Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Elle et Lui
Leo McCarey  juillet 2010

Réalisé par Leo McCarey. Etats Unis. Romance. Durée : 1h55. (Sortie 1957 reprise le 28 juillet 2010). Avec Cary Grant, Déborah Kerr, Richard Denning, Neba Patterson, Catthleen Nesbitt et Robert Q. Lewis.

Si l’on s’amusait à faire une liste de plus contenant les cent chefs d’œuvre du cinéma hollywoodien - ou les cinq cents chefs d’œuvre du cinéma tout court - "Elle et Lui" ("An affair to remenber") ne pourrait qu’en faire partie.

Ce ne serait d’ailleurs pas le seul film de Leo McCarey à y entrer. Tour à tour sur le registre burlesque avec Laurel et Hardy et les Marx Brothers, pour lesquels il signa l’irrésistible "Soupe au Canard", et sur celui de la comédie brillante, souvent avec Cary Grant, McCarey n’a peut-être pas la postérité de Frank Capra ou d’Howard Hawks. Il n’en demeure pas moins l’un des très grands de la comédie américaine, avec notamment un autre film avec Cary Grant quasi parfait, "Cette sacrée vérité".

"Elle et Lui" est le propre remake d’un film de McCarey, "A love affair", dans lequel Charles Boyer était à la place de Cary Grant et Irene Dunne à celle de Deborah Kerr.

Franchement, les deux versions ont leur charme mais, évidemment, celle qui réunit Grant et Kerr est plus flamboyante, plus chrétienne aussi.

Dans l’exercice assez rare de "l’auto-remake", le réalisateur souhaite en général reprendre un scénario dont il estime ne pas avoir tiré tout le suc. C’est le cas d’Alfred Hitchcock quand il re-tourne "L’homme qui en savait trop". Leo Mc Carey, lui, semble plutôt avoir envie de remettre à l’honneur les valeurs chrétiennes qu’il défend, vingt ans après, encore plus farouchement contre les vents et les marées de la modernité. Dans sa seconde version, il va beaucoup plus loin, n’hésitant pas à transformer une passion amoureuse déraisonnable en épreuve divine. Jamais Cary Grant n’avait quitté son éternel habit de boy-scout élégant pour endosser celui de victime des desseins supérieurs du Très-Haut.

Et, s’il ne s’en sort pas plus indemne que Deborah Kerr, c’est pour mieux faire du spectateur un pleureur incontinent. Car, il faut prévenir ceux qui n’aiment pas qu’on leur arrache des larmes : ici, ce sont des cascades lacrymales qui les guettent.

Et c’est un bonheur de tant pleurer quand on sent que son âme s’élève au niveau des grands sentiments qui submergent l’écran.

McCarey, paraît-il, pleurait de rire quand il filmait les Marx, on l’imagine dévoré de sanglots en découvrant sur l’écran la performance de ses deux magnifiques interprètes de "Elle et Lui " Bravo, Maestro ! Comme vos rires, vos larmes sont désormais les nôtres.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 19 mars 2023 : Motion de culture

Tout fout le camp en ce moment. En attendant des jours meilleurs, accrochons nous et noyons notre chagrin dans la culture !Cc'est parti pour le sommaire de la semaine en commençant par le replay de la 63eme Mare Aux Grenouilles.

Du côté de la musique :

"Your mother should know, Brad Mehldau plays the Beatles" de Brad Mehldau
"Soul tropical" de David Walters
"Embers" de Embers
"Le courage" de Julie Rey et Adrien Desse
"Nuit blanche" de Anodine
"Désequilibre" de Bilbao Kung Fu
"Elements" de Foehn
"La Sagrada" de Natalia Doco
"Red cloud" de Red Cloud
"Isla" de Simon Moullier
et toujours :
"Sound of Eymet" de Adrien Chicot
"O futuro é mais bonito" de Anna Setton
"Vertigo" de Bipolar Club
"W.A. Mozart : The prussian quartets" de Chiaroscuro Quartet
"Principia" de En Attendant Ana
"Charivari" de Marcel
"111" de One Shot
"A very big lunh" de Papanosh
"Brothers & Sisters" de Steve Mason
"Screamers" de Treponem Pal

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Dans la solitude des champs de coton" à l'Espace Cardin
"House" au Théâtre de la Colline
"Oeuvrer son cri" au Théâtre de la Cité Internationale
"Le silence et la peur" au Théâtre de la Colline
"Tom na Fazenda" au Théâtre Paris-Villette
"Petites histoires de la démesure" au Théâtre Les Déchargeurs
"Apocalipsync" au Théâtre du Rond- Point
"Weber à vif" à La Scala
"HPNS" au Théâtre La Reine Blanche
"Marée haute" au Théâtre Le Lucernaire
"Rémi Larrousse - Confidences d'un illusionniste" au Théâtre Le Lucernaire
"Opération Kortex" à La Folie Théâtre
"Patricia Lelouebec - Sauver le monde" au Théâtre Les Déchargeurs
"La Langue des Cygnes au Théâtre 71 à Malakoff
les reprises :
"Nagasaki" au 100ECS
"Maupassant, Octave et moi" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Maya, une voix" au Lavoir Moderne Parisien
"Al Atlal, chant pour ma mère" au Théâtre 14
et une sélection des autres spectacles à l'affiche

Expositions :

"Giovanni Bellini - Influences croisées" au Musée Jacquemart-André
dernière ligne droite pour :
"Capitales" à l'Hôtel de Ville de Paris
"Yves Klein intime" à l'Hôtel de Caumont
et les autres expositions à l'affiche

Lecture avec :

"Les nageurs de la nuit" de Tomasz Jedrowski
"Les grands ministres de Habsbourg" de Jean Paul Bled
"Le petit roi" de Mathieu Belezi
"Il ne doit jamais rien m'arriver" de Mathieu Persan
et toujours :
"Un paradis en enfer" de Rebecca Soinit
Rencontre avec Taous Merakchi & Da Coffee Time
"Coven" de Taous Merakchi & Da Coffee Time
"Les autres gens ne sont pas des gens comme nous" de J.M. Erre
"Le passager" de Cormac McCarthy
"La guerre sainte de Poutine" de Sébastien Boussois & Noé Morin

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=