Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce The Fall
Your Future, Our Clutter  (Domino / Pias)  avril 2010

Cela fait plus de trente ans et presque autant d'albums que Mark E Smith, taulier en chef de The Fall trimballe sa trogne de dandy prolo dans le paysage punk rock mondial. Derrière ce visage d'ancien docker bouffé par la picole (oui, désolé, mais le petit père Smith ne suce pas que des glaçons...) se cache un type lettré et connu pour son esprit acerbe et ses remarques au vitriol. Le garçon n'est pas du genre à avoir sa langue dans sa poche. Parlez lui d'Eric Cantona, véritable icône en Angleterre, Mark E Smith vous dira que ce n'est qu'un imposteur. Un excellent joueur de football, mais pas le génie que certains pensent...

Bref en gros, Mark E Smith lâche sans sourciller que si les footeux avaient un cerveau, ça se saurait. D'ailleurs en parlant de cerveau, Smith a aussi sorti pendant un concert "Nous sommes The Fall. La différence entre vous et nous est que nous avons un cerveau." Sympa... Ceux qui ne connaissent pas le coco doivent penser que ce gars là est un sacré branleur. Certes. Mais en même temps, ce type inspire le respect de la quasi majorité de ses pairs musiciens. Difficile de nier l'influence du rock rêche et abrasif de The Fall sur Sonic Youth ou toute autre formation un peu noisy. Parlez de The Fall à Stephen Malkmus de Pavement. Ou non, mieux : écouter The Fall, passez vous Pavement juste après... Vous comprendrez assez vite. Inutile de vous préciser que la personnalité particulière du bonhomme (misanthropie, tendance à vouloir un peu tout diriger, contrôler) a eu des répercussions sur le personnel de The Fall, qui a dû changer autant de fois que le nombre d'années que le groupe existe...

C'est donc avec surprise que l'on constate que pour cette cette nouvelle livraison, Mark E Smith a gardé la même équipe que sur le précédent album du groupe Imperial Wax Solvent, et visiblement cette stabilité a été bénéfique à Mark E Smith et sa troupe. "O.F.Y.C. Showcase" démarre avec une batterie martiale, droite dans ses fûts. Le chant mi-parlé de Smith déboule, un clavier krautrock à souhait s'en mêle puis Smith aboie "Your Future, Our Clutter..." Ca dépote, c'est brut, c'est bon.

"Bury Pts 1 & 3" commence comme si le groupe était branché sur une enceinte de walkman. Le son est étouffé, quasi inaudible. Clin d'oeil à la lo-fi ou foutage de gueule en règle. Difficile de savoir avec le très pince-sans rire Smith. "Cowboy George" est une cavalcade menée au galop sur fond de guitares Morriconiennes à souhait. "Y.O.F.C" et "Sippy Floor" présentent toutes les caractéristiques de The Fall : une ligne de basse, Smith qui marmonne. Et puis au bout de deux minutes une guitare noisy qui déboule.

Your Future, Our Clutter se termine sur une pseudo balade, où sur un mode plus confessionnel, Smith confie que "personne ne l'a appelé monsieur au cours de sa vie", parle d'une personne lui ayant donné les plus belles années de sa vie. Musicalement, il braconne sur les terres d'un Sonic Youth apaisé mais la mélodie est assez rapidement sapée par un drone pulsatile, dominé par la scansion inquiétante de Smith. "You don't deserve rock'n roll", murmure le mancunien dans un ultime souffle tabagique. Peut être... Mais le rock'n roll, et nous par la même occasion, avons sérieusement besoin de The Fall.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album A tribute to The Fall de Perverted by Mark E.
The Fall en concert au Festival Primavera sound 2007 (vendredi)
The Fall en concert à L'Aéronef (mardi 6 mars 2012)
The Fall en concert au Festival Le Printemps de Bourges #39 - Edition 2015


Julien P.         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 25 septembre 2022 : La culture n'est pas un luxe

8ème vague, confinement énergétique... rien de bien brillant pour le futur, heureusement il reste la curiosité et la culture. Gardons le cap et restons groupés. Voici le programme de la semaine.

Du côté de la musique :

"Bobo playground" de Alexis HK
"Ca pixellise" de Dimoné
"The portable Herman Dune Vol 1" de Herman Dune
"La mélodie, le fleuve et la nuit" de Jérôme Minière
"Kramies" de Kramies
"Mémoires d'une femme" de Myriam Barbaux-Cohen
"The hardest part" de Noah Cyrus
"Dvorak : Quatuor américain, valses" de Quatuor Talich
"Fauré le dramaturge" de Takénori Némoto, Cécile Achille, Cyrille Dubois et Ensemble Musica Nigella
et toujours :
"J'ai vécu les étoiles" de Andoni Iturrioz
"Ornette Under the Repetitive Skies 3" de Clément Janinet
"Alan Hovhaness : oeuvres pour piano" de François Mardirossian
"Live in Paris" de Fred Nardin Trio
"Show AC/DC" de Ladies Ballbreakers
"Luigi Concone" de Mavroudes Troullos & Rachel Talitman
quelques clips avec Moundrag, Ottis Coeur et Madam
"Souvenirs" de Pale Blue Eyes
"Life and life only" de The Heavy Heavy

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Harvey" au Théâtre du Rond-Point
"Les Producteurs" au Théâtre de Paris
"Bérénice" à La Scala
"Les Filles aux mains jaunes" au Théâtre Rive Gauche
"Il n'y a pas d'Ajar" aux Plateaux Sauvages
"Echo" aux Plateaux Sauvages
"Le syndrome d'Hercule" au Théâtre Essaion
les reprises :
"Cahier d'un retour au pays natal" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Le dépôt amoureux" au Théâtre Les Déchargeurs
"Darius" au Théâtre Essaion
"A la recherche du temps perdu" au Théâtre de la Contrescarpe
"L'Autre fille" au Théâtre des Mathurins
"Les Divalala - C'est LaLamour !" au Grand Point Virgule
et les spectacles à l'affiche

Expositions :

"Frida Khalo, au-delà des apparences" au Palais Galliera
"Hyperréalisme - Ceci n'est mon corps" au Musée Maillol
'Miroir du monde - Chefs d'oeuvre du Cabinet d'art de Dresde" au Musée du Luxembourg
et les expositions à l'affiche

Cinéma :
en salle : "L'Ombre de Goya" de José Luis Lopez-Linares
en streaming gratuit :
"Qui vive" de Marianne TArdieu
"Big Fish" de Tim Burton
"Marguerite" de Xavier Giannoli
"Chained" de Yaron Shani

Lecture avec :

"Les masques éphémères" de Donna Leon
"La guerre de cent ans" de Amable Sablon du Corail
"D'où vient l'amour" de Yann Queffélec
et toujours :
"Combattre en dictacture" de Jean Luc Leleu
"Hideo Kojima, aux frontières du jeu" de Erwan Desbois
"Le cartographe des absences" de Mia Couto
"Le coeur ne cède pas" de Grégoire Bouillier
"Le tumulte" de Sélim Nassib
"Un profond sommeil" de Tiffany Quay Tyson

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=