Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Festival Art Rock 2010
Konono n°1 - Ghinzu - Vitalic - Band Of Skulls - Dean & Britta - Pete Doherty - White Rabbits - Skip The Use - Selah Sue - The Go Team - Dutronc  (Saint-Brieuc)  du 20 au 24 mai 2010

A la mi-mai, depuis quelques années déjà, Saint-Brieuc, un gros bourg de 50.000 habitants sort de sa léthargie légendaire et de son immobilisme culturel pour le festival Art Rock qui se déroule sur quatre jours.

Plus qu'un simple festival de musique, Art Rock se veut pluridisciplinaire et s'ouvre aux arts numériques, à la peinture, aux performances d'artistes, à des conférences autour de la littérature (l'excellente table ronde sur écrire le rock avec entre autres Michka Assayas) ou encore aux passionnantes conférences de Christophe Braud.

Après avoir récupéré le pass dans une chapelle transformée en espace presse la journée et... bar VIP le soir, slalomé parmi les locaux peuplant les terrasses des troquets (le Breton se déshydrate facilement...), direction place Poulain Corbion, le site principal du festival.

Le collectif congolais Konono n°1 inaugure la soirée avec un mélange de tradition (la transe mazombo, le likembé, un instrument composé de lamelles métalliques que l'on joue avec le pouce) et de modernité (l'amplification de l'ensemble donne un côté très rock à leur musique).

On comprend mieux pourquoi ce collectif fait l'unanimité au-delà du cercle des initiés de la World Music, en mettant tout le monde d'accord, des pointillistes Pitchfork, en passant par Beck ou Animal Collective. On passe rapidement sur la pop honnête des Revolver et sur la prestation de l'ex-star-académicienne Olivia Ruiz, qui a depuis réussi à trouver le juste milieu entre crédibilité indé (la filiation avec Dionysos, des collaborations avec The Noisettes, Buck 65) et succès grand public.

Par contre, on attend  la prestation des Ghinzu avec une certaine impatience. Le combo belge a déçu il y a un mois et demi avec une prestation en demi-teinte au festival Panoramas à Morlaix. Ce soir, les Belges sont en grande forme (on peut même oser dire qu'ils ont la frite : Ils alignent les classiques ("Cold Love", "Do You Read me") et clôturent par un "Dragster Wave" épique à souhait. Une prestation aussi impeccable que leurs costards noirs cintrés.

Du coup derrière, on s'ennuie ferme sur Vitalic. L'homme au crâne lisse, planqué derrière ses machines et baignant dans un éclairage criard, donne surtout l'impression de sonoriser la Foire du Trône ou encore un rassemblement tuning dans le Nord Pas de Calais. Des beats assommants (au propre comme au figuré), des vrombissements dignes des accélérations de Sébastien Loeb à Monte-Carlo. En fait, il ne manquait plus que les auto-tampons.

C'est ainsi que s'achève la deuxième journée du festival art rock. Un peu déçu d'avoir raté Band Of Skulls à la Passerelle. Ce sont les aléas des programmations sur plusieurs sites...

On fera encore les frais de ce chevauchement de programmation le samedi. Bien dommage, en effet, de faire jouer sur  le même créneau horaire Rachid Taha, accompagné de l'ex-Clash Mick Jones et Dean & Britta...

Même pas le temps d'écouter un morceau en entier du rocker algérien qu'il est temps de filer vers le théâtre de la Passerelle pour la projection des  screen tests de Warhol mis en musique par Dean & Britta. C'est surtout l'occasion de voir les anciens Luna et pour les plus nostalgiques, Dean Warham, éminence grise des hautement influents et séminaux Galaxie 500, groupe mythique que tous les fans hypeux de Beach House feraient bien d'écouter. On peut contester l'oeuvre de Warhol, se demander l'intérêt de filmer en plan fixe une personne pendant de si longues minutes, mais l'habillage musical effectué par Dean & Britta (accompagnés d'un groupe) est une vraie réussite : les fans du Velvet y trouvent largement leur compte. On pense aussi aux excellents Yo La Tengo que l'on sait influencés par l'ex gang de Lou Reed que l'on retrouvera à l'écran sur l'un des treize screen tests choisis ce soir par le duo. On aura même le droit à une flamboyante reprise de "Bonnie & Clyde" de Gainsbourg, en français dans le texte.

