Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Festival Artrock 2004
Alain Bashung  (Saint Brieuc)  28 mai 2004

Bashung, la classe

La scène est propre, rangée. Seule une table de bistrot avec un verre d'eau fraiche trône derriere les retours. Une estrade dédiée aux musiciens est placée au fond, laissant une large surface pour l'artiste.

L'arrivée de deux écrans plats au niveau des retours me fait perdre toute illusion. Je vais assister au concert sans relief d'un vieil artiste usé qui n'arrive même plus à se souvenir des paroles de ses chansons. Je pense tout à coup à un autre mythe français dont la décence m'interdit de citer le nom de famille mais dont chacune des prestations fait désormais un peu pitié. Oui, vous pensez bien au même que moi...

La musique de fond s'arrête et toute l'équipe entre sur scène. Juste le temps de commencer le morceau et Alain Bashung apparaît, tout de cuir vêtu. Et dès la première chanson, mes préjugés volent en éclats.

Ce n'est pas un vieux mythe ridicule que le public a devant les yeux mais un rockeur bien vivant, une présence, un charisme bien loin de tous les préjugés. "Tel", "La nuit je mens", c'est un départ en fanfare. Derrière lui, on trouve une équipe soudée : un violon, un violoncelle indispensables pour la plupart des nouvelles chansons, un guitar-hero chevelu sorti tout droit des années 80, un bassiste vigoureux au look camionneur (marcel kaki du plus bel effet) ainsi que les classiques guitare-clavier-batterie plus ordinaires. Que de la grosse pointure au service d'une orchestration impeccable.

Des vidéos sont projetées sur des écrans géants derrière le groupe mais personne ne les regarde. Tout le public n'a d'yeux que pour le chanteur. Toutes les générations sont réunies : du jeune adolescent amateur de Kyo et de Star Ac' à la ménagère de moins de 50 ans qui tremble en ecoutant "Vertiges de l'amour" en direct. Les 5 000 personnes sont debout et se pâment.

Hormis les quelques tubes universels, la plupart des chansons jouées ce soir proviennent des deux derniers albums et il est indéniable que le passage au live de Fantaisie Militaire et l'Imprudence montre l'exceptionelle qualité des deux opus.

Les titres les plus sombres se transforment, les plus simples prennent de l'ampleur et les derniers chansons comme "Faites monter" deviennent des bombes soniques à faire rougir les plus bruyants groupes indés. Bashung continue son show. Il boit son verre d'eau, rampe à terre, invite sa femme Chloe Mons à chanter un duo et s'en va théatralement en mettant son chapeau et en quittant la scène dans une volute de fumée.

Comme me le susurre mon voisin pendant "Angora", en regardant la foule ébahie, aux anges : "Il a la classe non ?". Nul ne pourrait dire le contraire.

 

 

Artrock sur Froggy's delight c'est aussi :

Le vendredi
Le samedi

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Bleu Pétrole de Alain Bashung
La chronique de l'album Fantaisie Militaire de Alain Bashung
Alain Bashung en concert au Festival Solidays 2004 (vendredi)
Alain Bashung en concert au Festival Les Vieilles Charrues 2004 (vendredi)
Alain Bashung en concert au Festival des terre-Neuvas Bobital 2008 - Dimanche
Alain Bashung en concert au Festival Fiesta des Suds

En savoir plus :
Le site officiel d'Alain Bashung
Le Myspace d'Alain Bashung
Le Facebook d'Alain Bashung


Fred         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 15 septembre 2019 : Life in Vain

Cette semaine Daniel Johnston nous a quitté, mais aussi Philippe Pascal de Marquis de Sade. Merci à eux pour tout ce qu'ils ont apporté à la musique mondiale pour l'un et hexagonale pour l'autre.
Pour ce qui est du reste de l'actualité culturelle de la semaine, c'est parti pour le sommaire :

Du côté de la musique :

"Schlagenheim" de Black Midi
"Tokyo dreams" de Dpt Store
"Terry Riley : Sun rising" de Kronos Quartet
"Diabolique" de l'Epée
"Mer(s) : Elgar, Chausson & Joncières" de Marie-Nicole Lemieux
"Like in 1968" de Moddi
"Voodoo queen" de One Rusty Band
"Moon" de Violet Arnold
et toujours :
"L'horizon" de Manu
"Twelve nudes" de Ezra Furman
"Spleen 1" de Fleur du Mal, chronique assortie d'un entretien
Rencontre avec Le Flegmatic autour de son nouvel album "Ruine nouvelles" Le Flegmatic
"Echoplain Ep" de Echoplain
"Michel on my mind - Tribute to Michel Petrucciani" de Laurent Coulondre

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Pompiers" au Théâtre du Rond-Point
"La Vie de Galilée" à La Scala
"Suite française" au Théâtre La Bruyère
"The ways she dies" au Théâtre de la Bastille
"La Fin de l'Homme rouge" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Pour un oui ou pour un non" à la Manufacture des Abbesses
"Louise au parapluie" au Théâtre du Petit Gymnase
"La Réunification des deux Corées" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Ecoutez leur silence" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Les Naufragés" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Vive Bouchon !" au Théâtre du Splendid
"Marie-Antoinette" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Tempête en juin" au Théâtre La Bruyère
"Aux rats des paquerettes" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Pas vue, Ni connue" au Théâtre Essaion
des reprises
"L'homme à tête de chou" au Théâtre du Rond-Point
"Fables" au Studio Hébertot
"Le Défunt" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Dom Juan ou les limbes de la mémoire" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Une leçon d'Histoire de France - De l'An mil à Jeanne d'Arc" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Une leçon d'Histoire de France - De 1515 au Roi-Soleil " au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Karine Dubernet - Souris pas !" au Point Virgule
"Sandra Colombo - Instagrammable et cervelée" à la Comédie des Trois Bornes
"Marion Mezadorian - Pépites" à la Nouvelle Seine
"Carla Bianchi -Migrando" à la Nouvelle Seine
"Giorgia Sinicorni - Comment épouser un milliardaire" à la Nouvelle Seine
et la chronique des spectacles à l'affiche en septembre

Expositions avec :

"Le Monde selon Roger Ballen" à la Halle Saint-Pierre

Cinéma avec :

"Les Fleurs amères" de Olivier Meys
Oldies but Goodies avec "Les Idoles" de Marc'O
et la chronique des films à l'affiche en septembre

Lecture avec :

"Ici seulement nous sommes uniques" de Christine Avel
"Les altruistes" de Andrew Ridker
"Les yeux fumés" de Nathalie Sauvagnac
"Un autre tambour" de William Melvin Kelley
"Un mariage américain" de Tayari Jones
"Week end à New York" de Benjamin Markovits
et toujours :
"Autoportrait d'une vie heureuse" de Ingo Schulze
"Conversations entre amis" de Sally Rooney
"Le dernier grenadier du monde" de Bakhtiar Ali
"Le siècle des dictateurs" Sous la direction d'Olivier Guez
"Les opérations extraordinaires de la seconde guerre mondiale" de Claude Quétel
"Les réfugiés" de Viet Thanh Nguyen

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=