition avec les Fitzcarraldo Sessions, celui qui a écrit le célèbre "Again" d'Archive nous offre une session acoustique généreuse, et répondra tout aussi généreusement à ces quelques questions.

En plus de 20 ans de carrière, Siamese est ton premier album solo. Quel en a été le déclencheur ? Pourquoi, tout à coup, prendre cette décision de sortir un album solo plutôt que de travailler avec un groupe comme tu l'as toujours fait ?

J'ai commencé à jouer dans des groupes dès l'âge de 14 ou 15 ans, et je crois qu'il était temps que je prenne en charge ma propre destinée... créativement parlant. Cela prend beaucoup d'énergie pour réussir à garder une bonne ambiance dans un groupe, pour que tout le monde soit heureux. Je voulais la liberté de travailler avec qui je voulais, quand je le voulais. Ce qui est quasiment impossible à faire quand on est dans un groupe.

Siamese a réellement commencé à prendre forme quand Bardi (NDLR : Bardi Johansson de Bang Gang) et moi avons commencé à travailler ensemble, en Islande. L'album a pris rapidement forme mais pour une question d'emploi du temps, nous avons dû remettre à plus tard la poursuite de notre travail. Ce disque a été fait sur une période de 3 ou 4 ans. Un vrai accouchement !

Est-ce que les chansons que tu composes en solo se rapprochent plus de ce que tu es réellement ?

Pour moi, les bonnes chansons qui passent l'épreuve du temps sont les plus honnêtes. Elles contiennent l'émotion, les sentiments de l'auteur à des moments particuliers de sa vie. Je n'oublierais jamais par exemple l'enregistrement de Summertime au studio de Bardi en Islande alors que le soleil brillait, à 3 heures du matin et nous avons créé cette sorte de déclaration d'amour à la nature, au  soleil, c'était un moment magique.

Comment cet album a été composé ?

Certaines des chansons sont issues d'idées que j'avais et qui étaient restées inachevées et que nous avons terminées en studio. D'autres ont été entièrement créées directement sur place. Après quelques essais et quelques sessions, nous nous sommes vite rendus compte que cela allait devenir un album et nous avons décidé de prendre le temps de le faire. Du fait de nos emplois du temps, cela a pris pas mal de temps. Ce qui nous a en fait permis de vivre chacun avec ces chansons pendant longtemps et de pouvoir y apporter les modifications que l'on trouvait nécessaires.

D'ou vient votre inspiration ? Qu'est-ce qui vous a poussé à faire un disque acoustique et abandonner les machines ?

Les Beatles et les Smiths ont été pour moi deux sources d'inspiration depuis presque toujours. Morrissey est le plus grand parolier que je connaisse et John Lennon le plus grand songwriter à mon avis. Concernant l'album, les chansons sonnaient vraiment bien quand seulement Bardi et moi chantions avec seulement deux guitares acoustiques. La mélodie est reine sur cet album, la musique est là pour flatter les chansons de la plus belle et la plus sobre façon possible. Nous n'avons pas ressenti le besoin de rajouter du bruit.

Tu as été confronté à quelques addictions par le passé (notamment à la drogue). Tout cela est derrière toi ?

Oui ! Cela devenait usant et j'étais malade d'être tout le temps malade ! La vie est trop précieuse pour être gaspillée en n'étant jamais vraiment là.

Es-tu une personne différente de ce que tu étais avant ? Siamese est moins sombre que ce que tu as pu écrire avant. Est-ce une conséquence de ta nouvelle vie ?

Je suis celui que je dois être maintenant. La vie est chouette, je suis super excité artistiquement par le fait que les gens découvrent cet album. Siamese était une réaction aux derniers albums que j'ai fait. Nous voulions faire un album qui conduit les gens vers de nouveaux horizons, qui ne te fasse pas te sentir forcément triste. C'est vrai que je dis ça mais Blackout ou Greedy Pig et quelques autres touchent à des sujets plutôt durs mais présentés sur des musiques superbes.

J'aime les films, les livres, les gens.. J'aime travailler avec d'autres gens créatifs, j'aime mon boulot ! Et je suis très ouvert aux nouvelles idées et tout cela me permet d'être perpétuellement inspiré !

Vers quelles directions cela va te mener ?

Je viens juste de terminer de travailler sur le nouvel album de Demon (NDLR : groupe français mené par Jérémie Mondon) et ce sera un super album qui mélange electro et guitares et qui devrait faire danser les gens... donc prochain rendez-vous : sur les dancefloors !

