Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Tindersticks
Le Grand Théâtre  (Angers)  mardi 2 novembre 2010

Après un week-end sur les bords de Loire, profitant de couleurs de l'automne, l'occasion était trop belle de rester une journée supplémentaire afin d'assister au concert donné par les Tindersticks dans la cité angevine. Organisé par le Chabada, la salle rock d'Angers, Stuart Staples et ses compères étaient programmés au Grand Théâtre, un cadre qui d'après les organisateurs convenait mieux à la musique élégante et érudite des Tindersticks, aux atmosphères feutrées de leurs chansons.

Après un verre de coteaux du Layon, accompagné de la plus charmante jeune femme de la soirée, il est temps de se diriger vers le lieu du concert. Ce soir-là, un crachin persistant mouille les pavés des rues piétonnes, et c'est une place du Ralliement défigurée par les travaux qu'il faut traverser pour accéder à l'entrée du théâtre. Le lieux est somptueux, un petit théâtre à l'italienne d'environ 700 places, avec trois balcons, une coupole peinte par Lenepveu autour du thème des quatre éléments, une Vénus à la toilette veille sur la salle. Le concert est prévu à 20h30, le parterre et les balcons se remplissent doucement, un personnel attentif oriente les spectateurs vers leur fauteuil tendu de velours rouge. La salle est pleine et bruisse des conversations avant le concert. Mais le public n'aura pas à attendre longtemps puisque les Tindersticks entrent en scène avec seulement cinq minutes de retard par rapport à l'horaire prévu.

Les sept musiciens semblent détendus. Une fois n'est pas coutume, Stuart Staples, cheveux gris courts, les yeux bleus délavés, en jeans, chemise blanche et gilet brun sourit. Le lieu semble lui convenir. La scène est couverte d'instruments : orgues, guitares, percussions, une batterie, un harmonium... Après un bref salut, il est temps que les lumières s'éteignent.

Les Tindersticks ne sont pas de grand communicants, Stuart Staples chante les yeux fermés, à la fin de presque chaque morceau, il sussure un "Thank you !" un peu sourd dans le micro. Le public est sous le charme de cette voix à la texture de velours. Le son se met bien vite en place, et dès le second morceau, sur un "Keep You Beautiful" doux et élégant où les voix se superposent, chaque instrument est à sa place.

Le concert est très équilibré entre morceaux anciens et nouveaux. Parmi les nouveaux morceaux, on retiendra le jazzy et expérimental "Falling Down A Mountain", "Peanuts" demandé à cor et à cri par mon voisin ou l'enjoué "Black Smoke" sur lequel le public tape dans les mains. Pour les anciens morceaux, des versions magnifiques se succèdent de "Bathtime", "Dying Slowly" ou "A Night In".

Durant toute cette première partie, Andy Nice à gauche de la scène, qui parfois troque son violoncelle pour un sax, et Neil Fraser aux guitares, à droite, couvent les premiers rangs de sourires très doux. Avant le rappel, Stuart Staple, très souriant remercie le public d'avoir accueilli les Tindersticks en un si beau lieu. Les applaudissements sont nourris. En rappel, le public s'emballe pour "Can We Start Again ?" et succombe aux notes de "City Sickness". Puis les Tindersticks reviennent une seconde fois pour interpréter en final un "Tiny Tears" toujours aussi émouvant. Ils tardent un peu à quitter la scène, applaudissent le public, debout, qui les acclame avec ferveur.

A la sortie du concert, chacun semble heureux, détendu, rasséréné. Comme souvent, ce concert des Tindersticks a été une parenthèse de grâce et d'émotion arrachée au temps. Mieux équilibré que le concert parisien, conclu par un "Tiny Tears" auquel le public parisien n'avait pas eu droit, la date d'Angers fut splendide, d'autant que les conditions en étaient idéales. Quant à Stuart Staples, il semble, depuis cette tournée, beaucoup plus serein qu'auparavant, plus souriant, plus chaleureux. Grand bien lui fasse, grand bien nous fasse aussi.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Waiting for the moon de Tindersticks
La chronique de l'album The hungry saw de Tindersticks
La chronique de l'album Falling down a mountain de Tindersticks
Tindersticks en concert à La Cigale (26 septembre 2003)
Tindersticks en concert à Folies Bergères (5 mai 2008)
Tindersticks en concert au Festival La Route du Rock 2008
Tindersticks en concert au Festival Beauregard #4 (édition 2012) - Samedi
Tindersticks en concert à Splendid (jeudi 11 octobre 2012)
Tindersticks en concert au Fil (dimanche 14 octobre 2012)
Tindersticks en concert au Festival Les Vieilles Charrues 2016 - du vendredi au dimanche
Tindersticks en concert au Festival La Route du Rock #26 (samedi 13 août 2016)
L'interview de Tindersticks (janvier 2010)

