Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Festival Paris Cinéma
Paris  Du 3 au 13 juillet 2010

Déjà la huitième édition ! Après quelques années de tâtonnements, le Festival Paris Cinéma a pris désormais son rythme de croisières : ici, il n'est pas question de céder aux appels des paillettes et du people, mais d'emmener les spectateurs qui le souhaitent à la découverte du cinéma en train de se faire et de voir et de revoir le meilleur du cinéma qui s'est fait.

Comme les années précédentes, le festival a l'originalité de se dérouler à la fois dans des cinémas parisiens (Filmothèque du Quartier Latin, Cinéma du Panthéon, Grand Action, Gaumont Opéra Capucines, UGC Ciné Cité Bercy, MK2 Bibliothèque, Gaumont Parnasse, MK2 Quai de Seine) et dans des institutions culturelles (Forum des images, Cinémathèque française, Maison de la Culture du Japon, Centquatre).

Le programme se décompose en deux volets principaux :

- D'une part, une Compétition internationale de huit longs-métrages, qui a lieu au MK2 Bibliothèque, accompagnée par une série d’avant-premières dans les autres cinémas participant à la manifestation, ainsi que par des hommages à des invités du Festival (Jane Fonda, Eugène Green, M. Night Shyamalan et Louis Garrel).

- D'autre part, un hommage spécifique à une cinématographie, intitulé "Le Japon à l’honneur", avec la projection de films inédits récents japonais au MK2 Bibliothèque ainsi qu’un hommage à Sadao Yamanaka à la Maison de la Culture du Japon, une rétrospective Aki Kurosawa à la Cinémathèque française et une nuit Koji Wakamatsu au Forum des Images.

C'est donc de plus d'une centaine de films que le cinéphile vorace pourra se nourrir du 3 au 13 juillet 2010 et cela souvent en présence des réalisateurs ou des acteurs des films en question. Ainsi, les amateurs de M. Night Shyamalan, réalisateur du "Sixième Sens", le retrouveront au Gaumont Opéra Capucines le vendredi 9 juillet à 18 heures pour une "Master class" et le lendemain à 20 heures, toujours au même endroit, pour l'avant-première de son dernier film en 3D, "Le Dernier Maître des airs".

De même, Louis Garrel sera présent à la Filmothèque du Quartier Latin le mercredi 7 juillet à 18 heures. Quant à Eugène Green, il débattra avec son public au MK2 Bibliothèque le vendredi 9 juillet, à 21 heures, après la diffusion de son dernier film, "La Religieuse Portugaise", et assurera également une "leçon de cinéma" le dimanche 11 juillet à 17 heures à la BNF-Site François Mitterrand (entrée gratuite).

De quoi commencer les vacances sous de bons auspices cinématographiques !

On pourra donc à la fois jouer les aventuriers du grand écran en allant voir les films en sélection, ou les inédits japonais, en n'en sachant rien, dans les conditions d'un vrai "critique", ou, au contraire, préférer s'en tenir à des classiques, voire à des ultra classiques, si l'on s'attache au choix raisonnable de la Cinémathèque française qui diffuse une rétrospective du plus célèbre nippon filmeur : Akira Kurosawa.

Mais, si on veut vraiment sortir des sentiers battus, c'est à la Maison de la Culture du Japon que l'on s'arrêtera cette semaine, entre le 7 et le 9 juillet, où seront diffusés les trois films restant de Sadao Yamanaka, cinéaste mort à 28 ans en 1938, pendant la guerre sino-japonaise. Les spectateurs seront récompensés de leur curiosité : ils découvriront le regard aigu d'un jeune homme qui, si le destin en avait voulu autrement, aurait sans doute été l'un des grands cinéastes japonais de l'après-guerre.

Il faut aussi conseiller à ceux dont la curiosité ne s'arrêtera pas à ce "Jean Vigo" japonais d'aller à la rencontre d'Eugène Green. Artiste touche-à-tout, érudit, exigeant, drôle et colérique à la fois, cet homme qui se dit né par hasard "en barbarie", c'est-à-dire de l'autre côté de l'Atlantique, trace un sillon qui le fait tutoyer les cimes du cinéma français, de Bresson à Rohmer. En quatre longs-métrages, quelques romans, de nombreuses mises en scène théâtrales, un essai éclairant sur le baroque, Green a mine de rien acquis la stature d'un contemporain majeur.

