Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Oncle Boonmee, celui qui se souvient de ses vies antérieures
Apichatpong Weerasethakul  septembre 2010

Réalisé par Apichatpong Weerasethakul. Thaïlande. Drame. Durée : 1h53. (Sortie 1e septembre 2010). Avec Thanapat Saiayamar, Jenjira Pongpas, Sadka Kaewbuadee et Natthakarn Aphiawonk.

Pour le cinéma, les Palmes d’or cannoises ont souvent les mêmes défauts que les prix Goncourt en littérature : elles récompensent des films inscrits dans l’ère du temps artistique et traitant de “grands sujets de société” à la mode.

Il y a bien sûr quelques exceptions chargées de “redorer” ladite palme. Mais si l’on s’attarde sur cinquante ans de palmarès, on verra que de nombreux cinéastes majeurs, et parmi eux les grands artistes du Septième Art comme Andréi Tarkowski et Robert Bresson, ont été oubliés.

Cette année restera celle d’une Palme d’or d’un troisième type : ni chef d’oeuvre, ni film en conformité avec son époque. Une pure surprise, une vraie incongruité.

Avec son réalisateur au nom imprononçable (Apichatpong Weerasethakul) et son film au titre étrange ("Oncle Boonmee, celui qui se souvient de ses vies antérieures"), la Palme d’Or 2010 marquera pour certains les tablettes en tant qu’anomalie absolue.

Ils lui auraient préféré le sage film plan-plan de Xavier Beauvois, "Des hommes et des Dieux". Film à sujet, film illustratif, filmant le religieux sans faire passer le moindre souffle de transcendance, "Des Hommes et des Dieux" est effectivement l’anti "Oncle Boonmee".

À vrai dire, le film thaïlandais a une qualité rare pour un film provenant d’un "pays tiers" : il n’est pas compréhensible totalement par un spectateur occidental. Weerasethakul a donc d’abord pensé aux Thaïlandais avant de chercher à viser d’emblée le spectateur moyen mondial et à satisfaire les désirs de ses coproducteurs européens.

Ne pas avoir tous les codes, ne pas saisir immédiatement tout ce qui se passe et ce qui dit dans le film, voilà qui devrait susciter la curiosité des vrais curieux, pas de ces spectateurs qui vont, uniquement pour se distinguer en matière de consommation culturelle, voir des films issus de cinématographies mal connues, mais qui entendent ne pas faire plus d’effort de dépaysement que les touristes qui se rendent au bout du monde dans des clubs de vacances standardisés.

Avec "Oncle Boonmee", il faudra faire un certain effort, ne pas craindre d’être un tantinet dérouté, voire irrité, par les dispositifs singuliers qui vont se succéder sur l’écran.

Une fois "rentré" dans le film, on s’engouffrera dans la plus universelle des histoires : celle où les vivants espèrent, en vain, ne pas mourir et rêvent de voir revenir parmi eux leurs morts. On sera alors saisi par l’humanisme délicat du cinéaste thaïlandais, sa manière subtile d’aborder à la fois ce qui dépasse l’homme et d’évoquer ce qui unit croyants et agnostiques.

Tout cela en remplissant son cadre d’images très personnelles et d’actions stupéfiantes. En termes choisis, on appelle ça de la mise en scène.

Mine de rien, Tim Burton n’a peut-être pas été un Président du Jury facétieux en octroyant la récompense suprême à Apichatpong Weerasetakhul. L’avenir pourrait confirmer son choix. On attend donc avec impatience ses prochains films pour vérifier si, pour une fois, un Tarkowksi ou un Bresson n’aura pas échappé à la sagacité de la lourde machine cannoise.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 14 août 2022 : Only happy when it rains

Un peu de pluie, enfin ! C'est pour ainsi dire la tradition pendant le festival de La Route du Rock qui commence cette semaine ! Pour le reste voici notre petite sélection estivale hebdomadaire.

Du côté de la musique :

"Change" de Franz Robert Wild
retour sur le Hellfest 2022 avec Seth, Dog Eat Dog, Deftones, Suicidal Tendancies, Ghost etc.
"I started a garden" de Her Skin
Des petits festivals à venir avec La Guinguette Sonore et Engrenage Party
"Stereolab & Laetitia Sadier", nouvelle émission de Listen In Bed à écouter ici et toujours :
"NOW" le nouveau mix de Listen In Bed à écouter à volonté
retour sur le festival de Beauregard avec Turnstile, Izia, Madness...
"KEXP & NPR sessions" la nouvelle émission de Listen In Bed à écouter
"While my guitar gentle weeps" de Théo Cormier
"Hypnos & Morphée" de Dandy Dandie
Retour sur les Vieilles Charrues avec Last Train, Laetitia Sheriff, Johnny Mafia..

Au théâtre :

les comédies de l'été :
"Duos sur canapé" au Théâtre L'Alhambra
"Un cadeau particulier" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Ceci n'est pas une comédie romantique" au Théâtre Le Funambule-Montartre
"La Ligne Rose" au Théâtre Lepic
"Dîner de famille" au Café de la Gare

et les spectacles à l'affiche en août

Expositions :
'Christian Bérard - Bébé excentrique" au Nouveau Musée National de Monaco
la présentation du nouveau parcours des Collections du Musée d'Art Moderne de Paris en accès gratuit
la visite commentée par la commissaire de "Anne de France - Femme de pouvoir, princesse des arts" au Musée Anne-de-Beaujeu à Moulins
dernière ligne droite pour :
"Le Théâtre des émotions" au Musée Marmottan Monet

"Toyen - L'écart absolu" au Musée d'Art Moderne de Paris
et les expositions à l'affiche en août

Cinéma :

en streaming gratuit :
"Silvio et les autres" de Paolo Sorrentino
"Two lovers" de James Gray
"Innocents" de Bernardo Bertolucci
"Gothika" de Mathieu Kassovitz
"Lina" de Michael Schaerer
et le cinéma indien en 6 films

Lecture avec :

La rentrée littéraire d'automne 2022
et toujours :
"The unstable boys" de Nick Kent
"Le monde sans fin" de Jean Marc Jancovici & Christophe Blain
"Lanceurs d'alerte" de Flore Talamon et Bruno Loth

Et toute la semaine des émissions sur notre chaine twitch

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=