Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Maximilien Luce, néo-impressionniste
Musée des Impressionnismes  (Giverny)  Du 28 juillet au 31 octobre 2010

Le Musée des Impressionnismes de Giverny présente une remarquable exposition monographique consacrée à Maximilien Luce, une des figures du néo-impressionnisme méconnue du grand public et éclipsée par des noms devenus illustres tels Seurat, Pissaro ou Signac.

Signac qui fut son premier "client" en lui achetant un de ses premiers tableaux exposés en 1887 au Salon des Artistes Indépendants et qui y décela un peintre prêt à aborder la technique du divisionnisme.

L'exposition conçue par Marina Ferretti Bocquillon, directeur scientifique-conservateur du musée, forte d'un florilège de près de cent pièces, peintures, dessins et documents, et présentée dans un parcours chrono-thématique revêt le caractère d'une exceptionnelle rétrospective d'une oeuvre abondante et foisonnante d'un peintre qui fut un homme résolument humaniste et investi dans son temps.

Maximilien Luce, du néo-impressionnisme au pré-fauvisme, un peintre humaniste

Si elle privilégie quatre axes, le peintre néo-impressionniste, le chantre du Pays noir, les constructeurs et le peintre d'histoire, l'exposition rend compte de manière exhaustive de la diversité de registre et de palette dont a usé l'artiste tout au long d'une carrière d'un demi-siècle.

Fort d'une solide formation d'artisan-graveur qui impliquait l'art du dessin, il s'avère un brillant portraitiste et se distingue dans les scènes de la vie quotidienne des ouvriers.

Car natif de Paris et d'origine ouvrière, il se préoccupe essentiellement de l'homme de condition modeste et de la nouvelle catégorie sociale, le prolétariat née avec le siècle de l'industrialisation.

Car témoin et un acteur de son temps, Maximilien Luce, peintre de la réalité sociale et de la nature, affichiste engagé, grand illustrateur et homme militant de la cause anarchiste, est un peintre de tempérament plus que de salon qui s'affranchit des contraintes du pointillisme et de ses "aveuglantes averses de confettis multicolores" pour privilégier une touche plus virulente.

Ainsi, de nombreux tableaux saisissent sur le vif des ouvriers au travail.

Luce est proche des futuristes avec ses toiles d'un réalisme lyrique sur le développement industriel avec les scènes d'usines, de fonderies et de forges et notamment la série réalisée dans le Borinage belge.


Prônant l'avènement d'une esthétique révolutionnaire, il annonce le réalisme constructiviste avec ses tableaux sur les grands chantiers de construction parisiens qui glorifient le travail et exaltent la figure ouvrière même si dans ses travaux d'illustrateur il dénonce le drame social.

Quand il aborde la peinture d'histoire, ce sont encore les obscurs, les petits, les sans grade, victimes de la Commune ou soldats partant ou revenant du front de l'Est pendant la 1ère guerre mondiale qui sont au coeur de ses préoccupations.

Maîtrisant le clair-obscur et coloriste aguerri, il met sa technique au service tant de sa prédilection tant pour les contrastes violents que pour les jeux délicats de lumière.

Il excelle autant dans les nocturnes tant marins que fluviaux avec l'avènement de l'éclairage urbain, aux tonalités à dominante violette ou bleue que dans les brumes délicates et atones.

Car bien évidemment il a peint la nature mais la peinture de paysage qu'il pratique de manière pointilliste à ses débuts puis proche des nabis à la fin de sa vie, quand il s'est installé près de Giverny, à Rolleboise, est éloignée de la nature contemplative, déserte et idéalisée.

La nature, villégiature avec les plaisirs du bord de l'eau et le développement des loisirs balnéaires, est entendue comme cadre de vie inséparable de l'homme.

 
En savoir plus :

Le site officiel du Musée des Impressionnismes de Giverny

Crédits photos : MM (Plus de photos sur La Galerie)
avec l'aimable autorisation du musée des Impressionnismes de Gievrny


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 21 avril 2024 : Des beaux disques, des beaux spectacles, une belle semaine

On fait le plein de découvertes cette semaine avec des tas de choses très différentes mais toujours passionnantes. Pensez à nous soutenir en suivant nos réseaux sociaux et nos chaines Youtube et Twitch.

