Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Cheminots
Luc Joulé et Sébastien Jousse     (novembre 2010) 

Réalisé par Luc Joulé et Sébastien Jousse. France. Documentaire. Durée : 1h21. (Sortie 17 novembre 2010).

En ces temps où les mots semblent retrouver du sens, le titre du documentaire de Luc Joulé et Sébastien Jousse sonne déjà comme un appel à la résistance. En effet, on imagine que les technocrates libéraux qui ont scellé le sort présent et futur de la SNCF le ressentent déjà comme une provocation. Ne manque peut-être qu’un point

d’exclamation pour qu’il soit un cri de ralliement : "Cheminots !".

Le cinéma a commencé dans une gare, celle de la Ciotat. Et c’est là que Joulé et Jousse commencent leur exploration de ce monde en soi qu’est le monde du rail.

Oh ! Ceux qui fantasment les cheminots comme des grévistes professionnels, comme des pervers s’amusant à rendre difficile la vie des voyageurs, en seront pour leurs frais. Ici, c’est la face cachée par les médias qui est montrée : celle où des agents concernés par leur métier, mus par des solidarités qui n’ont pas cessé depuis la "bataille du rail", font de leur mieux pour que fonctionne une entreprise géante, véritable poumon de la France populaire et cela envers et contre tous les bâtons que déposent sur leurs rails les tenants de la dérégulation.

On verra donc enfin sur un écran des hommes et des femmes fiers de leur travail, fiers de défendre le service public, souffrant que l’on fasse tout pour les casser, pour leur enlever la flamme qui les habite.

Agents de circulation, agents de maintenance, agents d’accueil, agents de régulation du trafic, tous se succèdent dans un film où l’on ne sera pas étonné de voir apparaître des hommes qui prêchent le "non" de la révolte citoyenne : Ken Loach et Raymond Aubrac.

En suivant ce travail simple et didactique, on comprendra mieux les enjeux sociaux du moment et toutes les questions mal posées, volontairement ou pas, deviendront caduques.

Aucune crainte, en outre, de s’ennuyer. Sans chercher une forme originale, Joulé et Jousse font le tour de leur sujet avec beaucoup de soin sans oublier la dimension cinéma. La scène, entre autre, où ils projettent à des cheminots The Navigators” de Ken Loach, racontant la privatisation des chemins de fer anglais, dégage une vraie émotion cinématographique. De cette confrontation du réel avec une fiction sur le réel, naît une réflexion sur ce que le cinéma aurait pu être ou pourrait être encore.

Comme tous les grands documentaires, "Cheminots" charrie beaucoup de colère et condamne par avance ce qui risque d’advenir. Reste, dans cet océan de désespoir, l’espoir que l’action des hommes de bonne volonté pourra arrêter la machine infernale. La semaine dernière, sur Froggy, Franck Bortelle parlait très bien d’un film américain, "Unstoppable" curieusement en adéquation avec "Cheminots". Dans le film de Tony Scott, des cheminots américains condamnés socialement essayaient d’arrêter un train fou.

C’est ce que Joulé et Jousse, en porte-parole crédibles de la famille cheminote, veulent éviter en en appelant à l’esprit de résistance par la voix superbe de Raymond Aubrac.

Au moment où la direction de la SNCF se met dans les pas de ses dirigeants de l’époque vichyste en faisant repentance pour le transport des déportés, les cheminots, eux, demeurent les dignes héritiers de ces milliers d’agents qui ont donné leur sang pour que ces déportations n’aient pas lieu.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 15 mai 2022 : En mai cultive toi comme il te plaît

Après une belle soirée en compagnie de KATEL vendredi, le replay est ici, c'est reparti pour une semaine d'actualité culturelle vue par nos chroniqueurs en attendant la déjà 48eme Mare aux Grenouilles en direct samedi !

Du côté de la musique :

"Godowsky - Bach" de Dimitri Papadopoulos
"Being alive" le nouveau mix à écouter de Listen In Bed
Rencontre avec Lofofora
"Des corps dans le décor" de Mauvais Sang
"Litz - once upon a time"
"Misia" de Revue Blanche
"Murmures et rumeurs" de Tom Bourgeois
et toujours :
"J'ai horreur de l'amour" de Bertrand Betsch
"Caroline" de Caroline
"Revenant" de Cascadeur
"Hell stairs" de CDSM
"Unica" de DeLaurentis
"Polar star" de Initiative H
"Fear of the dawn" de Jack White
"The line is a curve" de Kae Tempest
"Zadie Smith" 16ème émission de la saison 3 de Listen In Bed à écouter
"Bassoon steppes" de Lola Descours & Paloma Kouider
"Oan Kim & the Dirty Jazz" de Oan Kim
"Gabril Fauré : Horizons II" de Simon Zaoui, Pierre Fouchenneret, Raphaël Merlin, Parie Chilemme & Quatuor Strada
"Keep on falling" de The Boo Radleys

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Odyssée - Une histoire pour Hollywood" au Théâtre de la Colline
"Nous, l'Europe, banquet des peuples" au Théâtre de l'Atelier
"Penthésilé.e.s amazonomachie" au Théâtre de la Tempête
"Skylight" au Théâtre du Rond-Point
"Encore plus, tout le temps, partout" au Théâtre de la Bastille
"L'Epopée d'un buveur d'eau" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"La Maladie de la Famille M." au Théâtre de la Reine Blanche
"Montaigne - Les Essais" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Scum Rodéo" au Théâtre de la Reine Blanche
"Les Frustrées" au Théâtre L'Etoile du Nord
"Guy Carlier" au Théâtre des Mathurins
et les autres spectacles à l'affiche

Expositions :

"HEY ! Le dessin" à la Halle Saint-Pierre
et les autres expositions à l'affiche

Cinéma :

en streaming gratuit avec :
"La femme de mon frère" de Monia Chokri

"Mutum" de Sandra Kogut
"Party Girl" de Marie Amachoukeli, Claire Burger et Samuel Theis
"Naissance des pieuvres" de Céline Sciamma
"Tu mérites un amour" de Hafsia Herzi
et dans la série Oldies but goodies :
"La Passante du Sans-Souci" de Jacques Rouffio
"Les Demoiselles de Rochefort de Jacques Demy

Lecture avec :

"De la guerre, Mook 2" de Jean Lopez
"Les routes oubliées" de S.A. Cosby
et toujours :
"Amnistie" de Aravind Adiga
"Le réalisme magique du cinéma chinois" de Hendy Bicaise
"Nobles de coeur" de Marc Alexandre Oho Bambe & Fred Ebami
"Le silence est ma langue natale" de Sulaiman Addonia

Et toute la semaine des émissions sur notre chaine twitch

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=