Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce A toi Lionel, mon fils...
Régine Zylberberg  (Editions Flammarion)  janvier 2010

Régine Zylberberg : le nom n'évoque sans doute rien au grand public. "Appelez-moi par mon prénom" dit-elle, titre de ses mémoires parues en 1999.

En effet, le prénom seul tilte davantage. Régine, c'est la reine de la nuit, l'inventeur de la discothèque et du DJ, l'avant-gardiste qui a lancé le twist en France, la chanteuse populaire de "Les p'tits papiers" et de "La Grande Zoa", la fondatrice de l'association SOS Drogue International qui n'a pas hésité à participer à une aventure de l'extrême, celle de "La Ferme Célébrités 2", avant de devenir officier de la Légion d'Honneur.

En 2010, Régine, octogénaire qui n'a pas renoncé à sa touffe capillaire carotte, et pousse encore la chansonnette, son dernier opus, "Régine's Duets", est sorti l'année dernière, n'en finit pas de ressasser sa vie et de décliner ses mémoires.

Après "Appelez-moi par mon prénom", "Mes p'tits papiers" en 2004 sous forme de lettre ouverte à sa petite fille, "Moi, mes histoires" en 2006, voici "A toi Lionel, mon fils...", quatrième mouture sous forme d'une lettre ouverte à un fils mort, un fumeur intensif, huit paquets par jour, décédé fort logiquement d'un cancer du poumon qu'elle veut singulier et unique : "Ce livre, c'est ma tentative de décryptage, pour te dire qui je suis vraiment. Il n'a rien à voir avec les trois autres que j'ai précédemment publiés et que tu avais qualifiés d'ouvrages de midinette".

Décryptage d'une vie dans laquelle ce fils, avec qui elle entretient des rapports passionnés et passionnels, ne trouve pas sa place, une place qu'il n'est d'ailleurs pas prévu qu'il ait. Lucide, Régine raconte que sa propre enfance, une enfance "sans famille", émigration, séparation des parents, mise en pension chez des étrangers, a conditionné son avenir, ses besoins et son ambition.

Et en lisant son récit, structuré sous une forme quasi thématique qui en accentue le côté redondant, force est de comprendre et de donner raison aux récriminations de son fils qui lui reproche son manque de disponibilité, son égocentrisme, ce qui aujourd'hui ressortit à l'épanouissement personnel qui prime tout, ses choix de vie et même son argent, qui acceptait mal d'être "fils de", tout en sachant venir taper dans le tiroir-caisse maternel.

A l'origine, une grande anxiété, sans doute, qui en fait une hyperactive, surnommée dès l'époque précaire de la boulangerie paternelle puis du troquet de Belleville "la toupie tournante", qui n'aurait jamais pu se contenter d'une vie de femme et mère au foyer et un besoin irrépressible d'être aimée, et à défaut de proches, d'être aimée de tous ("Moi, je me suis choisie, j'ai fabriqué ma propre famille : les grands noms, la fête, les paillettes... Je suis devenue la célébrité que je voulais être. Etre reconnue dans le monde entier, et plus qu'être admirée, être aimée.").

Le bilan : côté amical, quelques belles figures comme Françoise Sagan, côté sentimental, un grand amour disparu trop tôt et un amour maladroit et douloureux pour son fils unique. Côté carrière, malgré quelques bouillons financiers dont elle dit avec humour qu'ils lui ont permis de faire le tri entre les amis affichés, une réussite magistrale dans le monde de la nuit et du show business, 23 cabarets ouverts en 20 ans dont le principe repose sur un concept malin, ne jamais en supporter le financement, qui fédèrent les têtes couronnées, le gotha du capitalisme libéral, les intellectuels de toutes obédiences, les people et toute la jet-set - le name-dropping qui fonctionne à fond est à ce titre édifiant - un beau succès dans la chanson, des velléités laborieuses au cinéma dans les années 70-80 et des rencontres ratées avec le théâtre.

Et sans doute, comme elle paraît "inoxydable", n'est-ce pas fini, puisqu'elle indique "lorsque j'entends le mot retraite, je ne vois [donc] pas de quoi il s'agit". En projet, une comédie musicale autobiographique, "La Lumière de Belleville", dans laquelle son rôle sera tenu par sa petite fille. Tout un programme.