Du côté de la musique :

"Génération (tome 1)" de Ambre
"Out" de Fishtalk
"Take a look at the sea" de Fontanarosa
"Venus rising" de Trio SR9 & Kyrie Kristmanson
"Perpétuel" de Vesperine
"Liminal status" de Watertank
"The great calm" de Whispering Sons
"Keep it simple" de Yann Jankielewicz , Josh Dion & Jason Lindner
Quelques nouveautés en clips avec Isolation, Resto Basket, Greyborn, Bad Juice, Last Temptation, One Rusty Band, We Hate You Please Die
nouvel épisode du Morceau Caché, consacré à Portishead
et toujours :
"Kit de survie en milieu hostile" de Betrand Betsch

"Let the monster fall" de Thomas de Pourquery
"Etat sauvage" de Chaton Laveur
"Embers of protest" de Burning Heads
"Sin miedo" de Chu Chi Cha
"Louis Beydts : Mélodies & songs" de Cyrille Dubois & Tristan Raës
"Arnold Schönberg : Pierrot lunaire" de Jessica Martin Maresco, Ensemble Op.Cit & Guillaume Bourgogne
"C'est pas Blanche-neige ni Cendrillon" de Madame Robert
"Brothers and sisters" de Michelle David & True Tones
"Prokofiev" de Nikita Mndoyants
"Alas" de Patrick Langot, Alexis Cardenas, Orchestre de Lutetia & Alejandro Sandler
"Symptom of decline" de The Black Enderkid
"Tigers blood" de Waxahatchee
"Not good enough" de Wizard

Au théâtre :

les nouveautés :

"Sonate d'automne" au Théâtre Studio Hébertot
"Frida" au Théâtre de la Manufacture des Abbesses

"Preuve d'amour" au Théâtre du Guichet Montparnasse
"Après les ruines" au théâtre La Comète de Chalons En Champagne
"Objets inanimés, avez-vous donc une âme ?" au Théâtre du Guichet Montparnasse
"Royan, la professeure de français" au Théâtre de Paris
Notes de départs" au Théâtre Poche Montparnasse
"Les chatouilles" au Théâtre de l'Atelier
"Tant que nos coeurs flamboient" au Théâtre Essaïon
et toujours :
"Come Bach" au Théâtre Le Lucernaire
"Enfance" au Théâtre Poche Montparnasse
"Lîle des esclaves" au Théâtre Le Lucernaire
"La forme des choses" au Théâtre La Flèche
"Partie" au Théâtre Silvia Monfort
"Punk.e.s" Au Théâtre La Scala
"Hedwig and the angry inch" au théâtre La Scala
"Je voudrais pas crever avant d'avoir connu" au Théâtre Essaïon
"Les crabes" au Théâtre La Scala
"Gosse de riche" au Théâtre Athénée Louis Jouvet
"L'abolition des privilèges" au Théâtre 13
"Lisbeth's" au Théâtre de la Manufacture des Abbesses
des reprises :
"Macbeth" au Théâtre Essaion
"Le chef d'oeuvre inconnu" au Théâtre Essaion
"Darius" au Théâtre Le Lucernaire
"Rimbaud cavalcades" au Théâtre Essaion
"La peur" au Théâtre La Scala

Une exposition à la Halle Saint Pierre : "L'esprit Singulier"

Du cinéma avec :

"Le déserteur" de Dani Rosenberg
"Marilu" de Sandrine Dumas
"Que notre joie demeure" de Cheyenne-Marie Carron
zt toujours :
"Amal" de Jawad Rhalib
"L'île" de Damien Manivel
"Le naméssime" de Xavier Bélony Mussel
"Yurt" de Nehir Tuna
"Le squelette de Madame Morales" de Rogelio A. Gonzalez

Lecture avec :

"Hervé le Corre, mélancolie révolutionnaire" de Yvan Robin
"Dans le battant des lames"' de Vincent Constantin
"L'heure du retour" de Christopher M. Wood
"Prendre son souffle" de Geneviève Jannelle
et toujours :
"L'origine des larmes" de Jean-Paul Dubois
"Mort d'un libraire" de Alice Slater
"Mykonos" de Olga Duhamel-Noyer
"Des gens drôles" de Lucile Commeaux, Adrien Dénouette, Quentin Mével, Guillaume Orignac & Théo Ribeton
"L'empire britanique en guerre" de Benoît Rondeau
"La république des imposteurs" de Eric Branca
"L'absence selon Camille" de Benjamin Fogel
"Sub Pop, des losers à la conquête du monde" de Jonathan Lopez
"Au nord de la frontière" de R.J. Ellory
"Anna 0" de Matthew Blake
"La sainte paix" de André Marois
"Récifs" de Romesh Gunesekera

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=