Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Fin de concession
Pierre Carles  octobre 2010

Réalisé par Pierer Carles. France. Documentaire. Durée : 2h11. (Sortie 27 octobre 2010).

Voilà un film qui sort à point nommé !

En pleine crise sociale, quoi de mieux qu’un film de Pierre Carles pour dénoncer la connivence des grands médias, des intérêts économiques et des politiciens au pouvoir que l’on peut vérifier à chaque flash d’information ou édition du journal télévisé ?

Tout part d’une interrogation sur une question dérangeante : pourquoi TF1 qui devait voir sa concession remise en cause si la chaîne ne répondait pas aux obligations de son cahier des charges, notamment en matière culturelle - ce qui est manifestement le cas - l’a toujours vu reconduite sans problème depuis 1987 ?

Dans un essai filmique brillant, drôle, documenté et cinématographiquement plein de trouvailles, Pierre Carles fait à la fois la critique des médias et son autocritique de pourfendeurs des médias. Depuis plus de quinze ans et la sortie de "Pas vu Pas Pris", il met en effet les pieds dans le PAF en y gagnant une réputation d’adversaire intraitable d’une nomenclature toujours prête aux petits arrangements entre amis. Parallèlement, alors qu’il construit une œuvre cinématographique de grand intérêt, il est le "mouton noir" d’une classe médiatique toujours prompte à jouer aux grandes consciences tout en ostracisant ceux qui ne respectent pas les règles de son jeu très fermé.

Du coup, Pierre Carles est le seul réalisateur qui a réalisé sept films ayant connu un succès public, malgré l’omerta des dits médias, a ne jamais avoir vu aucun de ses films diffusés sur une des chaînes françaises.

Ainsi son travail sur Pierre Bourdieu, "La Sociologie est un sport de combat" n’a connu aucune diffusion télévisuelle alors qu’il est sans doute le meilleur documentaire consacré à un intellectuel. Il est vrai que le grand sociologue étant lui-même un pourfendeur de médias, il y avait dans l’association des deux Pierre une double raison de les phagocyter.

C’est aussi pour cela qu’il faut aller voir toute affaire politique cessante "Fin de concession" pied de nez permanent à un système médiatique qui n’aime pas qu’on le critique alors que lui-même prétend que la critique est sa raison d’être. Il suffira de voir Pierre Carles et sa bande de pieds-nickelés subversifs en train d’inventer des dispositifs, plus ou moins foireux, plus ou moins tarabiscotés, pour faire sortir la vérité de bouches aussi hermétiques à ce mot que celles d’un Bernard Tapie, un Étienne Mougeotte ou un Franz-Olivier Giesbert, pour se convaincre que la recherche de la vérité objective n’est pas le but suprême des dinosaures médiatiques ni celui de la génération aux manettes dont un David Pujadas est le petit héraut en scooter argenté...

Ces dernières semaines, avant même sa sortie, le film a participé à de belles polémiques dont Arnaud Montebourg et Jean-Luc Mélenchon, que l’on voit dans le film s’attaquer à TF1 et à David Pujadas, ont habilement tiré parti (de gauche).

Il faut prendre date : "Fin de Concession" restera, quoi qu’il arrive dans les semaines à venir, un symptôme joyeux d’une période nouvelle qui n’est peut-être pas celle des lendemains qui chantent mais au moins celle des hommes libres et rigolards qui font des bras d’honneur aux puissants.et démasquent leurs valets médiatiques.

Camarades, n’oubliez pas qu’une fois vos banderoles repliées et vos merguez englouties, il ne faut pas regagner vos pénates pour regarder les Experts à la télé, mais rejoindre au plus vite les salles où l’on projette Fin de Concession ! Là, soyez sans crainte, ce n’est pas la police qui vous comptera, mais le CNC, qui le fera au billet près en y incluant même les exonérés. Vous voyez, chers militants, le cinéma c’est plus sérieux que la politique !

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 10 janvier 2021 : En route pour l'aventure

On ne sait pas encore ce qui nous attend en 2021, espérons pouvoir enfin retourner voir des spectacles bientôt, en attendant on va essayer d'organiser de nouveaux des concerts en live sur notre chaine Twitch. On vous en parle bientôt. D'ici là, voici la sélection de la semaine.

Commençons par le sommaire et le replay de la Mare Aux Grenouilles #18

Du côté de la musique :

"Vivaldi, Le quattro stagioni" de Alexandra Conunova
"Contrastes" de Duo W
"Beethoven, si tu nous entends" de La Symphonie de Poche & Nicolas Simon
"Ras la trompe" de Lila Tamazit Trio
"La sélection de Julien Bousquet" émission #6 de Listen In Bed
"Fleurs" de Mélody Louledjian & Antoine Palloc
"Monks of nothingness" de Olivier Lasiney & Yantras
"In paradisum" de Schola Cantorum of the Cardinal Vaughan Memorial School
et toujours :
"Le cas très inquiétant de ton cri" de MelmACHello
"Douze oiseaux dans la forêt de pylônes électriques" de Nicolas Jules
"L'allégresse" de DaYTona, la 200ème chronique de CycoLys
"Across the universe" Saison 2, Mix 7, encore un beau mix de Listen In Bed
"Hiver(s)" de Matthias Billard

Au théâtre au salon :

avec les captations vidéo de :
"Le dernier jour du jeûne" de Simon Abkarian
"Ali Baba" de Macha Makeieff
"Mon père avait raison" de Sacha Guitry
"Adieu Monsieur Haffmann" de Jean-Pierre Daguerre
"Le canard à l'orange" de Marc-Gilbert Sauvajon
"Une heure de tranquillité" de Florian Zeller
"Madame Arthur ose Bashung"

Expositions :

en virtuel :
"Picasso et la bande dessinée" au Musée Picasso
"Kiki Smith" à la Monnaie de Paris
"Soulages" à l'Espace Lympia
"Christian Dior, couturier du rêve" au Musée des Arts Décoratifs
"Bacon en toutes lettres" au Centre Pompidou
"Turner, peintures et aquarelles - Collections de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Delacroix" au Musée du Louvre
"Berthe Morisot" au Musée d'Orsay

Cinéma :

at home :
"Dim Sum Funeral" de Anna Chi
"Son of Sofia" d'Elina Psykou
"Fin du monde" de Carolina Hellsgård
"Brooklyn" de Pascal Tessaud
"Hôtel Fantôme" de Daniel Kehlmann
"Motherland" de Tomas Vengris
"La classe volante" de Kurt Hoffmann
et un regard vers le cinéma hollywoodien avec :
"Le plus grand cirque du monde" de Henry Hathaway
"Une étoile est née" de William Wellman
"La Taverne de la Jamaïque" d'Alfred Hitchcock
"Top Secret" de Blake Edwards

Lecture avec :

"Inside story" de Martin Amis
"Là où nous dansions" de Judith Perrignon
"Le bonheur est au fond du couloir à gauche" de J.M. Erre
"Les douze morts de Napoléon" de David Chanteranne
"Tiger" de Eric Richer
"Un papillon, un scarabée, une rose" de Aimee Bender
et toujours :
"59 rue des Archives" de Bruno Guermonprez, David Koperhant & Rebecca Zissmann
"Oeuvres complètes III" de Roberto Bolano
"Vox populi" de Thomas Harnois

Du côté des jeux vidéos :

Les jeux de l'année selon Boris Mirroir de Doom à Minoria !
"DevilZ, Survival" sur PC

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=