Bien qu'écrivant vouloir lever le masque d'imperturbabilité derrière lequel elle se protège depuis toujours, ce masque qui aujourd'hui est physiquement gravé dans sa chair, Régine ne lève pas totalement le voile. Ou plutôt contribue à sa propre légende. Mais qu'importe.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 25 octobre 2020 : Tous aux abris

Couvre feu encore plus contraint, nouveau confinement, tout est possible et tout est à craindre pour la culture. Restons groupés comme dirait Bernard Lenoir. Nous continuons évidemment de vous proposer chaque semaine notre sélection culturelle. Et bien entendu, découvrez le replay de La Mare Aux Grenouilles #13 de ce samedi 24 octobre

Du côté de la musique :

"Labyrinth" de Khatia Buniatishvili
"Contrasts", la 3eme émission de la saison 2 de Listen In Bed
"Dreamer" de Rosaway
"No future" de Samarabalouf
"Verdure" de The Hyènes
"Got the manchu" de We Hate You Please Die
et toujours :
"Armand-Louis Couperin : pièces de clavecin" de Christophe Rousset
"Ce qui suit" de Mondo Cane
"Awaiting ship" de Dominique Fillon Augmented Trio
"Soné ka-la 2 odyssey" de Jacques Schwarz Bart
"Killing Eve + Australie" nouveau mix de Listen in Bed
"LP2" de Pointe Du Lac
"Jorn" de Box Bigerri

Au théâtre :

une nouveauté :
"Tout Dostoievski" au Théâtre Le Lucernaire
des comédies pour rire et sourire :
"On purge bébé" au Théâtre de l'Atelier
"Les Faux British" au Théâtre Saint-Georges
"Dernier coup de ciseaux" au Théâtre des Mathurins
"Crise de nerfs" au Théâtre de l'Atelier
"De quoi j'me mêle" au Théâtre d'Edgar
"Mon meilleur copain" au Palais des Glaces
les reprises :
"Françoise par Sagan" au Théâtre L'Archipel
"Caroline Loeb - Chiche !" au Théâtre L'Archipel
"Play Loud" au Théâtre La Flèche
"Vous pouvez ne pas embrasser la mariée" à la Comédie des 3 Bornes
"Des Femmes" au Lavoir Moderne Parisien
"Comment épouser un milliardaire" à la Nouvelle Seine
et les spectacles déjà à l'affiche

Expositions :

la nouvelle saison muséale avec :
"Voyage sur la route du Kikosaido - De Hiroshige à Kuniyoshi" au Musée Cernushi
"Pierre Dac - Du côté d'ailleurs" au Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme
"Gabrielle Chanel - Manifeste de mode" au Palais Galliera
"L’Age d’or de la peinture danoise (1801-1864)" au Petit Palais
"Man Ray et la mode" au Musée du Luxembourg
"Victor Brauner - Je suis le rêve. Je suis l'inspiration" au Musée d'Art Moderne de Paris
"Sarah Moon - PasséPrésent" au Musée d'Art Moderne de Paris

"Alaïa et Balenciaga - Sculpteurs de la forme" à la Fondation Azzedine Alaïa

Cinéma :

en salle :
"Une vie secrète" de Aitor Arregi, Jon Garano et José Mari Goenaga
"L'Avventura" de Michelangelo Antonioni
at home :
"India Song" de Marguerite Duras
"Au bout du conte" de Agnès Jaoui
"L'effet aquatique" de Solveig Anspach
"Pourquoi tu pleures ?" de Katia Lewkowicz
"Henri" de Yolande Moreau
"La Famille Wolberg" de Axelle Ropert

Lecture avec :

"Le dérèglement joyeux de la métrique amoureuse" de Mathias Malzieu & Daria Nelson
"Le proche orient" de Catherine Saliou
"Mondes en guerre - tome 3 : Guerres mondiales et impériales, 1870-1945" de André Loez
et toujours :
"L'ange rouge" de François Médéline
"Le prix de la vengeance" de Don Wislow
"De Gaulle, stratège au long cours" de François Kersaudy
"Georges Clemenceau, lettres d'amérique" de Patrick Weil et Thomas Macé
"Justice de rue" de Kris Nelscott
"Plus fort qu'elle" de Jacques Expert

Froggeek's Delight :

"Hades" sur Windows, Mac OS et Switch
Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=