Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Caotica Ana
Julio Medem  août 2010

Réalisé par Julio Medem. Espagne. Comédie darmatique. Durée : 1h58. (Sortie 11 août 2010). Avec DMauella Vellès, Nicolas Cazalé, Charlotte Rampling, Bebe et Asier Newman.

Si l’on a déjà vu des films de Julio Medem, particulièrement "L’Écureuil rouge" ou "Vacas", on sait qu’on n’est pas devant un cinéma simple et épris de mesure et que le réalisateur espagnol  ne vise pas le consensus mou.

Pour accepter "Caotica Ana", il faudra supporter une histoire alambiquée, et faussement naïve, dans laquelle l’hypnose et la réincarnation tiennent les principaux rôles.

Mais la déraison chaotique qui chemine dans un compte à rebours fatal est proposée sous les traits hyper radieux de Manuela Velles. Cette toute jeune fille illumine le film de toute sa grâce fiévreuse.

Le réalisateur, en lui dédiant son film, ne cache pas qu’il rend dans "Caotica Ana" hommage à sa sœur, morte tragiquement dans un accident d’auto. Les œuvres supposées peintes par Ana sont d’ailleurs celles de sa sœur, elle aussi prénommée Ana. Quand Medem s’attarde un instant sur cette peinture émouvante de fraîcheur, fragile dans sa volonté de figuration, il se passe toujours quelque chose et l’on sent bien que toute la construction qui entoure ces images n’est parfois qu’un prétexte pour retrouver cette sœur perdue.

Pétri de symbolisme baroque, Medem aime bien créer de grandes figures qu’il faudra également accepter dans leur monolithisme : le père bohème vivant dans sa grotte d’Ibiza, le prince charmant arabe, le méchant Américain bushiste.

Mais ce chaos en forme de maelström, qui fait traverser le temps et l’espace, n’est pas une vaine dissertation esthétique : Medem parle constamment de la domination de l’homme sur la femme, de l’exploitation des hommes par les hommes et de l’asservissement des peuples par d’autres peuples.

On y verra, par exemple, des scènes presque documentaires sur le peuple sahraoui, peuple oublié de tous et confiné par les Marocains derrière un autre "mur de la honte".

Par sa construction, le film est propice aux "hauts" et aux "bas". Les scènes faibles se conçoivent parce qu’elles permettent des moments très forts, comme ce final d’une grande force, d’un anti-américanisme hispanique qui n’a pas d’égal dans la sphère francophone. Là, la petite Ana devient une sorte de Nikita, sans la gratuité du personnage de Besson. En transfigurant toutes les femmes qu’elle a été, elle venge tous les humiliés de la vie, tous les morts trop jeunes. Comme elle a la vengeance sereine, suprême utopie, le chaos millénaire s’achève.

Il faut tenter cette aventure. Même si elle irrite ou déconcerte, la vie déconstruite de cette jeune fille, dont un frère ne résigne pas à parler au passé, vaut tous les voyages plaisants avec les héroïnes convenues d’un septième art toujours bien trop sage.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 25 février 2024 : Quoi de neuf cette semaine ?

De la musque, du théâtre, de la littérature, de la bonne humeur et du replay au programme cette semaine sur Froggy's Delight que ce soit ici, sur Twitch ou sur Youtube. Comme disent les jeunes, suivez-nous et mettez des pouces bleus ! .

Du côté de la musique:

"Session de rattrapage 3", nouvel épisode de notre podcast Le Morceau Caché
quoi de neuf du côté de Caesaria, Archi Deep, Chester Remington, Dirty Fonzy
"She Reaches Out to She" de Chelsea Wolfe
"Victoire de la musique" de Cotonete
"Back to the wall" de Grand March
"Please, wait" de Maxwell Farrington & Le SuperHomard
"La reine du secourisme" de Nicolas Jules
"On the spot" de Philippe Soirat
"#puzzled" de Pierre-François Blanchard
"Goodbye black dog" de PURRS
"Print, Secrets for you" de Sylvain Cathala
"Witchorious" de Witchorious
et toujours :
"Brahms le Tzigane" du Choeur de Chambre Mélisme(s), Colette Diard & Bankal Trio
"Folklores" de Dumka
"Songes" de Elodie Vignon
"Et il y avait" de Geins't Naït, Laurent Petitgrand & Scanner
"Caravan party II" de Johan Farjot & Friends
"Hors-piste" de Le Pied de la Pompe
"Pop sauvage" de Métro Verlaine
"Bright" de Soulmate
"Family and friends" de The Twin Souls
"Haydn all stars (Haydn, Ravel, Fontyn, Brahms)" de Trio Ernest

Au théâtre

les nouveautés :

"A qui elle s'abandonne" au Théâtre La Flèche
"Les quatres soeurs March" au Théâtre du Ranelagh
"Mémoire(s)" au Théâtre Le Funambule Montmartre
"N'importe où hors du monde" au Théâtre Le Guichet Montparnasse
"Quand je serai un homme" au Théâtre Essaïon
"Le petit Prince" à La Scala
"Frida Kahlo" à La Scala
"Les petits chevaux, une histoire d'enfants des lebensborn" à La Reine Blanche
et toujours :
"Burn baby burn" au Petit Théâtre du Gymnase Marie Bell
"Looking for Jaurès" au Théâtre Essaïon
"L'addition" au Théâtre Sylvia Monfort
"Tout le monde il est Jean Yanne" Au Théâtre Le Funambule Montmartre
"Les Travailleurs de la mer" au" au Théâtre Le Lucernaire
"Ds Ombres et des Armes" à La Manufacture des Abbesses
"Les Caroline" au Théâtre Les Enfants du Paradis
et les autres spectacles à l'affiche

Du cinéma avec :

 "Universal Theory" de Timm Kroger
"Elaha" de Milena Aboyan

Lecture avec :

"La vie précieuse" de Yrsa Daley-Ward
"Le bureau des prémonitions" de Sam Knight
"Histoire politique de l'antisémitsme en France" Sous la direction d'Alexandre Bande, Pierre-Jerome Biscarat et Rudy Reichstadt
"Disparue à cette adresse" de Linwood Barclay
"Metropolis" de Ben Wilson
et toujours :
"Archives de la joie" et "Le vent léger" de Jean-François Beauchemin
"Le diable sur mon épaule" de Gabino Iglesias
Morceaux choisis de la masterclass de Christophe Blain à Angoulême
"Camille s'en va" de Thomas Flahaut
"Le fantôme de Suzuko" de Vincent Brault
"Melody" de Martin Suter
"tempo" de Martin Dumont

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=