Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Festival Les Femmes S'en Mêlent #13 (2010)
Olof Arnalds - Taxi Taxi - Lonelady  (Les Trinitaires, Metz)  samedi 27 mars 2010

Unique date pour cette edition du festival des Femmes S'en Mêlent en Lorraine et de retour aux Trinitaires à Metz, le line-up du soir s'annonce prometteur : Olof Arnalds échappée de Mum, le retour de Taxi Taxi et le buzz du festival sans doute : Lonelady.

C'est de retour du festival de SXSW qu'Olof Arnalds débute la soirée dans une salle qui se remplit encore, visiblement peu à l'aise sans ses ex-acolytes.

L'exercice n'est jamais simple : ouvrir une soirée de festival, avec un repertoire balbutiant ; d'autres se sont déjà pris les pieds dans le tapis.

Aussi, l'enchainement de morceaux tout simples tantôt à la guitare electro-acoustique, tantôt à l'instrument typiquement islandais entre le yukulélé et la mini-guitare, se révèlera finalement touchant par sa simplicité, cadrant parfaitement avec ce que la demoiselle laisse échapper sur scène et le soin qu'elle prend à presenter ses morceaux, ainsi que leur sens.

C'est tout naturellement qu'une majeure partie du public écoutera attentivement le concert, assis dans la salle.

Après un changement de matériel rapide, c'est au tour des suédoises de Taxi Taxi de rejoindre la scène.

Suédoises, employons le féminin, car si les deux soeurs (jumelles préciserai-je pour le côté people de cet article) sont occasionnellement accompagnées de deux garcons pour certains morceaux en tant que backing band, c'est uniquement pour amener quelques touches de rythmique ou de basse, celles-ci cessant bien vite pour permettre à l'alchimie vocale des deux soeurs de retrouver tout sa place, et à leur musicalité moins électrique. C'est alors qu'on prend plaisir à écouter la pop mélodieuse de ces deux toutes jeunes filles, laissant une grande place à des harmonies vocales travaillées mais aussi parfois tendant à un anticonformisme cocorosien.

Cette fois ci après un changement de matériel extrêmement long (ah ces foutues machines...), c'est au tour de "la tête d'affiche" de la soirée de prendre les armes : Lonelady, flanquée comme son nom ne l'indique pas, d'un clavieriste-au-pantalon-en-cuir et d'un batteur-je-surkiffe-ma-partition.

Si les premiers rangs se sont épaissis, ceux de l'arrière se sont clairsemés. Il faut dire que l'horaire tardif faisant ("c'est cette nuit le changement d'heure ?"), la moyenne d'âge plutôt élevée du public a dû inciter une partie du public à se satisfaire de la prestation de Taxi Taxi plutôt que de tenter de pousser l'exercice jusqu'à l'écoute de cette jeune demoiselle à la coupe rappelant celle de Robert Smith et de son clavieriste néo-gothique.

L'ambiance sera glaciale. Peu de mots, voire pas. Des rythmiques froides au pad, des riffs précis et simples, des nappes de clavier qui fleurent les années 80. Ajoutez à cela une voix qui n'est pas sans rappeler par moments Ann Clarke ou les Pretenders (ça on me l'a soufflé). Voilà pour le décor, et finalement pour tout ce qui se passe sur scène. Certes tout cela est bien executé, mais rien n'est neuf, rien n'est frais, rien n'accroche. Bien sûr la dame revendique ses influences et c'est louable, mais au final un certain ennui gagne le spectateur en cette fin de soirée les membres et mis à part "Intuition", son titre le plus catchy, la sauce ne prend pas.

A son crédit, on notera tout de même que l'horaire tardif et le décallage du son de Lonelady avec les artistes qui l'ont précédée sur scène est tellement grand qu'il en devient déroutant.

