Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Patrice
One  (Because Music)  septembre 2010

"Mainstream", littéralement : le courant principal. Patrice a choisi d’y naviguer depuis six albums, glissant dans chacun d’entre eux de belles pépites qu’il faut savoir débusquer.

Le reggae-ragga-variété du chanteur-compositeur allemand est loin de l’indigeste, précisons-le : sur le premier tiers de One, les arrangements sont plutôt construits avec goût, la production (très pop anglaise, sans doute la patte du producteur Tom Elmhirst, qui travailla avec Amy Winehouse) ne dégouline pas. On est ravi de voir une chanson comme "Kingfish", notamment, ne jamais tomber dans la démesure, et rester une petite bombe de R&B minimaliste jusqu’au bout.

Les choses se gâtent un peu au milieu du disque. "Nothing better", par exemple, est lassante dès la première écoute (et beaucoup plus réussie toute nue sur la session Froggy’s Delight !). Disons qu’on se sent, à cet endroit de l’album, comme devant une série américaine que l’on aime généralement, mais dont on sent que les scénaristes ont été fénéants pendant ces quatre ou cinq épisodes.

Si l’album Nile (2005) était le "Médium" de Patrice (jamais décevant, toujours inventif), si Free-Patri-Action (2008) était, de son propre aveu, son "Lost" (boursoufflé d’idées, trop de choses), One serait donc sa saison 2 de "24 Heures" : démarrage en trombe, milieu poussif, fin réussie.

Il FAUT quand même s’intéresser à ce disque pour sa pépite : le morceau d’ouverture, "The maker", téléchargeable gratuitement sur son site. Production incroyable (la section de cordes de Gorillas exploitée au mieux), chant sur le fil à la fois virtuose et bouleversant. Une merveille, et je pèse mes mots. Je n’ai pas entendu un aussi beau Slow-qui-tue (catégorie où "This is a man’s world" est reine) depuis... This is a man’s world.

Le monde où Gossip et U2 sont les rois du monde est angoissant. Celui où Patrice et Gnarls Barkley sont des références populaires est, lui, plutôt rassurant. Le problème, c’est que les deux coexistent. On ne peut pas faire confiance au grand public : contrairement à l’adage, si, "des millions de gens peuvent avoir tort". Heureusement, sur ce coup-là (en comptant sur un succès assez probable de One), on n’est pas trop mal loti.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Ville Nouvelle / Nouvelle ville de Pascal Bouaziz / Michel Cloup / Patrice Cartier
Patrice en concert au Festival Solidays 2004 (vendredi)
Patrice en concert au Festival Art Rock 2005 (Samedi)
Patrice en concert au Festival Solidays 2005 (dimanche)
Patrice en concert au Festival des terre-Neuvas 2006 (Samedi)
Patrice en concert au Festival de Saint Nolff 2006 - Fichez nous la paix !
Patrice en concert au Fil (24 février 2009)
Patrice en concert au Festival Beauregard #3 (édition 2011) - Dimanche
L'interview de Patrice (9 juillet 2004)
L'interview de Patrice (26 juillet 2010)

En savoir plus :
Le site officiel de Patrice
Le Myspace de Patrice


Mickaël Mottet         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Patrice (26 juillet 2010)


# 18 août 2019 : Au rythme des vacances

Petite édition toute en légèreté mais avec quelques belles choses à découvrir notamment pas mal de livres de la rentrée littéraire et une session du Flegmatic pour vous rafraichir les idées. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Time for a change" de Pokett
"Tone of musette" de Le Balluche de la Saugrenue
"Symi" de Symi
Une autre interview de Inspector Clouzo à Terre de sons, après notre rencontre avec The Inspector Clouzo lors de leur passage à Foreztival
et toujours :
"Onda" de Jambinai
"Fire" de Part Time Friends
"Simon Chouf & le Hardcordes trio" de Simon Chouf
"EP n°1" de The Reed Conservation Society

Au théâtre :

une nouveauté :
"What is love" au Théâtre de la Contrescarpe
des reprises
"La Chute" au Théâtre de la Reine Blanche
"Le corps de mon père" au Théâtre Essaion
"Louise Weber dite La Goulue" au Théâtre Essaion
et la chronique des spectacles à l'affiche en août

Expositions avec :

"Champs d'amours - 100 ans de cinéma arc-en-ciel" à l'Hôtel de Ville
et dernière ligne droite pour "Helena Rubinstein - L'Aventure de la Beauté" au Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme

Cinéma avec :

"Roubaix, une lumière" de Arnaud Desplechin
"Thalasso" de Guillaume Nicloux
et Oldies but Goodies avec "Paris est toujours Paris" de Luciano Emmer en version restaurée

Lecture avec :

"Cavalier seul" de Fred & Nat Gévart
"Ce qu'elles disent" de Miriam Toews
"Cent millions d'années et un jour" de Jean Baptiste Andrea
"Chaque fidélité" de Marco Missiroli
"Où bat le coeur du monde" de Philippe Hayat
et toujours :
"Koba" de Robert Littell
"Back up" de Paul Colize
"La grande escapade" de Jean Philippe Blondel
"Un peu de nuit en plein jour " Erik L'Homme
"Une bête au paradis" de Cécile Coulon
"Une joie féroce" de Sorj Chalandon

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=