Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Roken Is Dodelijk - Noah And The Whale
Le Grand Mix  (Tourcoing)  samedi 20 mars 2010

En ce dernier jour de l'hiver, on veut du léger, on veut du frais, on veut de l'ensoleillé au Grand Mix. Fini le temps morose et grisâtre, place aux bourgeons et autres romantismes printaniers : c'est ce que nous propose le concert de ce soir.

Premiers arrivés sur la scène, Roken is Dodelijk. Personne ne réussit à mémoriser ce nom imprononçable, que seuls quelques néerlandophones sauront traduire par "Fumer tue". Sage mise en garde de six Lillois du coin, à l'apparence d'une classe d'école : Fonzie, le leader en costume de professeur sérieux à cravate rouge, dirige ses camarades d'un air de chef d'orchestre, avant d'entraîner peu à peu la salle de 600 personnes dans son jeu. C'est qu'il a de l'humour l'instituteur, plaisantant sur l'écologie qui ne sert à rien, invitant le public à hurler au loup, le défiant à battre les Parisiens au clappement de mains... On se demande si le Grand Mix ne s'est pas transformé en salle de théâtre pour l'occasion.

Parlons musique plutôt. Il faut dire que Roken is Dodelijk a placé beaucoup d'espoir dans ce concert, le potassant en résidence toute une semaine avant la date fatidique. "Un concert, c'est comme un match de foot : pour gagner le match, l'important c'est la préparation" affirment-ils sur leur blog. En résulte un spectacle bien ficelé, dont les morceaux s'enchaînent comme autant de friandises édulcorées, interrompues par la fraîche candeur des plaisanteries du groupe.

Ce dernier maîtrise une polyphonie vocale donnant une dimension éthérée à ses morceaux folk, tantôt rêveurs comme "I believe", enfantins comme "Never", ou encore pétillants comme "Amsterdam". Une grande variété d'idées dans des mélodies fantaisistes, agrémentées de xylophone et de tambourin, sur fond visuel de projections de mobiles : on croirait le groupe droit sorti d'un film de Gondry. Le public en oublierait presque que ce n'est qu'une première partie de la soirée, traînant peut-être un peu en longueur avec plus d'une heure de concert, et rappel s'il vous plait, un touchant au revoir a capella. On leur pardonne facilement cet excès tant Roken is Dodelijk ont pu donner tout ce qu'ils avaient, réussissant à envoûter la salle dans un air de féérie enfantine tout prédestiné à accueillir Noah And The Whale.

C'est une bande de chevelus qui débarque alors sur la scène, exception faite du batteur : Art Garfunkel aurait tout à fait trouvé aux côtés de Charlie Fink, chanteur principal à la coiffure toute aussi ovine. Quelques guitares, un synthé, un violon posé dans un coin, seule manque à l'appel la voix féminine de Laura Marling, ayant quitté la formation après leur premier album. Qu'à cela ne tienne, l'atmosphère du groupe reste intègre malgré cette absence, compensée par un arrangement plus instrumental et électrique de ses morceaux.

Aux premières paroles du chanteur, on ne peut s'empêcher de penser à la voix de Bill Callahan, présent sur la même scène le mois précédent. À côté de Charlie, on retrouve Tom au violon, Doug à la batterie, et Urby jonglant entre plusieurs instruments, de la basse à l'harmonium. La magie opère au fur et à mesure des morceaux, aux airs planants de Sigur Rós dans "First days of spring" mêlés à une touche country dans les solos de violon de "Shape of my heart". Ce sont les plus anciens morceaux qui trouveront écho dans la salle, "Five years time" étant attendu de tous : difficile de trouver un spectateur immobile tant ce tube du groupe fait battre du pied et dodeliner de la tête.

Séparées de rapides remerciements, les chansons se succèdent l'une après l'autre, un peu trop vite d'ailleurs : on a en bouche une drôle d'impression d'inachevé, comme si le groupe voulait rattraper la longueur de la première partie. Le public restera au final sur sa faim, enchanté d'avoir pu pénétrer l'atmosphère merveilleuse de Noah And The Whale, déçu de n'avoir pu y goûter que 40 minutes à peine. Comme un paradis perdu aux grilles refermées un peu trop tôt. "One day you'll come back..."

