Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Rise of the Northstar
Tokyo Assault  (Akatsuki Records)  décembre 2009

J'ai un pote qui joue dans un groupe de musique ultra vénère. Quand il a vu que j'écrivais des articles sur des CD et des concerts, il m'a demandé si je pouvais faire chroniquer son EP.

J'ai donc demandé au "rédac-chef" de Froggy's Delight s'ils avaient un chroniqueur fan de hardcore ou de musique violente, il m'a répondu que non... Du coup, c'est moi qui m'y colle. C'est toujours gênant car si le disque n'est pas bien, c'est difficile de pas vexer un pote.

Moi, je n'ai pas trop écouté de HXC depuis une dizaine d'années, j'aime bien des groupes comme Sick of it all ou Madball, mais ce n'est pas ce que j'écoute tous les matins au réveil... Heureusement pour moi, le groupe de mon pote est assez bon !

Rise of the Northstar est une jeune formation de HXC Parisien. Pour les amateurs du genre, ils font du Hardcore Beatdown. Pour les non initiés, ROTNS joue une musique de bourrin qui fait trembler les murs de ta chambre et fait peur à ta grand-mère... Ils viennent, ils s'insinuent dans ton oreille par la force et te retournent les tympans comme Ken le survivant retourne ses ennemis. La musique de ROTNS est énergique, elle envoie sévère, mais ce n'est pas parce que c'est violent que c'est simpliste.

Tout d'abord, Tokyo Assault commence avec "Abel Versus Phœnix", une intro assez douce (c'est en fait une reprise de la B.O. d'un des films des Chevalliers du Zodiaque) qui est rapidement suivie par des hurlements et un gros riff de guitare acéré qui pose bien le décor pour les 4 autres morceaux du EP.

Largement inspiré par la sous culture Nippone, ROTNS allie puissance, groove, refrain scandé, gros son bien massif et références manga (c'est d'ailleurs une grosse partie de leur identité). La production est vraiment propre et bien foutue, ce qui est rare pour un groupe français indé... Tous les instruments sonnent bien et on n'a pas l'impression comme souvent que la batterie a été enregistrée dans la cave de mamie (et oui, ça fait deux fois que je parle de grand-mère en quelques lignes).

ROTNS ne joue pas un hardcore basique, ils ont savamment mêlé influences métal et hip-hop à leur style. On peux entendre du Suicidal Tendencies, du Pantera, du Public Ennemi ou du NTM. Le phrasé rap alterne avec les cris et les moments parlés, et c'est un élément important car dans ce style de musique, la voix est souvent le maillon faible. Soit le chanteur hurle tout le temps et ça devient vite chiant, soit il a une voix ennuyeuse à la base ! Mais ici, ce n'est pas le cas. La voix du Vithia est puissante et efficace.

Ce EP est carré, il donne envie de voir le groupe sur scène (enfin si on n'a pas peur d'aller à un concert de Hardcore et d'affronter les mosh pit). On a surtout envie de voir ce que pourrait nous proposer le groupe sur tout un album.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Rise of the Northstar parmi une sélection de singles (juillet 2011)
Rise of the Northstar parmi une sélection de singles (août 2012)
Rise of the Northstar parmi une sélection de singles (mai 2014)
Rise of the Northstar en concert à Japan Expo (dimanche 10 juillet 2016)
Rise of the Northstar en concert à Download Festival (dimanche 11 juin 2017)
Rise of the Northstar en concert à Hellfest Open Air Festival #13 (édition 2018)
Rise of the Northstar en concert à Hellfest Open Air Festival #13 (édition 2018) - samedi 23 juin

En savoir plus :
Le Myspace de Rise of the Northstar


Didier Richard         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 20 octobre 2019 : De tout, pour Tous

Encore un programme bien chargé et très éclectique au travers de notre sélection culturelle hebdomadaire. Beaucoup à lire, à voir, à écouter... alors ne perdons pas de temps. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Engine of paradise" de Adam Green
"Phantom solids" de Lunt
"Fear of an acoustic planet" de Tahiti 80
"A wonder plante to" de Nilok 4tet & Daniel Zimmermann
"Six strings under" de Eric Legnini
Sarah McCoy et Dom La Nena au Nancy Jazz Pulsation
"Nothin' but" de Flyin' Saucers Gumbo Special
"Comfort zone" de Hugo Lippi
"Hors l'amour" de Jean Felzine
"A ciel ouvert" de Kaori
Rencontre avec Lady Arlette, accompagnée d'une session live et acoustique
"Vinyles, suite" c'est le titre de l'émission #3 de Listen in Bed
"Déluge" c'est le troisième volume des Mix de Listen in Bed
"Hybrid" de Yosta
et toujours :
"Vie future" de La Féline
"Kino music" de Pierre Daven Keller
"Miracles" de Sarah Amsellem
Orouni en session live dans une librairie, par ici
"Beethoven, 5 sonates pour piano" de Michel Dalberto
"Ship of women / Somewhere in a nightmare" de Olivier Rocabois
"Disaster serenades" de Parlor Snakes
"A life with large opening" de Samba de la Muerte
"Les géraniums" de Marie Sigal
"Amazona" de Vanille
"Pulse" de Vincent David
Festival Levitation #7 avec The Warlocks, Frustration, Fat White Family...
Listen in bed Emission #2, Vinyles
Listen in bed Mix #2, The Sopranos

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Cirque Leroux - La Nuit du Cerf" au Théâtre Libre
"Un jardin de silence" à La Scala
"Frida jambe de bois" au Théâtre de l'Union à Limoges
"Fleur de peau" au Théâtre Essaion
"Habiter le temps" au Lavoir Moderne Parisien
"Wilde - Chopin" au Théâtre Le Ranelagh
"En ce temps là l'amour..." au Théâtre des Mathurins
"Imposture posthume" au Centre Culturel Suisse
"Fred Tousch - Fée" au Théâtre de Belleville
"Corinne Zarzavatdjian - Un nom à coucher dehors !" au Mélo d'Amélie
des reprises :
"L'Ingénu" au Théâtre Le Lucernaire
"Le Crépuscule" au Théâtre de l'Epée de Bois
"J'aime Brassens" au Théâtre d'Edgar
et la chronique des spectacles déjà à l'affiche en octobre

Expositions avec :

"Vampires - De Dracula à Buffy" à la Cinémathèque française

Cinéma avec :

le film de la semaine :
"Au bout du monde" de Kiyoshi Kurosawa
et la chronique des films à l'affiche en octobre

Lecture avec :

"Cléopâtre" de Alberto Angela
"Histoire du Canada" de Daniel de Montplaisir
"Je te suivrai en Sibérie" de Irène Frain
"La source de l'amour propre" de Toni Morrison
"Ordinary people" de Diana Evans
"Vik" de Ragnar Jonasson
et toujours :
"L'héritage Davenall" de Robert Goddard
"L'horizon qui nous manque" de Pascal Dessaint
"La petite conformiste" de Ingrid Seyman
"La véritable histoire des douze Césars" de Virginie Girod
"Les roses de la nuit" de Arnaldur Indridason
"Guerilla, le temps des barbares" de Laurent Obertone
"Pyongyang 1071" de Jacky Schwartzmann

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=