Un fan du groupe demande ensuite un morceau de Galaxie 500. Dean Warham et son groupe s'exécuteront en ayant la délicatesse de demander au fan le morceau de son choix. La grande classe...

Pas trop de regrets pour Coeur de Pirate... Le temps de récupérer le DVD hautement recommandable sorti pour l'occasion  et on est reparti pour Poulain Corbion... Viendra, viendra pas ? Mais qui donc? Pete Doherty bien sûr... Allait-il nous faire "une Amy Winehouse ?" Une "Oasis" tristement rendue célèbre pendant un festival parisien... Et bien non... Pete est bien là... Et tous les collégiens et lycéens du coin sont de sortie et squattent les dix premiers rangs pour voir leur idole décadente.

Au bout de la première chanson, on a la triste impression que ça sent l'arnaque. Pete tout seul avec sa gratte et une bouteille de Bordeaux pour lui tenir compagnie. Allez, on lui laisse le temps de se mettre en place, on ne va pas faire les rabat-joies. Malheureusement ça ne décolle pas. Il a beau faire venir deux danseuses pour tromper l'ennemi, rien n'y fera. Je suis sûr qu'on remplace Pete par Jean Pierre Ranu de la MJC de Moncontour, avec les mêmes compos et tout le monde fini au bar. Les ados des premiers rangs s'en cognent. Quoique fasse Pete, ils kiffent grave. Beaucoup de bruit pour pas grand chose...

Pas le temps de s'attarder sur les délires festifs de Caravan Palace. Le spectacle est de qualité mais on préfère filer au forum de la Passerelle. Après avoir entendu parler en bien, voire très très bien de White Rabbits, on est pressé de juger sur pièces le talent de ce combo américain. Et il n'y a pas à dire, on n'est pas déçu. White Rabbits livrent un set brut et intense. Une des vraies bonnes surprise du festival. Ca fait du bien...

Rien à redire sur l'affiche d'Art Rock, mais jusque ici, dans les coulisses du festival (le bar VIP en gros), on se plaint que ça manque de prise de risque, de frissons. Les Frenchies de Skip The Use vont largement remédier à cette léthargie ambiante avec un concert brut et intense. On pense à du Bloc Party sous amphètes qui s'encanaillerait avec Gossip. Mais on entend aussi du ska. Le plus important, c'est l'attitude punk que dégage ce groupe qui fait une grosse impression. Le chanteur est une vraie pile qui sait se mettre la foule dans la poche de son slim. A Saint-Brieuc, repère de punks par excellence, on aime bien ça... Skip the Use s'en est vite rendu compte et donne au public briochin ce qu'il est venu chercher : de l'intense, du pogo a gogo et de la sueur... J'ai même surpris ma belle-soeur en plein pogo ! Trois heures passées, il est temps d'aller dormir, enfin officiellement car les soirées briochines...

Pour le dernier jour, Art Rock a frappé un grand coup en invitant Jacques Dutronc. Avant la prestation de l'homme aux  lunettes noires  constamment vissées sur le nez, on écoute la gentille belge Selah Sue. On peut parier sur son beau potentiel grand public : voix soul chaude servie sur du reggae acoustique ou encore raggamuffin. Moi je fais une allergie persistante à ce genre de musique. Mais la jeune belge est talentueuse et devrait sûrement faire parler d'elle très bientôt.

On compte beaucoup sur The Go Team pour chauffer le public de Dutronc. La gentille troupe allumée de Brighton se démènera comme de beaux diables et diablesses en piochant dans ses deux premiers excellents albums et en offrant la primeur de titres de leur album à venir, "qui n'ont pas encore de titre" dixit la chanteuse Ninja (c'est son prénom). Imaginez la pop soul sucrée des Jackson 5 croisée avec les morceaux les plus pop de Sonic Youth ou Free Kitten et vous obtenez The Go Team. Les quadras et quinquas qui s'impatientent de voir Dutronc restent perplexe face aux efforts déployés par The Go Team pour faire bouger le public.