En savoir plus :
Le site officiel de Tindersticks
Le Myspace de Tindersticks


Laurent Coudol         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 16 février 2020 : Pour les amoureux de culture

La Saint Valentin est passée. Nous espérons que vous avez pioché des idées de cadeaux culturels dans notre sélection de la semaine dernière. Ceci dit il n'y a jamais assez d'occasions de faire plaisir, alors voici une nouvelle sélection qui saura vous séduire. C'est parti !

Du côté de la musique :

"Monolithe" de Octave Noire
"Origenes" de Sotomayor
"Perdida" de Stone Temples Pilots
"Endless voyage" de Sunflowers
"Brothers in ideals" de The Inspector Clouzo
"Come on in" de Thorbjorn Risager & The Black Tornado
"Bury the moon" de Asgeir
"The wall single" de Fontiac
"M. I. A." la 10ème émission de Listen in Bed à écouter en ligne
"Cailloux & météores" de Mira Cétii
"Ghosts" de Mokado
Frustration & The Jackson pollock au Fil de Saint Etienne
et toujours :
"I become a beast" de Caesaria
"Hopetown" de Claudial Solal et Benoit Delbecq
"L'îlot" de Cyril Adda, à retrouver aussi en session
"Granados Goyescas" de Jean Philippe Colard
"On both sides of the atlantic" de Jon Bouteiller
"Lovers" de Kid Francescoli
"Ooh Hah" le mix numéro 10 de Listen in Bed
"Show no mercy" de Loki Lonestar
"Cailloux & météores" de Mira Cétii
"Simido" de Moonlight Benjamin

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"La Collection" au Théâtre L'Etoile du Nord
"Correspondance avec la mouette" au Théâtre Les Déchargeurs
"Ni couronne ni plaque" au Théâtre de Belleville
"Dans les forêts de Sibérie" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Hedda" au Théâtre de Belleville
"Roi du silence" au Théâtre Les Déchargeurs
"Aime-moi" au Théâtre de Belleville
"Mon Olympe" au Théâtre de Belleville
"Ciel, mon Paris !" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Les Faucheuses" à la Comédie Nation
"Le petit résistant illustré" au Théâtre Essaion
des reprises :
"Huis Clos" au Théâtre Dejazet
"Nature morte dans un fossé" au Théâtre du Gymnase
"What is love" à la Divine Comédie
"Ah ! Félix (n'est pas le bon titre)" au Trois Baudets
et la chronique des spectacles à l'affiche en février

Expositions avec :

la dernière ligne droite pour :
"Picasso - Tableaux magiques" au Musée national Picasso
"Luca Giordano - Le triomphe de la peinture napolitaine" au Petit Palais
"Le Rêveur de la forêt" au Musée Zadline
"Du Douanier Rousseau à Séraphine - Les grands maîtres naïfs" au Musée Maillol
"Le Marché de Art sous l'Occupation 1940-1944" au Mémorial de la Shoah

Cinéma avec :

"Sortilège" de Ala Eddine Slim
Oldies but Goodies avec "Les Vertes Années" de Paulo Rocha
et la chronique des films sortis en février

Lecture avec :

"Apaiser hitler" de Tim Bouverie
"L'odysée du plastique" de Eric Loizeau
"La résurrection de Joan Ashby" de Cherise Wolas
"Les lumières de Niteroi" de Marcello Quintanilha
"Préférer l'hiver" de Aurélie Jeannin
"Ted" de Pierre Rehov et "Grand froid" de Cyril Carrère
"Undercover" de Amaryllis Fox
et toujours :
"Alt life" de Joseph Falzon & Thomas Cadène
"Ce qui est nommé reste en vie" de Claire Fercak
"Dévorer les ténèbres" de Richard Lloyd Parry
"Il est juste que les forts soient frappés" de Thibault Bérard
"L'homme qui n'est jamais mort" de Olivier Margot
"La chute" de Jacques Ravenne
"Le livre de Sarah" de Scoot McClanahan

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=