Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce 15ème édition du Festival du cinéma allemand
Cinéma L'Arlequin  Du 29 septembre au 5 octobre 2010

Pour la quinzième fois, du 29 septembre au 5 octobre 2010, aura lieu la semaine du cinéma allemand co-organisée cette année par le Goethe Institut et le cinéma L'Arlequin (Paris, 6e).

L’événement permettra au public français de constater que le renouveau du cinéma allemand amorcé depuis quelques années n’est pas une vue de l’esprit.

On a longtemps cherché des successeurs aux cinéastes qui, après 1968, avaient fait renaître un cinéma que les aléas de l’histoire allemande avaient mis à terre.

Reprendre le flambeau de Wenders, Herzog et Fassbinder n’étant pas une mince affaire, c’est paradoxalement dans le registre commercial que le cinéma allemand avait fait vraiment parler de lui, avec des succès internationaux comme "Goodbye Lenine", "La vie des autres" ou la "Chute", et des réalisateurs maîtres d’oeuvre de"blockbusters" américains, tels Roland Emmerich ou Wolfgang Petersen.

Le Festival du cinéma allemand à l’Arlequin va peut-être convaincre qu’à côté de films commerciaux visant le marché international, il y a un cinéma "art et essai" et que l’on peut même parler (enfin)  de "Nouvelle Vague allemande". Dans ce registre, ils pourront voir notamment "Le braqueur" (Der Räuber), de Benjamin Heisenberg, fondateur par ailleurs de la revue de cinéma allemande "Revolver".

Déjà primé à Cannes pour son premier long métrage, Heisenberg réalise ici un polar dépouillé annoncé comme un véritable évenement.

Ils verront aussi  deux autres films associés à cette "nouvelle vague", "Alle Anderen" de Maren Ade, doublement primé à Berlin en 2009 et "Sous toi la ville" de Christoph Hocchäusler montré cette annéeà Cannes.

Au total, quatorze longs métrages inédits qui offrent un panorama presque complet de la production allemande qui seront acccompagnésà chaque projection d’un court-métrage.

Mais le clou du festival sera paradoxalement un film de 1973, "Le monde sur le fil" quasi invisible depuis trente ans, et qui sera diffusé le vendredi 1er octobre à  22 heures dans une copie restaurée. Dans ce film fleuve de plus de trois heures, Rainer Werner Fassbinder s’aventure, sauf erreur, pour la seule fois de sa carrière dans le domaine de la science-fiction.

Que Fassbinder, par la présence de ce film rare, soit l’invité extraordinaire du Festival garantit déjà la qualité de celui-ci.

Puissent tous les cinéastes allemands d’aujourd’hui se placer sous le parrainage de celui-ci qui transfigura pendant plus de dix ans le cinéma mondial !

 

En savoir plus :

Le site du festival


Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 9 août 2020 : Vacances, j'oublie tout

Il fait beau et chaud, on reste à l'ombre, on traine à la plage, mais si vous avez encore un petit moment pour jeter un oeil à Froggy's Delight, nous sommes toujours là. Voici le programme light et rafraichissant de la semaine.
petit bonus, le replay de la MAG (Mare Aux Grenouilles) numéro #1

Du côté de la musique :

"Pain olympics" de Crack Cloud
"Waiting room" de We Hate You Please Die
"Surprends-moi" de Cheyenne
"Nina Simone 1/2" le mix numéro 20 de Listen in Bed
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Noshtta" de L'Eclair
"Moderne love" de Toybloid
  "Les îles" de Benoit Menut
"Echange" de Brussels Jazz Orchestra, Claire Vaillant & Pierre Drevet

Au théâtre :

Le compte-rendu de la 35ème édition du Festival Humour et Eau salée
et un spécial "Au Théatre ce soir dans un salon" avec les grands classiques de Barilet et Grédy :
"Peau de vache"
"Potiche"
"Folle Amanda"
"Le don d'Adèle"
"L'Or et la Paille"
et "Feur de cactus" revisité par Michel Fau

Expositions :

en real life :
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Coeurs - Du romantisme dans l'art contemporain" au Musée de la Vie romantique
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
"Voir le jour" de Marion Laine
"Le Défi du champion" de Leonardo D'Agostini
et at home avec des longs...
"2021" de Cyril Delachaux
"Les Robinsonnes" de Laurent Dussaux
"L'Ile aux femmes" de Eric Duret
"Quand j'avais 5 ans, je m'ai tué" de Jean-Claude Sussfeld
"The Storm" de Ben Sombogaart
...et des courts-métrages
"Odol Gorri" de Charlène Favier
"Poseur" de Margot Abascal

Lecture avec :

"Retour de service" de John Le Carré
"Un océan, deux mers, trois continents" de Wilfried N'Sondé
"Nous avons les mains rouges" de Jean Meckert
"Il était deux fois" de Franck Thilliez
"La goûteue d'Hitler" de Rosella Postorino
et toujours :
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Fleishman a des ennuis" de Taffy Brodesser-Akner
"Summer mélodie" de David Nicholls
"La Chine d'en bas" de Liao Yiwu
"La nuit d'avant" de Wendy Walker
"Isabelle, l'après midi" de Douglas Kennedy
"Les ombres de la toile" de Chris Brookmyre
"Oeuvres complètes II" de Roberto Bolano
"Un été norvégien" de Einar Mar Gudmundsson

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=