Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Claude Monet - son musée
Musée Marmottan-Monet  (Paris)  Du 7 octobre 2010 au 20 février 2011

Claude Monet, peintre à l'honneur de cet automne 2010 avec la grande exposition "Monet" au Grand Palais, est toujours à l'honneur du Musée Marmottan-Monet qui, suite au legs du fils du peintre, Michel Monet, détient la plus importante collection au monde de ses oeuvres.

Et ce musée ouvre donc son coffre aux trésors pour une exposition intitulée "Claude Monet - son musée" qui dévoile l'intégralité de son fonds.

Investissant l'ensemble de l'hôtel particulier sis à proximité des jardins du Ranelagh, l'exposition concue sous le commissariat de Noémie Goldman, historienne d'art chargée de mission auprès des Musées Royaux des Beaux-arts de Belgique, propose un parcours thématique et intime de l'oeuvre de Monet.

Monet, de la caricature à l'abstraction

La visite de l'exposition est totalement indispensable, et ce, pour plusieurs raisons. En premier lieu, pour admirer le fleuron de la collection à savoir "Soleil levant, Impression", retenu pour le visuel de l'exposition, mythique toile emblématique du mouvement impressionniste, "Vétheuil dans le brouillard" et "Le Pont de l'Europe, Gare Saint-Lazare", triptyque des années 1870 dont le directeur du musée, Jacques Taddéi, a refusé la migration vers le 8ème arrondissement.

Ensuite, pour découvrir les toutes premières oeuvres de Monet, des dessins, et plus précisément des portraits caricaturaux, qui ont retenu l'attention du peintre Eugène Boudin qui deviendra son maître.

Par ailleurs, si Monet a immortalisé les nymphéas, il a également beaucoup peint les autres fleurs et, la grande salle en sous sol, inspirée de celle l’Orangerie des Tuileries qui abrite les Grandes décorations, est transformée en jardin extraordinaire regorgeant certes des nymphéas déclinés dans toute leur gamme chromatique mais également des fleurs que le peintre sélectionnait fiévreusement et cultivait dans sa serre chaude pour orner son jardin de Giverny, les roses, la glycine, les iris jaunes et mauves, les agapanthes et les lis éphémères, les délicats hémérocalles.

A Giverny, il poursuit sa peinture sérielle qui s'exerce sur des sujets peut-être moins médiatisés que les meules et la cathédrale de Rouen. Ainsi, les séries autour du pont japonais, de la maison vue du jardin et des saules pleureurs réjouissent le visiteur.

Enfin, à l'étage une salle retient particulièrement le regard et la réflexion parce qu'elle recèle des toiles moins connues de Monet qui se rapportent à son voyage en Norvège au demeurant non abordé dans l'exposition "Monet".

Or, l'intérêt de ces toiles nacrées ( "Les maisons bleues", "Les maisons rouges" et "Le mont Kolsaas") réside dans le fait que Monet s'y collette avec la neige et le blanc, qu'il a certes déjà exploré en France avec des toiles comme "Soleil d'hiver, Lavacourt", "La pie" et la série des tableaux sur "La débâcle" de la Seine, mais, en l'occurrence, sous une autre latitude.

Et s'il a domestiqué les embruns des côtes normandes, la lumière aveuglante des ciels méditerranéens, le brouillard londonien et les brumes vénitiennes, le soleil rasant de Scandinavie sur des masses enneigées lui résiste ("des effets de neige qui sont absolument stupéfiants, mais d'une difficulté inouïe, et puis ce que le temps est changeant, ce n'est rien à côté de chez nous et surtout à cause de cette immensité blanche").

A voir donc absolument en contrepoint et en complément de l'exposition au Grand Palais.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

la chronique de l'exposition "Monet" au Grand Palais

En savoir plus :

Le site officiel du musée Marmottan-Monet

Crédits photos : Yves Forestier
avec l'aimable autorisation du Musée Marmottan-Monet


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 20 septembre 2020 : Orages ...ô des...espoirs !

Ce bel été indien se termine sur des orages, du tonnerre et des inondations terribles. Décidément 2020 ne nous épargne rien. Dans l'espoir de jours meilleurs et se faire plaisir au milieu de tout cela, voici notre sélection culturelle de la semaine.

Du côté de la musique :

"In and out of the light" de The Apartments
"Chrone EP" de Atrisma
"State of emergency" de Babylon Circus
"Nomadic spirit" de La Caravane Passe
"Règle d'or" de Marie Gold
"Berg, Webern, Schreker" de Orchestre National d'Auvergne & Roberto Forès Veses
et toujours :
"Transience of life" de Elysian Fields
"Cerna vez" de Thomas Bel
"Bandit bandit" de Bandit Bandit
"Twins" de Collectif La Boutique
"Run run run (hommage à Lou Reed" de Emily Loizeau
Emily Loizeau en concert au CentQuatre
"Papillon blanc" de Gabriel Tur
"Dix chansons naturelles et sauvages" de Hugo Chastanet
"Both sides" le spectacle de Jeanne Added au CentQuatre

Au théâtre :

les nouveautés :
"Aux éclats..." au Théâtre de la Bastille
"Onéguine" au Théâtre Gérard Philippe à Saint-Denis
"Surprise parti" au Théâtre de la Reine Blanche
"Mademoiselle Else" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Killing Robots" au Théâtre Paris-Villette
les reprises :
"Marie des Poules" au Théâtre du Petit Montparnasse
"Hector Obalk - Toute l'Histoire de la peinture en moins de deux heures" au Théâtre de l'Atelier
"Trinidad - Pour que tu t'aimes encore" au Studio Hébertot
"Carla Bianchi - Migrando" à la Nouvelle Seine
"Jos Jouben - L'Art du rire" à La Scala
"Mudith Monroevitz" à la Nouvelle Seine
et les spectacles déjà à l'affiche

Expositions :

la nouvelle saison muséale avec "Sarah Moon - PasséPrésent" au Musée d'Art Moderne de Paris
la dernière ligne droite pour "Helena Rubinstein - La collection de Madame" au Musée du Quai Branly
et toujours :
"Le Monde selon Roger Ballen" à La Halle Saint Pierre
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Harper's Bazaar, premier magazine de mode" au Musée des Arts Décoratifs
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
"Ailleurs" de Gints Zilbalodis
at home :
"Caramel" de Nadine Labaki
"Tomboy" de Céline Sciamma
"Peur" de Danielle Arbid
"La Cour de Babel" de Julie Bertucelli
"La Bataille de Solférino" de Justine Triet

Lecture avec :

clickez ici pour Notre sélection des livres de la rentrée mais aussi

"De soleil et de sang" de Jérôme Loubry
"Fin de combat" de Karl Ove Knausgaard"
"KGB" de Bernard Lecomte et "Napoléon, dictionnaire historique" de Thierry Lentz
"La danse du vilain" de Fiston Mwanza Mujila
"Louis XIV, roi du monde" de Philip Mansel
et toujours :
"Apeirogon" de Colum McCann
"Ce lien entre nous" de David Joy
"Dans la vallée du soleil" de Andy Davidson et "Les dynamiteurs" de Benjamin Whitmer
"Ensemble, on aboie en silence" de Gringe
"Hourra l'Oural encore" de Bernard Chambaz
"Mes fous" de Jean-Pierre Martin et "Et si on arrêtait de faire semblant" de Jonathan Franzen

Froggeek's Delight :

"A short hike" sur Windows, Mac, Linux, Switch

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=