Peut-être aurait-on pu être plus conquis par Lonelady dans un autre cadre, car le reste de la soirée fut très agréable. Gageons de retrouver la programmation des Femmes S'en Mêlent l'an prochain en Lorraine.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Innundir skinni de Ólöf Arnalds
Olof Arnalds en concert au Festival Les Femmes S'en Mêlent #17
Lonelady en concert au Festival Pukkelpop 2010 (jeudi 19 août 2010)

En savoir plus :
Le site officiel du Festival Les Femmes s'en mêlent
Le Myspace du Festival Les Femmes s'en mêlent

Crédits photos : Laurent Baillet (Toute la série sur Taste of Indie)


Laurent Baillet         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 16 février 2020 : Pour les amoureux de culture

La Saint Valentin est passée. Nous espérons que vous avez pioché des idées de cadeaux culturels dans notre sélection de la semaine dernière. Ceci dit il n'y a jamais assez d'occasions de faire plaisir, alors voici une nouvelle sélection qui saura vous séduire. C'est parti !

Du côté de la musique :

"Monolithe" de Octave Noire
"Origenes" de Sotomayor
"Perdida" de Stone Temples Pilots
"Endless voyage" de Sunflowers
"Brothers in ideals" de The Inspector Clouzo
"Come on in" de Thorbjorn Risager & The Black Tornado
"Bury the moon" de Asgeir
"The wall single" de Fontiac
"M. I. A." la 10ème émission de Listen in Bed à écouter en ligne
"Cailloux & météores" de Mira Cétii
"Ghosts" de Mokado
Frustration & The Jackson pollock au Fil de Saint Etienne
et toujours :
"I become a beast" de Caesaria
"Hopetown" de Claudial Solal et Benoit Delbecq
"L'îlot" de Cyril Adda, à retrouver aussi en session
"Granados Goyescas" de Jean Philippe Colard
"On both sides of the atlantic" de Jon Bouteiller
"Lovers" de Kid Francescoli
"Ooh Hah" le mix numéro 10 de Listen in Bed
"Show no mercy" de Loki Lonestar
"Cailloux & météores" de Mira Cétii
"Simido" de Moonlight Benjamin

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"La Collection" au Théâtre L'Etoile du Nord
"Correspondance avec la mouette" au Théâtre Les Déchargeurs
"Ni couronne ni plaque" au Théâtre de Belleville
"Dans les forêts de Sibérie" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Hedda" au Théâtre de Belleville
"Roi du silence" au Théâtre Les Déchargeurs
"Aime-moi" au Théâtre de Belleville
"Mon Olympe" au Théâtre de Belleville
"Ciel, mon Paris !" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Les Faucheuses" à la Comédie Nation
"Le petit résistant illustré" au Théâtre Essaion
des reprises :
"Huis Clos" au Théâtre Dejazet
"Nature morte dans un fossé" au Théâtre du Gymnase
"What is love" à la Divine Comédie
"Ah ! Félix (n'est pas le bon titre)" au Trois Baudets
et la chronique des spectacles à l'affiche en février

Expositions avec :

la dernière ligne droite pour :
"Picasso - Tableaux magiques" au Musée national Picasso
"Luca Giordano - Le triomphe de la peinture napolitaine" au Petit Palais
"Le Rêveur de la forêt" au Musée Zadline
"Du Douanier Rousseau à Séraphine - Les grands maîtres naïfs" au Musée Maillol
"Le Marché de Art sous l'Occupation 1940-1944" au Mémorial de la Shoah

Cinéma avec :

"Sortilège" de Ala Eddine Slim
Oldies but Goodies avec "Les Vertes Années" de Paulo Rocha
et la chronique des films sortis en février

Lecture avec :

"Apaiser hitler" de Tim Bouverie
"L'odysée du plastique" de Eric Loizeau
"La résurrection de Joan Ashby" de Cherise Wolas
"Les lumières de Niteroi" de Marcello Quintanilha
"Préférer l'hiver" de Aurélie Jeannin
"Ted" de Pierre Rehov et "Grand froid" de Cyril Carrère
"Undercover" de Amaryllis Fox
et toujours :
"Alt life" de Joseph Falzon & Thomas Cadène
"Ce qui est nommé reste en vie" de Claire Fercak
"Dévorer les ténèbres" de Richard Lloyd Parry
"Il est juste que les forts soient frappés" de Thibault Bérard
"L'homme qui n'est jamais mort" de Olivier Margot
"La chute" de Jacques Ravenne
"Le livre de Sarah" de Scoot McClanahan

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=