Lorsque Dutronc s'apprête à débarquer sur scène, la moyenne d'âge a pris un sacré coup (de vieux)...  Nombreux sont les nostalgiques venus écouter l'idole de leur jeunesse. Dutronc assure un show efficace, un joli best-of qui comble le public briochin venu en masse. Le bonhomme semble heureux d'être là et ponctue ses chansons d'anecdotes et de boutades mémorables (Gainsbourg et moi, on en a fait des tournées. Pas celles que vous croyez... Au bon accueil, Au bon temps...) et déroule un répertoire plein de classiques à craquer (les "Cactus", "Le Playboy", "L'opportuniste"...).

Voilà, on est dimanche soir, Art Rock se termine. Saint-Brieuc peut reprendre son rythme de gros bourg provincial... jusqu'à l'année prochaine.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Blow de Ghinzu
La chronique de l'album Electronic jacuzzi de Ghinzu
La chronique de l'album Mirror Mirror de Ghinzu
Ghinzu en concert à La Boule Noire (13 septembre 2004)
Ghinzu en concert au Normandy (3 novembre 2004)
Ghinzu en concert à l'Elysée Montmartre (1er février 2005)
Ghinzu en concert à l'Antipode (1er avril 2005)
Ghinzu en concert au Festival Garorock 2005 (samedi)
Ghinzu en concert à l'Olympia (13 juin 2005)
Ghinzu en concert au Festival Le rock dans tous ses états 2005 (samedi)
Ghinzu en concert au Festival Solidays 2005 (vendredi)
Ghinzu en concert au Fil (8 avril 2009)
Ghinzu en concert à Paléo Festival #34 (2009)
Ghinzu en concert au Festival Garden Nef Party #4 (2009)
Ghinzu en concert au Festival de Beauregard #8 (édition 2016) - vendredi 1er juillet
Ghinzu en concert au Festival Rock en Seine 2016 - Dimanche 28 août
L'interview de Ghinzu (24 mars 2009)
Vitalic parmi une sélection de singles (été 2006)
Vitalic en concert au Festival de Dour 2004 (jeudi)
Vitalic en concert au Festival Le rock dans tous ses états 2005
Vitalic en concert au Festival Le rock dans tous ses états 2005 (vendredi)
Vitalic en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2008 (Samedi)
Vitalic en concert au Festival Les Nuits Secrètes 2008
Vitalic en concert au Festival Rock en Seine 2009 (vendredi 28 août 2009)
Vitalic en concert au Festival Beauregard #5 (2013) - Samedi
Vitalic en concert au Festival Rock en Seine 2013 (samedi 24 août 2013)
Vitalic en concert au Festival des Eurockéennes 2017 - Samedi 8 juillet
Vitalic en concert au Festival Nancy Jazz Pulsations #44 (édition 2017)
Vitalic en concert à RUSH Festival #4 (édition 2019)
La chronique de l'album Baby darling doll face honey de Band Of Skulls
La chronique de l'album Sweet Sour de Band Of Skulls
Band Of Skulls en concert au Festival Pukkelpop 2010 (jeudi 19 août 2010)
Band Of Skulls en concert au Grand Mix (vendredi 18 mai 2012)
La chronique de l'album Grace/Wastelands de Pete Doherty
Pete Doherty en concert au Festival International de Benicassim 2006 (vendredi)
Pete Doherty en concert au Festival International Benicàssim #15 (2009)
Livres : Pete Doherty - Busty
La chronique de l'album eponyme de Skip The Use
Skip The Use parmi une sélection de singles (octobre 2011)
Skip The Use en concert au Festival Solidays #13 (édition 2011) - vendredi
Skip The Use en concert au Splendid (jeudi 29 mars 2012)
Skip The Use en concert à Main Square Festival 2012 - Programmation
Skip The Use en concert au Festival Solidays #14 (édition 2012) - samedi
Skip The Use en concert à Main Square Festival 2012 - Samedi
Skip The Use en concert au Festival Art Rock 2013 - vendredi, samedi et dimanche
Skip The Use en concert au Festival Les Eurockéennes de Belfort #25 (2013) - Vendredi
Skip The Use en concert au Festival Beauregard #5 (2013) - Dimanche
Skip The Use en concert au Festival Jardin du Michel #10 (édition 2014)
Skip The Use en concert au Festival Les Francos Gourmandes #3 (édition 2014) - vendredi 13 juin
Skip The Use en concert au Festival Les Vieilles Charrues 2014 - Jeudi
Skip The Use en concert au Festival Les Eurockéennes de Belfort #27 (édition 2015) - Vendredi 3
La chronique de l'album eponyme de Selah Sue
La chronique de l'album George Benson - Jamie Cullum & Eric Cantona - Madeleine Peyroux - Angélique Kidjo - Bebel G de Jazz Loves Disney 2 - A Kind of Magic
Selah Sue en concert au Fil (vendredi 15 avril 2011)
Selah Sue en concert au Festival We Love Green #1 (édition 2011)
Selah Sue en concert au Festival We Love Green 2011 (1ère édition) - dimanche 11 septembre
Selah Sue en concert à L'Aéronef (mardi 29 novembre 2011)
Selah Sue en concert au Festival Solidays #14 (édition 2012) - vendredi
Selah Sue en concert au Festival Beauregard #4 (édition 2012) - Vendredi
Selah Sue en concert au Festival Les Vieilles Charrues 2012 - samedi
Selah Sue en concert au Festival Les Vieilles Charrues 2012 - samedi & dimanche
Selah Sue en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2015 - vendredi 24 avril
Selah Sue en concert au Festival Le Cabaret Vert #11 (édition 2015) - samedi 22 août
Selah Sue en concert à Tourcoing Jazz Festival #30 (édition 2016) - samedi 22 octobre
The Go Team en concert au Festival Furia Sound 2009
La chronique de l'album Comme un manouche sans guitare de Thomas Dutronc
Dutronc en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2008 (Jeudi)
Dutronc en concert au Festival Art Rock #25 (2008)
Dutronc en concert à Arènes de l'Agora (samedi 9 janvier 2010)
Dutronc en concert au Festival Beauregard #4 (édition 2012) - Dimanche

