Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Mammuth
Benoït Délépine et Gustave Kervern  juin 2010

Réalisé par Benoît Délépine et Gustave Kervern. France. Comédie. Durée : 1h32. (Sortie 21 avril 2010. Avec Gérard Depardieu, Yolande Moreau, Isabelle Adjani, Anna Mouglalis, Miss Ming et Benoît Poolvoerde.

Depuis 1967 et le court-métrage de Roger Leenhardt "Le Beatnik et le Minet", Gérard Depardieu n’a pas cessé de remplir les écrans. Sa filmographie doit désormais dépasser les deux cents films et, pour améliorer ce record, l’acteur castelroussin est tête d’affiche de la majorité des œuvres dans lesquelles il apparaît.

Il est donc bien normal que le spectateur ait parfois "décroché" et qu’il suive de manière aléatoire cette longue carrière, une des plus fournies du cinéma français. S’il décide de voir où en est arrivé Depardieu, "Mammuth" est le film idéal.

Il retrouvera le héros des "Valseuses" là où il l’a laissé : énorme en tout. La caméra de la doublette Benoît Delépine et Gustave Kervern ne lui épargne rien : gros plans de sa grosse trogne, gros plans de son gros bide.

Acteur physique s’il en est, Depardieu n’a aucune pudeur. Mais cela n’en fait pas un exhibitionniste de lui-même. À l’énormité de son personnage répond la finesse de son jeu d’acteur. Dans ce "road-movie" à moto, Depardieu est confronté à une variété de situations oscillant entre le cocasse et le sordide qui lui permettent de prouver à tout moment qu’il reste toujours un acteur exceptionnel.

Ici, Depardieu fait une entrée triomphale dans un monde cinématographique tout nouveau pour lui, qui n’est pas sans rappeler le cinéma fantastico-social d’Aki Kaurismaki. Cependant, Delépine et Kervern n’ont pas la rigueur stylistique du maître finlandais.

S’ils filment avec l’ambition de dénoncer les ravages de la mondialisation libérale, ils n’hésitent pas à agrémenter leur récit de scènes absurdes qui ne sont pas sans rappeler certains films belges de Jean Bucquoy ou Noël Godin.

D’où, sur l’écran, un mélange réjouissant entre des moments de franchement n’importe quoi et des instants de grâce nés de l’implication d’acteurs tous heureux d’être de l’aventure. On pourra ainsi apercevoir Dick Annegarn en fossoyeur à l’harmonica, Siné en vigneron et Rémy Kolpa Kopoul en vieux forain.

Reste à signaler, outre Yolande Moreau, toujours sublime quand elle s’épile les aisselles, la présence d’Isabelle Adjani, elle aussi transfigurée en fantôme tragique de la jeunesse de Depardieu.

Au final, toute cette énergie aboutit à transcender ce qui, sur le papier, devait ressembler à une pochade alter mondialiste. Comme quoi, un bon sujet brûlant servi par des acteurs convaincus supporte, voire enjolive, une réalisation approximative bricolée par deux sacripants de la mise en scène.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 22 novembre 2020 : Le Froggy's Nouveau

L'arrivée du Beaujolais nouveau sera moins festive qu'à l'habitude cette année. Qu'à cela ne tienne la nouvelle édition de Froggy's Delight et le replay de la nouvelle Mare Aux Grenouilles est là pour vous tenir chaud ! Voici le programme :

Du côté de la musique :

"Sweet roller" de Al Pride
"After the great storm" et "How beauty holds the hand of sorrow" de Ane Brun
"Bisolaire" de Fredda
"Stillness" de Laetitia Shériff
"Un soir d'été" de Aurore Voilqué Trio
"Warning bell" de Daniel Trakell
"Trip" de Lambchop assortie de la nouvelle émission de Listen in Bed "Lambchop's Trip"
"Glo" de Manuel Bienvenu
"Serpentine prison" de Matt Berninger
"Je ne vous oublierai jamais" de Morgane Imbeaud
"Lockdown care bundle EP" de Nadeah
"Nashville tears" de Rumer

et toujours :
"Pursue a less miserable life" de Saffron Eyes
"Reborn" de Aldo Romano
"Dear mademoiselle" de Astrig Siranossian
"Lignes futures" de Brazzier
"Song machine, season one : Strange timez" de Gorillaz
"Mémoire d'un enfant de 300 000 ans" de Imbert Imbert
"Perspectives & avatars" de Laura Perrudin
"Aux amis qui manquent" la 4eme émission de la saison 2 de Listen In Bed
"Frédéric Chopin" de Roustem Saitkoulov
"Beethoven, un nouveau manifeste" de Simon Zaoui
"Any day now" de The Brooks

Au théâtre at home :
avec les captations vidéo de :
"Douze Hommes en colère" de Reginald Rose
"Phèdre!" par François Gremaud
"La Dame de chez Maxim" de Georges Feydeau
"Comme s'il en pleuvait" de Sébastien Thiéry
"La journée de la jupe" de Jean-Paul Lilenfeld
"Hier est un autre jour" de Sylvain Meyrac et Jean-François Cros
"10 ans de mariage" d'Alil Vardar
"Ils s’aiment" de Pierre Palmade et Muriel Robin
"Le Professeur Rollin se re-rebiffe" de François Rollin
et un malicieux air d'opéra avec "The Opera Locos"

Expositions :

découvrir l'exposition commentée "Soleils Noirs" au Louvre-Lens
en virtuel :
"Miro "Bleu I, Bleu II, Bleu III" au Centre Pompidou
"Gregory Crewdson - An Eclipse of Moths" à la Galerie Templon
voir ou revoir l'exposition "Les costumes font leur show !" au Centre national du costume de scène à Moulins
parcourir les collections de la National Gallery of Denmark à Copenhague
du Palais de Schönbrunn à Vienne
du Museu Imperial de Petropolis au Brésil et en Thaïlande
et du Museum of Contemporary Art à Bangkok
et "Les petites histoires des chansons coquines" du Musée de la Sacem

Cinéma :

at home en steaming gratuit :
"Les bien-aimés" de Christophe Honoré
"L'exercice de l'Etat" de Pierre Schoeller
"Jimmy Rivière" de Teddy Lussi-Modeste
"Peur de rien" de Danielle Arbid
"The Bookshop" de Isabel Coixet

Lecture avec :

"Lire les morts" de Jacob Ross
"La mer sans étoiles" de Erin Morgenstern
"Les filles mortes ne sont pas aussi jolies" de Elizabeth Little
"Batailles" de Isabelle Davion & Béatrice Heuser
"De Gaulle et les communistes" de Henri Christian Giraud
et toujours :
"Histoire politique de la roue" de Raphael Meltz
"Inépuisables" de Vivian Gornick
"Kudos" de Rachel Cusk
"Se cacher pour l'hiver" de Sarah St-Vincent
"Histoire navale de la seconde guerre mondiale" de Craig L. Symonds

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=