Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce The Lanskies
Bank Holiday  (Indelible / Discograph)  mai 2010

les Lanskies, dont le nom est une référence à tout les Lansky connus, c'est le groupe qui le dit (David Lansky, le fameux flic à la con interprété par Johnny dans les années 80, Meyer Lansky, mafieux américain des années 30, 40, les frères Lansky, tailleurs d'Elvis Presley) est un groupe français originaire de saint-lô.

Par contre un groupe français dont le style musical sonne british à mort, ça court pas les rues. Le chanteur, lui, rencontré dans les rues de saint-lô, est bien anglais.

Comme on le lit partout, s'il y a du Cure chez les Lanskies (Robert Smith dans la voix, le son de basse et de guitare) ce "Bank Holiday" qui ouvre l'album est tout de même très frais, et vraiment moins sombre que la production d'ensemble des Cure (que j'aime beaucoup au passage). On penserait plus ici à du "Boy's don't cry" plus pop, dansant avec des guitares appuyées, pas si loin des Blur époque "Boys and girls" ou "Parklife". Ca sent le tube.

Il est encore question de rythme bien pop sur le "However" qui suit, avec ce son de gratte rapide, faisant d'abord penser à du Franz Ferdinand pour nous rappeler un certain parfum de Pixies.

Sur "Listen to the order" , là, OK, le groupe s'inscrit dans la mouvance new wave intelligente des Cure du début, (on dirait vraiment du "10:15 saturday nights"), on sent le travail de la basse tendue, les envolées de guitares post punk et stridentes, inquiétantes. Sur "Eastern wall", ils montrent qu'ils peuvent aussi fureter vers un terrain plus rock heavy.

"Dirty Harry", "Soldiers" et "Odile" (intonations de voix à la Pete Doherty, guitares punky, choeurs inquiétants, changement de rythme) montrent un savoir faire typiquement anglais à la Libertines.

Allez, sur "Jesus", retour aux accords de guitares sombres et déchirées, avec une bonne basse derrière, entre du vieux cure et du pixies moins barré. "Golddinger" pourrait être de ces compos bien prenante du début des années 90, rock heavy indépendant au son un tantinet saturés tandis que "Tiger girl" prouve la maitrise du groupe dans ce jeu de guitares nerveux et rentre dedans, batterie rageuse, évoquant les premiers Radiohead voir l'energie des Buzzcocks.

Et comme tout les grands, les Lanskies clotûrent la galette avec classe en nous proposant ce "Star spangled Mersey" (court mais bon), virée expérimentale sous acid, triturement de guitares niquées, diablement référencée Sonic Youth ou Hendrix, excusez du peu.

Bref, The Lanskies, c'est un condensé de son anglais des années 80 à nos jours, entre cold wave, punk, brit-pop joyeux mais aussi quelques virées du côté rock alternatif américain. Des morceaux sacrément bien foutus, bien composés et rythmés.

Pour le coup, ça fait bien plaisir d'avoir une bande de ziquos comme ça dans l'hexagone... Qui ne sonne pas du tout français.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

The Lanskies en concert à La Boule Noire (vendredi 1er octobre 2010)
The Lanskies en concert au Festival Beauregard #4 (édition 2012) - Vendredi
The Lanskies en concert au Festival Rock en Seine 2012 - Programmation du dimanche
The Lanskies en concert au Festival Les Indisciplinées #8 (édition 2013) - 7 & 8 novembre

En savoir plus :
Le BandCamp de The Lanskies
Le Myspace de The Lanskies


Yannick Maquenhen         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 9 août 2020 : Vacances, j'oublie tout

Il fait beau et chaud, on reste à l'ombre, on traine à la plage, mais si vous avez encore un petit moment pour jeter un oeil à Froggy's Delight, nous sommes toujours là. Voici le programme light et rafraichissant de la semaine.
petit bonus, le replay de la MAG (Mare Aux Grenouilles) numéro #1

Du côté de la musique :

"Pain olympics" de Crack Cloud
"Waiting room" de We Hate You Please Die
"Surprends-moi" de Cheyenne
"Nina Simone 1/2" le mix numéro 20 de Listen in Bed
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Noshtta" de L'Eclair
"Moderne love" de Toybloid
  "Les îles" de Benoit Menut
"Echange" de Brussels Jazz Orchestra, Claire Vaillant & Pierre Drevet

Au théâtre :

Le compte-rendu de la 35ème édition du Festival Humour et Eau salée
et un spécial "Au Théatre ce soir dans un salon" avec les grands classiques de Barilet et Grédy :
"Peau de vache"
"Potiche"
"Folle Amanda"
"Le don d'Adèle"
"L'Or et la Paille"
et "Fleur de cactus" revisité par Michel Fau

Expositions :

en real life :
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Coeurs - Du romantisme dans l'art contemporain" au Musée de la Vie romantique
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
"Voir le jour" de Marion Laine
"Le Défi du champion" de Leonardo D'Agostini
et at home avec des longs...
"2021" de Cyril Delachaux
"Les Robinsonnes" de Laurent Dussaux
"L'Ile aux femmes" de Eric Duret
"Quand j'avais 5 ans, je m'ai tué" de Jean-Claude Sussfeld
"The Storm" de Ben Sombogaart
...et des courts-métrages
"Odol Gorri" de Charlène Favier
"Poseur" de Margot Abascal

Lecture avec :

"Retour de service" de John Le Carré
"Un océan, deux mers, trois continents" de Wilfried N'Sondé
"Nous avons les mains rouges" de Jean Meckert
"Il était deux fois" de Franck Thilliez
"La goûteue d'Hitler" de Rosella Postorino
et toujours :
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Fleishman a des ennuis" de Taffy Brodesser-Akner
"Summer mélodie" de David Nicholls
"La Chine d'en bas" de Liao Yiwu
"La nuit d'avant" de Wendy Walker
"Isabelle, l'après midi" de Douglas Kennedy
"Les ombres de la toile" de Chris Brookmyre
"Oeuvres complètes II" de Roberto Bolano
"Un été norvégien" de Einar Mar Gudmundsson

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=