En savoir plus :
Le site officiel du Festival Art Rock
Le Myspace du Festival Art Rock
Le Facebook du Festival Art Rock

Crédits photos : Frédéric Villemin (Toute la série sur Taste of Indie)


Julien P.         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 18 août 2019 : Au rythme des vacances

Petite édition toute en légèreté mais avec quelques belles choses à découvrir notamment pas mal de livres de la rentrée littéraire et une session du Flegmatic pour vous rafraichir les idées. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Time for a change" de Pokett
"Tone of musette" de Le Balluche de la Saugrenue
"Symi" de Symi
Une autre interview de Inspector Clouzo à Terre de sons, après notre rencontre avec The Inspector Clouzo lors de leur passage à Foreztival
et toujours :
"Onda" de Jambinai
"Fire" de Part Time Friends
"Simon Chouf & le Hardcordes trio" de Simon Chouf
"EP n°1" de The Reed Conservation Society

Au théâtre :

une nouveauté :
"What is love" au Théâtre de la Contrescarpe
des reprises
"La Chute" au Théâtre de la Reine Blanche
"Le corps de mon père" au Théâtre Essaion
"Louise Weber dite La Goulue" au Théâtre Essaion
et la chronique des spectacles à l'affiche en août

Expositions avec :

"Champs d'amours - 100 ans de cinéma arc-en-ciel" à l'Hôtel de Ville
et dernière ligne droite pour "Helena Rubinstein - L'Aventure de la Beauté" au Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme

Cinéma avec :

"Roubaix, une lumière" de Arnaud Desplechin
"Thalasso" de Guillaume Nicloux
et Oldies but Goodies avec "Paris est toujours Paris" de Luciano Emmer en version restaurée

Lecture avec :

"Cavalier seul" de Fred & Nat Gévart
"Ce qu'elles disent" de Miriam Toews
"Cent millions d'années et un jour" de Jean Baptiste Andrea
"Chaque fidélité" de Marco Missiroli
"Où bat le coeur du monde" de Philippe Hayat
et toujours :
"Koba" de Robert Littell
"Back up" de Paul Colize
"La grande escapade" de Jean Philippe Blondel
"Un peu de nuit en plein jour " Erik L'Homme
"Une bête au paradis" de Cécile Coulon
"Une joie féroce" de Sorj Chalandon

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=