Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Festival Paris Cinéma
Paris  Du 3 au 13 juillet 2010

Déjà la huitième édition ! Après quelques années de tâtonnements, le Festival Paris Cinéma a pris désormais son rythme de croisières : ici, il n'est pas question de céder aux appels des paillettes et du people, mais d'emmener les spectateurs qui le souhaitent à la découverte du cinéma en train de se faire et de voir et de revoir le meilleur du cinéma qui s'est fait.

Comme les années précédentes, le festival a l'originalité de se dérouler à la fois dans des cinémas parisiens (Filmothèque du Quartier Latin, Cinéma du Panthéon, Grand Action, Gaumont Opéra Capucines, UGC Ciné Cité Bercy, MK2 Bibliothèque, Gaumont Parnasse, MK2 Quai de Seine) et dans des institutions culturelles (Forum des images, Cinémathèque française, Maison de la Culture du Japon, Centquatre).

Le programme se décompose en deux volets principaux :

- D'une part, une Compétition internationale de huit longs-métrages, qui a lieu au MK2 Bibliothèque, accompagnée par une série d’avant-premières dans les autres cinémas participant à la manifestation, ainsi que par des hommages à des invités du Festival (Jane Fonda, Eugène Green, M. Night Shyamalan et Louis Garrel).

- D'autre part, un hommage spécifique à une cinématographie, intitulé "Le Japon à l’honneur", avec la projection de films inédits récents japonais au MK2 Bibliothèque ainsi qu’un hommage à Sadao Yamanaka à la Maison de la Culture du Japon, une rétrospective Aki Kurosawa à la Cinémathèque française et une nuit Koji Wakamatsu au Forum des Images.

C'est donc de plus d'une centaine de films que le cinéphile vorace pourra se nourrir du 3 au 13 juillet 2010 et cela souvent en présence des réalisateurs ou des acteurs des films en question. Ainsi, les amateurs de M. Night Shyamalan, réalisateur du "Sixième Sens", le retrouveront au Gaumont Opéra Capucines le vendredi 9 juillet à 18 heures pour une "Master class" et le lendemain à 20 heures, toujours au même endroit, pour l'avant-première de son dernier film en 3D, "Le Dernier Maître des airs".

De même, Louis Garrel sera présent à la Filmothèque du Quartier Latin le mercredi 7 juillet à 18 heures. Quant à Eugène Green, il débattra avec son public au MK2 Bibliothèque le vendredi 9 juillet, à 21 heures, après la diffusion de son dernier film, "La Religieuse Portugaise", et assurera également une "leçon de cinéma" le dimanche 11 juillet à 17 heures à la BNF-Site François Mitterrand (entrée gratuite).

De quoi commencer les vacances sous de bons auspices cinématographiques !

On pourra donc à la fois jouer les aventuriers du grand écran en allant voir les films en sélection, ou les inédits japonais, en n'en sachant rien, dans les conditions d'un vrai "critique", ou, au contraire, préférer s'en tenir à des classiques, voire à des ultra classiques, si l'on s'attache au choix raisonnable de la Cinémathèque française qui diffuse une rétrospective du plus célèbre nippon filmeur : Akira Kurosawa.

Mais, si on veut vraiment sortir des sentiers battus, c'est à la Maison de la Culture du Japon que l'on s'arrêtera cette semaine, entre le 7 et le 9 juillet, où seront diffusés les trois films restant de Sadao Yamanaka, cinéaste mort à 28 ans en 1938, pendant la guerre sino-japonaise. Les spectateurs seront récompensés de leur curiosité : ils découvriront le regard aigu d'un jeune homme qui, si le destin en avait voulu autrement, aurait sans doute été l'un des grands cinéastes japonais de l'après-guerre.

Il faut aussi conseiller à ceux dont la curiosité ne s'arrêtera pas à ce "Jean Vigo" japonais d'aller à la rencontre d'Eugène Green. Artiste touche-à-tout, érudit, exigeant, drôle et colérique à la fois, cet homme qui se dit né par hasard "en barbarie", c'est-à-dire de l'autre côté de l'Atlantique, trace un sillon qui le fait tutoyer les cimes du cinéma français, de Bresson à Rohmer. En quatre longs-métrages, quelques romans, de nombreuses mises en scène théâtrales, un essai éclairant sur le baroque, Green a mine de rien acquis la stature d'un contemporain majeur.

