Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Deftones
Diamond Eyes  (Warner Bros)  mai 2010

Le 4 novembre 2008, Chi Cheng, le bassiste de Deftones, a eu un grave accident de voiture et est actuellement toujours hospitalisé. Diamond Eyes est donc le premier album enregistré sans lui. Eros, le sixième album réalisé avec Chi et quasi-fini, est quant à lui repoussé par le groupe qui ne voulait pas le sortir sans leur bassiste. Il sera donc terminé et mis en vente lorsque Chi se sera remis. Le groupe publie donc son septième album avant son sixième.

Les 41 minutes de Diamond Eyes, le nouvel album de Deftones reste dans la continuité de ce que fait le groupe depuis des années. La recette est toujours la même : une grosse guitare bien lourde, un jeu de batterie assez sec, un son de basse rond et enveloppant, une pointe d'électro et une voix variant entre hurlement saturé et mélodie éthérée.

"Diamond Eyes", le premier titre qui donne son nom à l'album voit s'entrecroiser gros riffs de guitare et refrain mélodique. "Royal", le morceau suivant est une sorte de transition entre le Deftones actuel et le Deftones des débuts. Le troisième titre "CMND/CTRL" est plus offensif, venimeux, âpre. Il aurait clairement pu être sur le premier album du groupe de Sacramento. Les titres "You've Seen The Butcher", "Beauty School" et "Prince" se dirigent vers un son plus expérimental, toujours sur le fil du rasoir, entre ambiances aériennes, trip-hop et l'explosion total. "Rocket Skate", le premier extrait de l'album définit ce qu'est Deftones : le combat des influences entre les conceptions de Chino Moreno, qui est un gros fan de New Wave, et Stephen Carpenter, pour qui un riff de guitare n'est jamais assez fort, ni jamais assez violent. Le morceau "Sex­tape" va lorgner du côté des ballades mélancoliques, un peu comme certaines versions des titres du groupe revisités en acoustique sur l'album B-Sides and Rarities. "Risk", "976-EVIL", et "This Place Is Death" sont des purs exemples du son deftonien avec des puissants riffs de guitare, un son très lourd et dense en décalage avec la voix parfois quasi-lyriques.

20 ans après leurs débuts, Deftones continue d’évoluer surtout par la confrontation de ses forces internes. Les gros riffs metal sont toujours là, la puissance est intacte mais accompagnée d'ambiance trip-hop / électro très mélancolique, calme et sensuelle. Cet album est peut-être moins agressif que les précédents. Diamond Eyes n'en est pas moins un bon album de Deftones (malgré l'absence remarquée de Chi Cheng) et regorge de futurs classiques que les fans seront ravis d'entendre en live.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Deftones en concert au Festival Les Eurockéennes 2006 (vendredi)
Deftones en concert à La Boule Noire (10 mai 2010)
Deftones en concert au Trianon (13 & 15 décembre 2010)
Deftones en concert au Festival Rock en Seine 2011 (dimanche 28 août 2011)
Deftones en concert au Festival Le Cabaret Vert #9 (jeudi 22 août 2013)
Deftones en concert à Download Festival
Deftones en concert à Download Festival #1 (édition 2016)
Deftones en concert à Hellfest Open Air Festival #13 (édition 2018)
Deftones en concert à Hellfest Open Air Festival #13 (édition 2018) - samedi 23 juin

En savoir plus :
Le site officiel de Deftones
Le Myspace de Deftones


Didier Richard         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 18 août 2019 : Au rythme des vacances

Petite édition toute en légèreté mais avec quelques belles choses à découvrir notamment pas mal de livres de la rentrée littéraire et une session du Flegmatic pour vous rafraichir les idées. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Time for a change" de Pokett
"Tone of musette" de Le Balluche de la Saugrenue
"Symi" de Symi
Une autre interview de Inspector Clouzo à Terre de sons, après notre rencontre avec The Inspector Clouzo lors de leur passage à Foreztival
et toujours :
"Onda" de Jambinai
"Fire" de Part Time Friends
"Simon Chouf & le Hardcordes trio" de Simon Chouf
"EP n°1" de The Reed Conservation Society

Au théâtre :

une nouveauté :
"What is love" au Théâtre de la Contrescarpe
des reprises
"La Chute" au Théâtre de la Reine Blanche
"Le corps de mon père" au Théâtre Essaion
"Louise Weber dite La Goulue" au Théâtre Essaion
et la chronique des spectacles à l'affiche en août

Expositions avec :

"Champs d'amours - 100 ans de cinéma arc-en-ciel" à l'Hôtel de Ville
et dernière ligne droite pour "Helena Rubinstein - L'Aventure de la Beauté" au Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme

Cinéma avec :

"Roubaix, une lumière" de Arnaud Desplechin
"Thalasso" de Guillaume Nicloux
et Oldies but Goodies avec "Paris est toujours Paris" de Luciano Emmer en version restaurée

Lecture avec :

"Cavalier seul" de Fred & Nat Gévart
"Ce qu'elles disent" de Miriam Toews
"Cent millions d'années et un jour" de Jean Baptiste Andrea
"Chaque fidélité" de Marco Missiroli
"Où bat le coeur du monde" de Philippe Hayat
et toujours :
"Koba" de Robert Littell
"Back up" de Paul Colize
"La grande escapade" de Jean Philippe Blondel
"Un peu de nuit en plein jour " Erik L'Homme
"Une bête au paradis" de Cécile Coulon
"Une joie féroce" de Sorj Chalandon

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=