Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce En attendant Les Femmes s’en Mêlent : Glasser - Thus:Owls - Natureboy
Point Ephémère  (Paris)  mercredi 13 octobre 2010

Les concerts au féminin ont le vent en poupe et pour adoucir l’hiver à venir, rien de tel que de belles (re)découvertes musicales.

En témoigne cette petite programmation qui promet de beaux jours à la prochaine édition des Femmes S’en Mêlent. De la timide à l’inspirée, en passant par la survoltée, pléthore de femmes sur la scène du Point Ephémère.

On débute la soirée par Nature Boy. Une petite mise en bouche, à peine remarquée tant la pseudo timidité de la chanteuse sur scène se fait sentir. Si côté instru on assure le set sans aucune fausse note et avec un professionnalisme certain, on ne reste que partiellement convaincu par la prestation scénique de sa leader Sara Kermanshahi. Recroquevillée sur sa guitare, cachée sous sa longue frange et balbutiant ses mélodies mielleuses et monotones à la frontière du folk et du blues, on s’ennuie progressivement à mesure que les morceaux s’enchainent.

Heureusement que Thus : Owls est présent pour réveiller ses esgourdes endormies et qui n’attendaient plus que d’être secouées. Les responsables d’une prestation scénique très remarquée lors du dernier festival de la Route du Rock enflamment la scène. Menée par la survoltée Erika Alexandersson, la petite fanfare canado-suédoise marquent immédiatement leur différence, confirmant encore qu’ils s’échappent de cases préconçues et s’émancipent complètement des étiquettes.

A leur aise sur scène, ils enivrent très rapidement le public de leur folk expérimental et de leur pop baroque.  Voilà qui est agréable. Une joyeuse prestation marquée par un fort investissement scénique du côté des musiciens (ceux qui étaient présents noteront le solo du guitariste qui vibrait ses cordes à l’aide d’une petite cuillère pour donner des sonorités étranges à la pointe du mystique) et élevée par les chœurs. Le public en redemande mais malheureusement il faut passer le flambeau…

Vient donc le tour de Glasser. Sous ce pseudonyme se cache la canadienne Cameron Mesirow, la petite sœur spirituelle de Fever Ray et de Bat for Lashes. Cette boule de nerf  toute menue déjà connue de la blogosphère grâce à son EP autoproduit Young Turks (et dont les XX ne tarient pas d’éloge) est venue accompagnée de trois musiciens à la tête de Nerds. Affublée d’une robe noire cosmique tandis que ses compères sont tout de blanc vêtus, elle exécute sur scène des petits pas de danse endiablés enchainant les titres de son dernier album Ring.

Et sous ses airs d’enchanteresse, elle fixe sans relâche le public doucement emporté, puis envouté. Elle débute son set par un a capella stupéfiant et maîtrisé. Un parti pris scénique risqué mais admirablement exécuté. Le public est complètement happé. Difficile donc de rester de marbre devant l’instrument central de la musique de Glasser, à savoir la voix de Cameron. Elle est à la fois forte et glaciale dans les notes graves, et douce et aérienne dans les aigus. Un beau contraste vocal qui se récent dès les premières notes de "Home" et "Tremel". Et même si la musique de Glasser ne renverse pas des montagnes, les arrangements tout à tour subtils et puissants jonchés de percussions organiques suffisent à provoquer de l’enthousiasme du côté du public.

Voilà donc un avant-gout prometteur et très alléchant du prochain festival LFSM qui se tiendra en mars 2011 et toujours à suivre sur Froggy's Delight.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Ring de Glasser
La chronique de l'album Interiors de Glasser
Glasser en concert au Grand Mix (mardi 29 mars 2011)

En savoir plus :
Le site officiel de Glasser
Le Myspace de Glasser
Le site officiel de Thus:Owls
Le Myspace de Thus:Owls
Le Myspace de Natureboy

Crédits photos : Marie Guerre (Toute la série sur Taste of Indie)


Nancy         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 20 septembre 2020 : Orages ...ô des...espoirs !

Ce bel été indien se termine sur des orages, du tonnerre et des inondations terribles. Décidément 2020 ne nous épargne rien. Dans l'espoir de jours meilleurs et se faire plaisir au milieu de tout cela, voici notre sélection culturelle de la semaine.

Du côté de la musique :

"In and out of the light" de The Apartments
"Chrone EP" de Atrisma
"State of emergency" de Babylon Circus
"Nomadic spirit" de La Caravane Passe
"Règle d'or" de Marie Gold
"Berg, Webern, Schreker" de Orchestre National d'Auvergne & Roberto Forès Veses
et toujours :
"Transience of life" de Elysian Fields
"Cerna vez" de Thomas Bel
"Bandit bandit" de Bandit Bandit
"Twins" de Collectif La Boutique
"Run run run (hommage à Lou Reed" de Emily Loizeau
Emily Loizeau en concert au CentQuatre
"Papillon blanc" de Gabriel Tur
"Dix chansons naturelles et sauvages" de Hugo Chastanet
"Both sides" le spectacle de Jeanne Added au CentQuatre

Au théâtre :

les nouveautés :
"Aux éclats..." au Théâtre de la Bastille
"Onéguine" au Théâtre Gérard Philippe à Saint-Denis
"Surprise parti" au Théâtre de la Reine Blanche
"Mademoiselle Else" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Killing Robots" au Théâtre Paris-Villette
les reprises :
"Marie des Poules" au Théâtre du Petit Montparnasse
"Hector Obalk - Toute l'Histoire de la peinture en moins de deux heures" au Théâtre de l'Atelier
"Trinidad - Pour que tu t'aimes encore" au Studio Hébertot
"Carla Bianchi - Migrando" à la Nouvelle Seine
"Jos Jouben - L'Art du rire" à La Scala
"Mudith Monroevitz" à la Nouvelle Seine
et les spectacles déjà à l'affiche

Expositions :

la nouvelle saison muséale avec "Sarah Moon - PasséPrésent" au Musée d'Art Moderne de Paris
la dernière ligne droite pour "Helena Rubinstein - La collection de Madame" au Musée du Quai Branly
et toujours :
"Le Monde selon Roger Ballen" à La Halle Saint Pierre
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Harper's Bazaar, premier magazine de mode" au Musée des Arts Décoratifs
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
"Ailleurs" de Gints Zilbalodis
at home :
"Caramel" de Nadine Labaki
"Tomboy" de Céline Sciamma
"Peur" de Danielle Arbid
"La Cour de Babel" de Julie Bertucelli
"La Bataille de Solférino" de Justine Triet

Lecture avec :

clickez ici pour Notre sélection des livres de la rentrée mais aussi

"De soleil et de sang" de Jérôme Loubry
"Fin de combat" de Karl Ove Knausgaard"
"KGB" de Bernard Lecomte et "Napoléon, dictionnaire historique" de Thierry Lentz
"La danse du vilain" de Fiston Mwanza Mujila
"Louis XIV, roi du monde" de Philip Mansel
et toujours :
"Apeirogon" de Colum McCann
"Ce lien entre nous" de David Joy
"Dans la vallée du soleil" de Andy Davidson et "Les dynamiteurs" de Benjamin Whitmer
"Ensemble, on aboie en silence" de Gringe
"Hourra l'Oural encore" de Bernard Chambaz
"Mes fous" de Jean-Pierre Martin et "Et si on arrêtait de faire semblant" de Jonathan Franzen

Froggeek's Delight :

"A short hike" sur Windows, Mac, Linux, Switch

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=