Par le passé, tu indiquais comme influences des gens comme My Bloody Valentine, Massive Attack, The Cocteau Twins ou les Smiths. Quelles sont tes influences du moment ?

J'aime beaucoup le nouvel album de Julian Casablancas en ce moment. Et je continue de découvrir des groupes du passé à côté desquels j'étais passé... mais il y en a tellement !

Tu continues de travailler avec pas mal de groupes, commes les Fitzcarraldo Sessions en France. C'est quelque chose que tu vas continuer ? Vas-tu poursuivre ta carrière solo en parallèle ?

C'est vraiment super chouette d'être un invité de tous ces groupes. Tu travailles un petit moment avec eux et tu pars vers d'autres horizons. On vient de finir l'album de Demon, je travaille aussi avec Grand Po Po, un groupe de punk russe avec qui j'ai fait un single qui devrait sortir bientôt, je travaille aussi à l'écriture de chansons avec Phoebe Killdeer pour son prochain album... je suis débordé ! J'espère seulement pouvoir enregistrer mon deuxième album cette année pour le sortir début 2011.

Peux-tu nous en dire un peu plus sur Thistle Byrne ?

C'est un projet avec Julian, du groupe français Cotton Clouds. C'est encore en chantier mais cela sonne bien et cela devrait se terminer dès que possible. C'est sûrement ce qui sonne le plus proche d'Archive de tout ce que j'ai fait.

Est-ce que Power of Dreams pourrait se reformer (NDLR : le groupe a annoncé une tournée de reformation) ?

J'espère. J'espère juste que ce sera fun et que tout le monde sera heureux d'être là. J'ai tellement de bons souvenirs avec ce groupe et j'ai beaucoup d'espoir d'ajouter encore plein de bon souvenirs à cette aventure.

La période Archive est terminée pour de bon ?

Darius est un super compositeur et musicien. Personne ne peut vraiment faire ce qu'il fait. Il a créé son propre univers sonore et il a toujours eu cette vision de son travail : les gens viennent et partent d'Archive et je suis très fier d'avoir eu cette expérience de travailler si étroitement avec lui pendant 4 ans. J'ai beaucoup appris. J'aimerais beaucoup retravailler avec Darius dans le futur...

Tu es irlandais mais tu es quand même plutôt identifié comme anglais. Etre irlandais est important pour toi ? Que penses-tu de la scène musicale irlandaise actuelle ?

J'ai vécu 15 ans à Londres et cela fait seulement 3 ans que je suis retourné à Dublin. Dublin est tout petit comparé à Londres. Le rythme de vie est plus lent, mais désormais c'est quelque chose que j'aime. Je suis fier d'être irlandais, fier de la richesse culturelle et littéraire. Fier des gens qui ont un sens de l'humour tellement profond qu'ils peuvent se moquer du terrible climat ici. La scène musicale est vraiment bien et les gens n'ont pas cette attitude blasée que l'on voit dans les grandes villes. J'aime beaucoup ces deux groupes de Dublin : Sweet Jane et Talulah Does The Hula.

Tu écris toujours beaucoup ?

Oui ! J'écris tout le temps et l'inspiration est plutôt bonne en ce moment. Les gars avec qui je joue sont super aussi et nous sommes prêts pour jouer de nouvelles choses qui arriveront bientôt !

Comment tu te sens dans cette nouvelle aventure solo ?

Et bien au départ c'était étrange d'être seul, de ne pas pouvoir partager les interviews avec quelqu'un par exemple. Mais je me suis très bien fait à l'idée d'être le centre d'attention maintenant ! (rires).

Si ton meilleur ami partait très loin, quel disque de ta discothèque personnelle lui donerais-tu pour qu'il se rappelle de toi en l'écoutant ?

Il y en a trop... en voici quelques uns :
The Beatles - Abbey Road
My Bloody Valentine - Loveless
New Order - Technique
Underworld - Beaucoup Fish
Serge Gainsbourg - L'histoire de Melody Nelson
Daft Punk - Homewerk
Kraftwerk - Radioactivity
Bang Gang - The world is grey
The Smiths - The Queen is Dead
Marvin Gaye - What's going on
Portishead - Third
The Strokes - Is this it ?
Aufgang - Aufgang
Manic Street Preachers - The Holy Bible
Nirvana - In Utero
Pheonix - Everything is Everything
Nico - Chelsea Girls

Retrouvez Craig Walker
en Froggy's Session
pour 4 titres acoustiques en cliquant ici !
 

