Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce The Blood Brothers et Liars
Le Tryptique  (Paris)  15 mai 2004

Le Tryptique affiche complet en ce samedi soir, pour accueillir un plateau 100% U.S, avec les Blood Brothers (combo hardcore de Seattle) dont c'est la 1ère venue en France, et les New yorkais déjantés des Liars.

La 1ère chose qui frappe en laissant traîner l'oreille à droite à gauche c'est qu'il y a presque autant de monde pour la 1ère partie que pour la tête d'affiche (comme quoi je n'étais pas le seul à être venu juste pour les Blood brothers). Il faut dire que les Liars ont visé juste en prenant en tournée avec eux les Blood. Après deux albums underground, ils sortent en 2003 Burn, piano island burn produit par Ross Robisson (l'ancien, l'inventeur du son du néo-métal). Des jeunes gens tout content d'être là.

19h30 ils montent sur scène pour nous déverser pendant une demi heure leur hardcore hystéro-schizophrénique à grands coups de cris. Emmené par deux chanteurs aux voix juvéniles et presque féminines, le groupe se donne à fond pendant le peu de temps qui lui est imparti sur cette tournée. Les fans (dont je fais partie) sont aux anges, et les premiers rangs commencent à se bastonner sévère.

Alternant nouveaux morceaux et anciens, les Blood Brothers livrent un set homogène, compact et terriblement efficace, mêmes les plus réfractaires opinent du chef en cadence. Malgré une musique pas toujours abordable (à quand Blood brothers sur Europe 2 ?) les frêres de sang font moucheà en croire par le nombre de disques vendus après le set.

Ils terminent par un rappel (fait plutôt rare pour une première partie) sur "Ambulance vs ambulance" single de leur dernier album. Quel bonheur de voir ce genre de groupe sur scène, qui joue sans complexe, dialogue avec le public et se vannent entre eux.

On attend avec impatience leur venue en tête d'affiche pour avoir droit à un vrai set.

Arrivent ensuite les Liars. Lassés d'être étiquetés "post-punk" et ressuscé des Strokes, les Liars ont délaissés Brooklyn pour les forêts sombres du New Jersey d'où ils ont accouché de leur deuxième album They were wrong, so we drowned narrant des histoires de méchantes sorcières et de villageois apeurés. Les Liars nous ont pondu leur Blair Witch à eux.

Musicalement, le rock'n'roll est mis au placard au profit d'expérimentations électros-bidouillages inqualifiables. Sur scène, alors qu'on pouvait s'attendre à un mélange entre les deux albums, les Liars délaissnt complètement leur côté rock révolu pour offrir un show surprenant, très électro où Angus Andrew gesticule sans cesse. En véritable bête de scène aux habits trop petits, le chanteur saute, s'allonge, grimpe sur les enceintes, prend la pose, bref n'en fait qu'à sa tête.

Mais le problème est que quand on n'est pas un fan pur et dur, la surprise du début finit par lasser un peu, et on peut finir par vite s'ennuyer..Réservé aux inconditionnels même si malgré tout, on se surprend à sourire devant les délires du chanteur décidément intenable.

Au final, on trépigne d'impatience quant au retour des Blood Brothers dans la capitale, et pour ce qui est des Liars...tiens je vais aller réécouter leur premier album moi.


 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Crimes de The Blood Brothers

La chronique de l'album They were wrong so we drowned de Liars
La chronique de l'album Drum's not dead de Liars
La chronique de l'album Mess de Liars
Liars en concert à La Boule Noire (19 novembre 2003)
Liars en concert au Festival Art Rock 2004 (Jeudi)
Liars en concert au Festival La Route du Rock 2006 (vendredi)
Liars en concert au Festival La Route du Rock 2010 (vendredi)
Liars en concert à Pitchfork Music Festival #2 (édition 2012) - samedi 3 novembre
Liars en concert au Festival La Route du Rock #24 (vendredi 15 août 2014)
Liars en concert à La Machine (jeudi 9 octobre 2014)
L'interview de Liars (novembre 2007)

En savoir plus :
Le site officiel de Liars
Le Soundcloud de Liars
Le Myspace de Liars
Le Facebook de Liars


Romain         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 8 décembre 2019 : Et si Noël n'avait pas lieu ?

Grève générale, transports bloqués, morosité ambiante, réchauffement climatique... Et si cette année Noël n'avait pas lieu ? Quoi qu'il en soit vous aurez largement de quoi vous réjouir avec notre proposition de découvertes culturelles hebdomadaires dès maintenant. Par ailleurs, suivez notre facebook pour gagner des places pour le concert de She Owl.

Du côté de la musique :

"The undivided five" de A Winged Victory for the Sullen
Rencontre avec Lofofora autour de leur album "Vanités"
"Fly fly" de Céline Bonacina
"Romantic sketches" de Fred Perreard Trio
"Not married anymore" de Hasse Poulsen
"Enfer et paradis" de Les Nus
"Une certaine urgence", émission #6 de notre podcast Listen In Bed
"De temps et de vents" de Bodh'aktan
"Building site" de Mata Hari
"Gréty : Raoul Barbe Bleue" de Orkester Nord, Martin Wahlberg
et toujours :
"D'où vient le nord" de Francoeur
"Other side effects" de Lion Says
"Black Cofvefe" 5eme volume des mixes en podcast de Listen in Bed
"Santa Maria Remix" de Carmen Maria Vega
"Paganini, Schubert" de Vilde Frang & Michail Lifits
"I don't want to play the victim, But i'm really good at it" de Love Fame Tragedy
"Little ghost" de Moonchild
"Los Angeles" de Octave Noire
"A blemish in the great light" de Half Moon Run
"Older" de Quintana Dead Blues eXperience
"C'est pas des manières" de The Glossy Sisters
"Zimmer" de Zimmer

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Architecture" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Elvira" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"New Magic People" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"A" à la Scène Parisienne
"Mister Paul" au Théâtre L'Atalante
"Deux amoureux à Paris" au Studio Hébertot
"Nobody is perfect" à la Scène Parisienne
des reprises :
"Allers-Retours" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Portrait de Ludmilla en Nina Simone" au Théâtre des Abbesses
"Métropole" au Théâtre de la Reine Blanche
"Chambre noire" au Monfort Théâtre
et la chronique des spectacles à l'affiche en décembre

Expositions avec :

"Marche et démarche - Une histoire de la chaussure" au Musée des Arts Décoratifs
"Helena Rubinstein - La Collection de Madame" au Musée du Quai Branly

Cinéma avec :

Les nouveautés de la semaine :
"La Vie invisible d'Euridice Gusmao" de Avénarius d’Ardronville
"Le Roi d'Ici" de Karim Aïnouz
Oldies but Goodies avec "Kanal" de Andrzej Wajda
et la chronique des films sortis en novembre

Lecture avec :

"Au plus près" de Anneli Furmark & Monika Steinholm
"Evolution " de Marc Elsberg
"L'amexique au pied du mur" de Clément Brault & Romain Houeix
"Rien que pour moi" de J.L. Butler
"Secret de polichinelle" de Yonatan Sagiv
et toujours :
"Le chant du bouc" de Carmen Maria Vega
"La tempête qui vient" de James Ellroy
"Le crime de Blacourt" de Daphné Guillemette
"Pas de répit pour la reine" de Frédéric Lenormand
"Stalingrad" de Antony Beevor
"Un peu, beaucoup, passionnément, à la folie, pas du tout" de Alice Munro

Froggeek's Delight :

"Oculus Quest" Le casque de réalité virtuel autonome

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=