Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce MGMT
Congratulations  (Columbia)  avril 2010

Deuxième album de MGMT, dont le premier Oracular spectcular a connu le succès que l’on sait, en particulier grâce aux titres "Time to pretend" et "Kids", et à leur utilisation respective par le monde de la pub et de la politique (jeunesse UMP – au corps défendant de MGMT).

Le duo s’est étoffé à 5 musiciens et troqué une ambiance à dominante synthétique pour une orchestration plus folk-rock, au risque d’y perdre assez souvent leur spécificité. Par ailleurs, les choix de mixage peuvent sembler étranges et surtout parfois très différents d’un morceau à l’autre sans qu’on en comprenne forcement la raison (traitement de la voix en particulier… d’où un commentaire lapidaire de mon ado-test préférée, concluant 3 minutes d’écoute par un "on dirait Mika… avec un son pourri"). De Mika, certes, on peut fugacement se rapprocher, par le timbre de la voix et quelques instants mélodiques, mais c’est plutôt du côté de Bowie que l’on cherchera les influences.

En terme de chansons, pas de tubes du format du premier album, mais une collection de chansons souvent joliment troussées ("I found a whistle", "Song for Dan Treacy" par exemple) mais pas toutes immédiatement appréhendables, et j’avoue avoir l’impression de ne pas avoir réussi à "rentrer" dans ce disque.

Visiblement, il s’agit ici d’un album de transition, MGMT cherchant à évoluer en modifiant ses recettes. On cherche beaucoup donc, mais on est loin de toujours trouver. Cependant, quand on trouve c’est bluffant : "Flash delirium", qui est un miracle d’équilibres improbables, sauve à elle seule l’album.

Finalement, ma relative déception face à cet album que j’attendais avec curiosité m’amène les réflexions suivantes :

Le premier album était également dominé de la tête et des épaules par une chanson, "Time to pretend", le reste, à part peut-être "Kids", étant beaucoup moins tranchant. Donc peut-être y a-t-il une volonté délibérée du groupe de consacrer la majeure partie de leurs albums à l’exploration de leur univers personnel, ce qui serait tout à leur honneur. Il ne faut donc pas chercher dans un album de MGMT une majorité de formats pops classiques.

Comment expliquer le large succès immédiat de MGMT (je me souviens les avoir vu en couverture de Télérama) ? Ils ont certes créé quelques morceaux excellents mais c’est le cas de très nombreux groupes qui, eux, n’atteignent pas ce type de reconnaissance. J’aurais tendance à croire que le réel talent de MGMT est, au-delà de la musique, d’arriver à incarner un fantasme "rock’n’roll" au sens large, réinventant une forme de rébellion qui peut toucher le public. Après tout, tous les grands groupes ont été sublimés par une image qui les dépassait et MGMT, capable, sans rire, de recycler des clichés tels que "This is our decision, to live fast et die young" mérite tout notre affection.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Oracular Spectacular de MGMT
Une 2ème chronique de l'album Congratulations de MGMT
La chronique de l'album eponyme de MGMT
MGMT en concert au Festival La Route du Rock 2008 Collection Hiver
MGMT en concert au Festival Les Eurockéennes de Belfort 2008
MGMT en concert au Festival des Inrocks iDTGV 2008
MGMT en concert au Festival Rock en Seine 2009 (dimanche 30 août 2009)
MGMT en concert au Festival Beauregard #10 (édition 2018) - Vendredi 6 juillet

En savoir plus :
Le site officiel de MGMT
Le Myspace de MGMT


Minimoi         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 15 septembre 2019 : Life in Vain

Cette semaine Daniel Johnston nous a quitté, mais aussi Philippe Pascal de Marquis de Sade. Merci à eux pour tout ce qu'ils ont apporté à la musique mondiale pour l'un et hexagonale pour l'autre.
Pour ce qui est du reste de l'actualité culturelle de la semaine, c'est parti pour le sommaire :

Du côté de la musique :

"Schlagenheim" de Black Midi
"Tokyo dreams" de Dpt Store
"Terry Riley : Sun rising" de Kronos Quartet
"Diabolique" de l'Epée
"Mer(s) : Elgar, Chausson & Joncières" de Marie-Nicole Lemieux
"Like in 1968" de Moddi
"Voodoo queen" de One Rusty Band
"Moon" de Violet Arnold
et toujours :
"L'horizon" de Manu
"Twelve nudes" de Ezra Furman
"Spleen 1" de Fleur du Mal, chronique assortie d'un entretien
Rencontre avec Le Flegmatic autour de son nouvel album "Ruine nouvelles" Le Flegmatic
"Echoplain Ep" de Echoplain
"Michel on my mind - Tribute to Michel Petrucciani" de Laurent Coulondre

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Pompiers" au Théâtre du Rond-Point
"La Vie de Galilée" à La Scala
"Suite française" au Théâtre La Bruyère
"The ways she dies" au Théâtre de la Bastille
"La Fin de l'Homme rouge" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Pour un oui ou pour un non" à la Manufacture des Abbesses
"Louise au parapluie" au Théâtre du Petit Gymnase
"La Réunification des deux Corées" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Ecoutez leur silence" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Les Naufragés" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Vive Bouchon !" au Théâtre du Splendid
"Marie-Antoinette" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Tempête en juin" au Théâtre La Bruyère
"Aux rats des paquerettes" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Pas vue, Ni connue" au Théâtre Essaion
des reprises
"L'homme à tête de chou" au Théâtre du Rond-Point
"Fables" au Studio Hébertot
"Le Défunt" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Dom Juan ou les limbes de la mémoire" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Une leçon d'Histoire de France - De l'An mil à Jeanne d'Arc" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Une leçon d'Histoire de France - De 1515 au Roi-Soleil " au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Karine Dubernet - Souris pas !" au Point Virgule
"Sandra Colombo - Instagrammable et cervelée" à la Comédie des Trois Bornes
"Marion Mezadorian - Pépites" à la Nouvelle Seine
"Carla Bianchi -Migrando" à la Nouvelle Seine
"Giorgia Sinicorni - Comment épouser un milliardaire" à la Nouvelle Seine
et la chronique des spectacles à l'affiche en septembre

Expositions avec :

"Le Monde selon Roger Ballen" à la Halle Saint-Pierre

Cinéma avec :

"Les Fleurs amères" de Olivier Meys
Oldies but Goodies avec "Les Idoles" de Marc'O
et la chronique des films à l'affiche en septembre

Lecture avec :

"Ici seulement nous sommes uniques" de Christine Avel
"Les altruistes" de Andrew Ridker
"Les yeux fumés" de Nathalie Sauvagnac
"Un autre tambour" de William Melvin Kelley
"Un mariage américain" de Tayari Jones
"Week end à New York" de Benjamin Markovits
et toujours :
"Autoportrait d'une vie heureuse" de Ingo Schulze
"Conversations entre amis" de Sally Rooney
"Le dernier grenadier du monde" de Bakhtiar Ali
"Le siècle des dictateurs" Sous la direction d'Olivier Guez
"Les opérations extraordinaires de la seconde guerre mondiale" de Claude Quétel
"Les réfugiés" de Viet Thanh Nguyen

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=