C'est tout à l'honneur de cette alléchante huitième édition du Festival Paris Cinéma d'avoir pensé à lui pour lui rendre l'hommage qu'il mérite et qu'il faut donc voir en priorité.

 

En savoir plus sur la programmation :

Le site du Festival Paris Cinéma


Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 22 novembre 2020 : Le Froggy's Nouveau

L'arrivée du Beaujolais nouveau sera moins festive qu'à l'habitude cette année. Qu'à cela ne tienne la nouvelle édition de Froggy's Delight et le replay de la nouvelle Mare Aux Grenouilles est là pour vous tenir chaud ! Voici le programme :

Du côté de la musique :

"Sweet roller" de Al Pride
"After the great storm" et "How beauty holds the hand of sorrow" de Ane Brun
"Bisolaire" de Fredda
"Stillness" de Laetitia Shériff
"Un soir d'été" de Aurore Voilqué Trio
"Warning bell" de Daniel Trakell
"Trip" de Lambchop assortie de la nouvelle émission de Listen in Bed "Lambchop's Trip"
"Glo" de Manuel Bienvenu
"Serpentine prison" de Matt Berninger
"Je ne vous oublierai jamais" de Morgane Imbeaud
"Lockdown care bundle EP" de Nadeah
"Nashville tears" de Rumer

et toujours :
"Pursue a less miserable life" de Saffron Eyes
"Reborn" de Aldo Romano
"Dear mademoiselle" de Astrig Siranossian
"Lignes futures" de Brazzier
"Song machine, season one : Strange timez" de Gorillaz
"Mémoire d'un enfant de 300 000 ans" de Imbert Imbert
"Perspectives & avatars" de Laura Perrudin
"Aux amis qui manquent" la 4eme émission de la saison 2 de Listen In Bed
"Frédéric Chopin" de Roustem Saitkoulov
"Beethoven, un nouveau manifeste" de Simon Zaoui
"Any day now" de The Brooks

Au théâtre at home :
avec les captations vidéo de :
"Douze Hommes en colère" de Reginald Rose
"Phèdre!" par François Gremaud
"La Dame de chez Maxim" de Georges Feydeau
"Comme s'il en pleuvait" de Sébastien Thiéry
"La journée de la jupe" de Jean-Paul Lilenfeld
"Hier est un autre jour" de Sylvain Meyrac et Jean-François Cros
"10 ans de mariage" d'Alil Vardar
"Ils s’aiment" de Pierre Palmade et Muriel Robin
"Le Professeur Rollin se re-rebiffe" de François Rollin
et un malicieux air d'opéra avec "The Opera Locos"

Expositions :

découvrir l'exposition commentée "Soleils Noirs" au Louvre-Lens
en virtuel :
"Miro "Bleu I, Bleu II, Bleu III" au Centre Pompidou
"Gregory Crewdson - An Eclipse of Moths" à la Galerie Templon
voir ou revoir l'exposition "Les costumes font leur show !" au Centre national du costume de scène à Moulins
parcourir les collections de la National Gallery of Denmark à Copenhague
du Palais de Schönbrunn à Vienne
du Museu Imperial de Petropolis au Brésil et en Thaïlande
et du Museum of Contemporary Art à Bangkok
et "Les petites histoires des chansons coquines" du Musée de la Sacem

Cinéma :

at home en steaming gratuit :
"Les bien-aimés" de Christophe Honoré
"L'exercice de l'Etat" de Pierre Schoeller
"Jimmy Rivière" de Teddy Lussi-Modeste
"Peur de rien" de Danielle Arbid
"The Bookshop" de Isabel Coixet

Lecture avec :

"Lire les morts" de Jacob Ross
"La mer sans étoiles" de Erin Morgenstern
"Les filles mortes ne sont pas aussi jolies" de Elizabeth Little
"Batailles" de Isabelle Davion & Béatrice Heuser
"De Gaulle et les communistes" de Henri Christian Giraud
et toujours :
"Histoire politique de la roue" de Raphael Meltz
"Inépuisables" de Vivian Gornick
"Kudos" de Rachel Cusk
"Se cacher pour l'hiver" de Sarah St-Vincent
"Histoire navale de la seconde guerre mondiale" de Craig L. Symonds

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=