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Siamese de Craig Walker

En savoir plus :
Le Myspace de Craig Walker
Le Myspace de Sweet Jane
Le Myspace de Talulah Does The Hula

Crédits photos : Thomy Keat (Toute la série sur Taste of Indie)


David         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Craig Walker (1er février 2010)


# 13 septembre 2020 : On ira où tu voudras quand tu voudras

Cet été indien qui s'annonce n'est pas désagréable et apporte un peu de joie dans cette année bien triste. Plus modestement, voici notre sélection culturelle de la semaine pour vous réjouir, espérons-le, avec évidemment le traditionnel replay de la Mare Aux Grenouilles #10 toute fraiche

Du côté de la musique :

"Transience of life" de Elysian Fields
"Cerna vez" de Thomas Bel
"Bandit bandit" de Bandit Bandit
"Twins" de Collectif La Boutique
"Run run run (hommage à Lou Reed" de Emily Loizeau
Emily Loizeau en concert au CentQuatre
"Papillon blanc" de Gabriel Tur
"Dix chansons naturelles et sauvages" de Hugo Chastanet
"Both sides" le spectacle de Jeanne Added au CentQuatre
et toujours :
"Comme un ours" de Alexis HK
"Love songs" de Inflatable Dead Horse
"Charango" de Lisza
"Woman Soldier" de Morgane Ji
"Beethoven : Waldstrein & Hammerklavier" de Théo Fouchenneret

Au théâtre :

les nouveautés :
"Bananas (and the kings)" au Théâtre de la Reine Blanche
"Le Nez" au Théâtre 13/Jardin
"Un conte de Noël" au Théâtre Gérard Philippe à Saint-Denis
"Un Ennemi du peuple" au Théâtre de Belleville
les reprises :
"Edmond" au Théâtre du Palais Royal
"Une Ombre dans la nuit" au Théâtre du Guichet-Montparnasse

"Derniers coups de ciseaux" au Théâtre des Mathurins
"Noire" au Théâtre du Rond-Point
"Mon dîner avec Winston" au Théâtre du Rond Point
"Elisabeth Buffet - Obsolescence programmée" au Grand Point Virgule

"Alexandra Pizzagali - C'est dans la tête" au Théâtre du Marais
"Olivia Moore - Egoïste" à la Comédie de Paris
et les spectacles déjà à l'affiche

Expositions :

"Yves Klein, l'infini du bleu" à l'Atelier des lumières
"Le Monde selon Roger Ballen" à La Halle Saint Pierre
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Harper's Bazaar, premier magazine de mode" au Musée des Arts Décoratifs
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Coeurs - Du romantisme dans l'art contemporain" au Musée de la Vie romantique
les Collections permanentes du Musée Cernushi
"Helena Rubinstein - La collection de Madame" et "Frapper le fer" au Musée du Quai Branly
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
"Les Choses qu'on dit, les choses qu'on fait" d'Emmanuel Mouret
"Adolescentes" de Sébastien Lifshitz
at home :
"Vers un destin insolite sur les flots bleus de l'ete" de Lina Wertmüller
"Volt" de Tarek Ehlail
"Les Héritiers" de Marie-Castille Mention-Schaar
"Les Guichets du Louvre" de Michel Mitrani
"Chambre 666" de Wim Wenders
et des curiosités:
"Impressions de la Haute Mongolie (Hommage à Raymond Roussel)" de Salvador Dali
"The Confessions of Robert Crumb" de Terry Zwigoff
"L'Homme à la camréa" de Dziga Vertov

Lecture avec :

clickez ici pour Notre sélection des livres de la rentrée mais aussi

"Apeirogon" de Colum McCann
"Ce lien entre nous" de David Joy
"Dans la vallée du soleil" de Andy Davidson et "Les dynamiteurs" de Benjamin Whitmer
"Ensemble, on aboie en silence" de Gringe
"Hourra l'Oural encore" de Bernard Chambaz
"Mes fous" de Jean-Pierre Martin et "Et si on arrêtait de faire semblant" de Jonathan Franzen
et toujours :
"Churchill" de Andrew Roberts
"Des vies à découvert" de Babara Kingslover
"La chasse aux âmes" de Sophie Blandinières
"La discrétion" de Faiza Guene
"La grâce" de Thibault de Montaigu
"La préhistoire, vérités et légendes" de Eric Pincas
"Le lièvre d'Amérique" de Mireille Gagné
"Le monde du vivant" de Florent Marchet
"Qui sème le vent" de Marieke Lucas Rijneveld

Froggeek's Delight :

"A short hike" sur Windows, Mac, Linux, Switch

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=