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Articles : Festival Rock en Seine 2010 - Programmation du vendredi - Minus The Bear - All Time Low - Roken is Dodelijk - Band of
Roken Is Dodelijk en concert au Festival Fargo All Stars 2008
Roken Is Dodelijk en concert au Festival Rock en Seine 2010 (vendredi 27 août 2010)
La chronique de l'album The First Days Of Spring de Noah and the Whale
Noah And The Whale en concert à La Maroquinerie (mardi 8 décembre 2009)
Noah And The Whale en concert au Festival International de Benicàssim #17 (dimanche 17 juillet 2011)

En savoir plus :
Le Myspace de Roken Is Dodelijk
Le site officiel de Noah And The Whale
Le Myspace de Noah And The Whale


Léa S.         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 16 février 2020 : Pour les amoureux de culture

La Saint Valentin est passée. Nous espérons que vous avez pioché des idées de cadeaux culturels dans notre sélection de la semaine dernière. Ceci dit il n'y a jamais assez d'occasions de faire plaisir, alors voici une nouvelle sélection qui saura vous séduire. C'est parti !

Du côté de la musique :

"Monolithe" de Octave Noire
"Origenes" de Sotomayor
"Perdida" de Stone Temples Pilots
"Endless voyage" de Sunflowers
"Brothers in ideals" de The Inspector Clouzo
"Come on in" de Thorbjorn Risager & The Black Tornado
"Bury the moon" de Asgeir
"The wall single" de Fontiac
"M. I. A." la 10ème émission de Listen in Bed à écouter en ligne
"Cailloux & météores" de Mira Cétii
"Ghosts" de Mokado
Frustration & The Jackson pollock au Fil de Saint Etienne
et toujours :
"I become a beast" de Caesaria
"Hopetown" de Claudial Solal et Benoit Delbecq
"L'îlot" de Cyril Adda, à retrouver aussi en session
"Granados Goyescas" de Jean Philippe Colard
"On both sides of the atlantic" de Jon Bouteiller
"Lovers" de Kid Francescoli
"Ooh Hah" le mix numéro 10 de Listen in Bed
"Show no mercy" de Loki Lonestar
"Cailloux & météores" de Mira Cétii
"Simido" de Moonlight Benjamin

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"La Collection" au Théâtre L'Etoile du Nord
"Correspondance avec la mouette" au Théâtre Les Déchargeurs
"Ni couronne ni plaque" au Théâtre de Belleville
"Dans les forêts de Sibérie" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Hedda" au Théâtre de Belleville
"Roi du silence" au Théâtre Les Déchargeurs
"Aime-moi" au Théâtre de Belleville
"Mon Olympe" au Théâtre de Belleville
"Ciel, mon Paris !" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Les Faucheuses" à la Comédie Nation
"Le petit résistant illustré" au Théâtre Essaion
des reprises :
"Huis Clos" au Théâtre Dejazet
"Nature morte dans un fossé" au Théâtre du Gymnase
"What is love" à la Divine Comédie
"Ah ! Félix (n'est pas le bon titre)" au Trois Baudets
et la chronique des spectacles à l'affiche en février

Expositions avec :

la dernière ligne droite pour :
"Picasso - Tableaux magiques" au Musée national Picasso
"Luca Giordano - Le triomphe de la peinture napolitaine" au Petit Palais
"Le Rêveur de la forêt" au Musée Zadline
"Du Douanier Rousseau à Séraphine - Les grands maîtres naïfs" au Musée Maillol
"Le Marché de Art sous l'Occupation 1940-1944" au Mémorial de la Shoah

Cinéma avec :

"Sortilège" de Ala Eddine Slim
Oldies but Goodies avec "Les Vertes Années" de Paulo Rocha
et la chronique des films sortis en février

Lecture avec :

"Apaiser hitler" de Tim Bouverie
"L'odysée du plastique" de Eric Loizeau
"La résurrection de Joan Ashby" de Cherise Wolas
"Les lumières de Niteroi" de Marcello Quintanilha
"Préférer l'hiver" de Aurélie Jeannin
"Ted" de Pierre Rehov et "Grand froid" de Cyril Carrère
"Undercover" de Amaryllis Fox
et toujours :
"Alt life" de Joseph Falzon & Thomas Cadène
"Ce qui est nommé reste en vie" de Claire Fercak
"Dévorer les ténèbres" de Richard Lloyd Parry
"Il est juste que les forts soient frappés" de Thibault Bérard
"L'homme qui n'est jamais mort" de Olivier Margot
"La chute" de Jacques Ravenne
"Le livre de Sarah" de Scoot McClanahan

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=