C'est tout à l'honneur de cette alléchante huitième édition du Festival Paris Cinéma d'avoir pensé à lui pour lui rendre l'hommage qu'il mérite et qu'il faut donc voir en priorité.

 

En savoir plus sur la programmation :

Le site du Festival Paris Cinéma


Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 18 avril 2021 : En avril ne te cultive pas d'un fil

Pas de nouvelle bonne nouvelle... pas sûr. En attendant de pouvoir aller à nouveau vers la culture, faisons la venir vers nous. Voici notre sélection de tout un tas de choses à écouter, lire, voir et (re)découvrir. On commence évidemment avec le replay de la MAG #25 ! et oui déjà, en on n'est pas peu fier !

Du côté de la musique :

"Djourou" de Ballaké Sissoko
"A live full of farewells" de The Apartments
"Racine carrée de vos utopies" de Les Marteaux Pikettes
"Detectorists" le 19ème mix de la saison 2 de Listen In Bed
"Bach en miroir" de Marie-Andrée Joerger
"Drot og Marsk" de Peter Heise
"Bye bye baby" de Requin Chagrin
"Good for you" de Slim Paul
et toujours :
"In time Brubeck" de Duo Fines Lames
"Navegar" de Joao Selva
"Le style (avec Guillaume Long et Flavien Girard" la 8ème émission de Listen In Bed
"Dusk" de Paddy Sherlock
"Live at the Berlin philarmonie 1969" de Sarah Vaughan
Les petites découvertes de la semaine en clips avec : Hanna & Kerttu, Texas, A Certain Ratio, Johnny Mafia, Chevalrex + Thousand

Au théâtre au salon :

avec les captations vidéo de :
"La Collection" d'Harold Pinter
"Le Cabinet horrifique" de Valérie Lesort
"Vêtir ceux qui sont nus" de Luigi Pirandello
'Féminines" de Pauline Bureau
"Noire" de Tania de Montaigne
"Love & Politics" de Dan Turden
"NinaLisa" de Thomas Pédour
"Le Bœuf-musical Boris Vian" au Hall de la Chanson
"Hippolyte et Aricie" de Rameau

Expositions :

en virtuel :
"Trésors Nabis" du Musée d'Orsay
"Bonnard, Le Cannet, une évidence" au Musée Bonnard au Cannet
"Yan Pei-Ming - Au nom du père" au Musée Unterlinden à Colmar
"Crinolines et chapeaux, la mode au temps des impressionnistes" au Musée de la Corderie Valois en Normandie
"Camille Moreau-Nélaton, Une femme céramiste au temps des impressionnistes" au Musée de la céramique à Rouen
"Jean Ranc, un montpelliérain à la Cour des rois" au Musée Fabre à Montpellier

Cinéma :

at home :
"Généalogies d'un crime" de Raoul Ruiz
"La course navette" de Maxime Aubert
des films cultes :
"Au revoir les enfants" de Louis Malle

"Little Odessa" de James Gray
"37°2 le matin" de Jean-Jacques Beyneix
"C'est arrivé près de chez vous" de Rémy Belvaux et André Bonzel
"La Balance" de Bob Swaim
et un court métrage "La pince à ongles" de Jean-Claude Carrière

Lecture avec :

"C'est quoi ton genre ?" de Agnès Vannouvong
"La petite ville des grands rêves" de Fredrik Backman
"Les somnambules" de Chuck Wending
"Mondes en guerre : tome IV, guerre sans frontières" de Louis Gautier
"Séquences mortelles" de Michael Connely
et toujours :
"Elmet" de Fiona Mozley
"Le savoir grec" de Jacques Brunschwig, Geoffrey Ernest Richard Lloyd & Pierre Pellegrin
"Seul entouré de chiens qui mordent" de David Thomas
"Sur la route, vers ailleurs" de Benjamin Wood

Du côté des jeux vidéos :

Retrouvez les jeux vidéos en live sur la TV de Froggy's Delight chaque soir de la semaine à partir de 21H

 

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=