Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Mammuth
Benoït Délépine et Gustave Kervern  juin 2010

Réalisé par Benoît Délépine et Gustave Kervern. France. Comédie. Durée : 1h32. (Sortie 21 avril 2010. Avec Gérard Depardieu, Yolande Moreau, Isabelle Adjani, Anna Mouglalis, Miss Ming et Benoît Poolvoerde.

Depuis 1967 et le court-métrage de Roger Leenhardt "Le Beatnik et le Minet", Gérard Depardieu n’a pas cessé de remplir les écrans. Sa filmographie doit désormais dépasser les deux cents films et, pour améliorer ce record, l’acteur castelroussin est tête d’affiche de la majorité des œuvres dans lesquelles il apparaît.

Il est donc bien normal que le spectateur ait parfois "décroché" et qu’il suive de manière aléatoire cette longue carrière, une des plus fournies du cinéma français. S’il décide de voir où en est arrivé Depardieu, "Mammuth" est le film idéal.

Il retrouvera le héros des "Valseuses" là où il l’a laissé : énorme en tout. La caméra de la doublette Benoît Delépine et Gustave Kervern ne lui épargne rien : gros plans de sa grosse trogne, gros plans de son gros bide.

Acteur physique s’il en est, Depardieu n’a aucune pudeur. Mais cela n’en fait pas un exhibitionniste de lui-même. À l’énormité de son personnage répond la finesse de son jeu d’acteur. Dans ce "road-movie" à moto, Depardieu est confronté à une variété de situations oscillant entre le cocasse et le sordide qui lui permettent de prouver à tout moment qu’il reste toujours un acteur exceptionnel.

Ici, Depardieu fait une entrée triomphale dans un monde cinématographique tout nouveau pour lui, qui n’est pas sans rappeler le cinéma fantastico-social d’Aki Kaurismaki. Cependant, Delépine et Kervern n’ont pas la rigueur stylistique du maître finlandais.

S’ils filment avec l’ambition de dénoncer les ravages de la mondialisation libérale, ils n’hésitent pas à agrémenter leur récit de scènes absurdes qui ne sont pas sans rappeler certains films belges de Jean Bucquoy ou Noël Godin.

D’où, sur l’écran, un mélange réjouissant entre des moments de franchement n’importe quoi et des instants de grâce nés de l’implication d’acteurs tous heureux d’être de l’aventure. On pourra ainsi apercevoir Dick Annegarn en fossoyeur à l’harmonica, Siné en vigneron et Rémy Kolpa Kopoul en vieux forain.

Reste à signaler, outre Yolande Moreau, toujours sublime quand elle s’épile les aisselles, la présence d’Isabelle Adjani, elle aussi transfigurée en fantôme tragique de la jeunesse de Depardieu.

Au final, toute cette énergie aboutit à transcender ce qui, sur le papier, devait ressembler à une pochade alter mondialiste. Comme quoi, un bon sujet brûlant servi par des acteurs convaincus supporte, voire enjolive, une réalisation approximative bricolée par deux sacripants de la mise en scène.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 2 octobre 2022 : La culture bien au chaud

C'est l'automne, on reste au coin du feu et on écoute de la musique, on lit des bouquins et on se connecte à la TV de Froggy's Delight pour le concert de Colin Chloé vendredi 7 octobre ! Pour les sorties culturelles, voici le programme.

Du côté de la musique :

"Ti'bal tribal" de André Minvielle
Rencontre avec Bukowski autour de leur album du même nom, "Bukowski"
"Time is color" de Cédric Hanriot
"Stravinsky, Ravel, Prokofiev : Ballets" de Jean-Baptiste Fonlupt
"Ozark" le retour de Listen In Bed pour la saison 4 en direct (ou presque) de Malte
"Viva la vengeance" de Panic! At The Disco
"Symphonie Fantastique, Hector Berlioz" de Quatuor Aeolina
quelques petites news de Shaggy Dogs, KissDoomFate, Trigger King et Mind Affect
"Emerson enigma" de Thierry Eliez
et toujours :
"Bobo playground" de Alexis HK
"Ca pixellise" de Dimoné
"The portable Herman Dune Vol 1" de Herman Dune
"La mélodie, le fleuve et la nuit" de Jérôme Minière
"Kramies" de Kramies
"Mémoires d'une femme" de Myriam Barbaux-Cohen
"The hardest part" de Noah Cyrus
"Dvorak : Quatuor américain, valses" de Quatuor Talich
"Fauré le dramaturge" de Takénori Némoto, Cécile Achille, Cyrille Dubois et Ensemble Musica Nigella

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"L'Homosexuel ou la difficulté de s'exprimer" au Théâtre de la Cité Internationale
"Les Enfants" au Théâtre de l'Atelier
"Pères & fils" au Théâtre des Abbesses
"Le comble de la vanité" à la Pépinière Théâtre
"Boulevard Davout" au Théâtre de la Colline
"Et pourquoi moi je devrai parler comme toi" au Théâtre de la Colline
"Black Legends, le musical" à Bobino
"Gazon maudit" au Théâtre Les Enfants du Paradis
"Jean-Paul Farré - Dessine-moi un piano" au Studio Hébertot
les reprises :
"Adieu Monsieur Haffmann" au Théâtre de la Tour Eiffel
"Le Montespan" au Théâtre du Gymnase
"François Rabelais" au Théâtre Essaion
"Racine par la racine" au Théâtre Essaion
"Los Guardiola - La Comédie du Tango" au Théâtre Essaion
"Léonard de Vinci, l'enfance d'un génie" au Studio Hébertot
"Isabelle Vitari - Bien entourée" au Grand Point Virgule
"Félix Radu - Les mots s'improsent" au Théâtre de l'Oeuvre
et les spectacles à l'affiche

Expositions :

"Face au soleil" au Musée Marmottan Monet
"Yves Klein, l'infini du bleu" aux Carrières des Lumières aux Baux-de-Provence
les autres expositions de la rentrée :
"Frida Khalo, au-delà des apparences" au Palais Galliera
"Hyperréalisme - Ceci n'est mon corps" au Musée Maillol
'Miroir du monde - Chefs d'oeuvre du Cabinet d'art de Dresde" au Musée du Luxembourg
et les expositions à l'affiche

Cinéma :
en salle :
"Les Mystères de Barcelone" de Luis Danès
en streaming gratuit :
"A ma soeur" de Catherine Breillat
"Barbara" de Christian Petzold
"So long my son" de Wang Xiaoshuai
"Borga" de York-Fabian Raabe
"Love trilogy" de Yaron Shani
et le cinéma de Claire Denis en 3 films

Lecture avec :

"L'inconnue de Vienne" de Robert Goddard
"Mordew" de Alex Pheby
"Napalm et son coeur" de Pol Guasch
"Un bon indien est un indien mort" de Stephen Graham Jones
et toujours :
"Les masques éphémères" de Donna Leon
"La guerre de cent ans" de Amable Sablon du Corail
"D'où vient l'amour" de Yann Queffélec

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=