Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce 3 Décades de Einstürzende Neubauten
Goethe Institut - Cité de la Musique      (15 et 16 novembre 2010) 

Pour fêter les trente années d'existence d'Einstürzende Neubauten, le Goethe Institut diffusait deux films que le groupe avait réalisé et réservé aux fans qui suivent le groupe par internet et soutiennent financièrement ses projets.

Pour ceux qui ne connaissent pas ce groupe, il est emmené par Blixa Bargeld, ancien membre de Birthday Party, puis durant quinze années de Nick Cave and The Bad Seeds. C'est un des groupes pionniers de la musique industrielle, c'est-à-dire d'un style musical qui se veut expérimental, et interroge l'auditeur sur son rapport à la société, en particulier la société de consommation, la société industrielle, mais pas seulement.

Les thèmes abordés par ces groupes sont souvent sont volontiers provocateurs, tout comme leur musique qui se veut de "l'anti-musique", selon l'expression de Genesis P-Orridge, le leader des Throbbing Gristle, autre groupe phare de cette scène.

Effectuée à partir d'instruments de musique, parfois détournés de leur utilisation première, d'outils, de matériaux de récupération, la musique industrielle, proche du punk dans l'esprit et dans ses revendications sociétales, est à rapprocher à la fois de la musique concrète, du rock et du métal.

Einstürzende Neubaten n'est cependant pas seulement ce groupe qu'on présentait dans les années 80 comme le groupe qui, sur scène, tapait sur des bidons et des enclumes avec des marteaux, et utilisait des scies circulaires, des perceuses et des os pour faire des percussions. Einstürzende Neubaten a évolué au fil du temps vers une musique qui parfois connaissait des accalmies. Ils ont été une influence majeure de groupes populaires comme Depeche Mode, période "Some Great Reward", Nine Inch Nails ou Ministry.

Le premier film, daté de 2007, suit le processus d'enregistrement de morceaux destinés aux fans et disponibles uniquement par souscription sur internet. Le groupe s'était donné des impératifs créatifs : chaque membre tirait trois cartes sur lesquelles étaient données des indications sous forme de noms ou d'adjectifs. Chaque musicien avait alors une journée pour trouver comment s'intégrer à la composition en répondant à ces indications.

Par exemple, le bassiste du groupe qui tire les cartes "piano", "à travers" et "cinq", pour répondre à ses obligations créatives, fera glisser cinq cordelettes entre les cordes du piano et jouera du piano en instrument à cordes frottées et non frappées. Blixa Bargeld, qui tirera la carte "drone" sortira afin d'obtenir l'enregistrement d'un avion survolant le studio, à intégrer dans le morceau.

Le second film est la vidéo d'un concert, saisi en 2004 à Berlin, dans le Palais de la République, le parlement de l'ancienne République Démocratique d'Allemagne, alors en démolition. Lors de ce concert, Einstürzende Neubaten avait amplifié l'ensemble des structures métalliques du bâtiment afin de faire des percussions directement avec les fondations du bâtiment.

Le concert commence avec "Haus der Luege" (la maison du mensonge). Au sol des kilomètres de câbles. Autour des musiciens toute sorte d'objets métalliques, mais aussi des bidons de plastique, du carton ou du polystyrène. De quoi donner envie d'aller voir le groupe qui se produit le lendemain à la Cité de la Musique, bien que ce concert affichait depuis longtemps complet.

Après la projection de ces deux films, le public avait la possibilité d'échanger avec trois des membres du groupe : Alexander Hacke (basse, guitares et voix), N.U. Unruh (le percussionniste à l'origine de la plupart des sons d'EN) et Jochen Arbeit (guitares).

Durant cet échange, ils expliquent que c'est Blixa Bargeld qui a écrit les mots sur les bristols qui servaient de point de départ pour leurs créations, qu'ils avaient trois jours pour finaliser les morceaux, que le fait d'être filmé apaise les tensions qu'il peut parfois y avoir au sein du groupe, qu'ils composent selon trois méthodes : soit une improvisations complète, soit autour d'un son amené par N.U. Unruh, soit autour d'un mot ou d'une phrase amenée par Blixa Bargeld, et expliquent la difficulté d'être musicien, et vivre de sa musique, aujourd'hui à Berlin dans une Allemagne réunifiée.

Enfin, ils expliquent que chaque concert du groupe est désormais filmé par trois caméras au minimum, et que ces films viennent enrichir les archives du groupe.

Le lendemain, à la Cité de la Musique, on retrouvait sur scène le bric-à-brac de plastique et de métal. Le groupe interprétait, pendant presque deux heures, des versions excellentes de morceaux de toutes les époques de sa carrière : "The Garden", "Let's Do It A Da Da", "Total Eclipse Of The Sun",  de très belles versions de "Silence Is Sexy et Redukt", et un "Headcleaner" remarquable.

En terme d'amplification et de technique, le son était, comme toujours à la Cité de la Musique, somptueux. Pour ceux qui soit veulent revoir ce concert, soit n'ont pas pu venir ou obtenir de place, soit voudrait découvrir ce groupe, le concert filmé est en visionnage gratuit sur le site de la Cité de la Musique pendant quatre mois.

 

Laurent Coudol         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 27 septembre 2020 : Autumn Sweater

Voici les premiers jours d'automne, les premiers froids, la pluie et l'envie de s'auto-confiner avec une boisson réconfortante, du chauffage, de la bonne musique, un bon livre, film, jeu voire avec des amis autour d'un bon repas. Bref, c'est l'automne et voici le programme réconfortant de la semaine. Sans oublier le replay de la MAG #11 du 26/09.

Du côté de la musique :

"Echos" de Romain Humeau
"American head" de The Flaming Lips
"Grand écran" de Ensemble Triptikh
"Beethoven : op 109, 110, 111" de Fabrizio Chiovetta
"B.O. d'une scène de meurtre" première émission de la saison 2 de Listen In Bed
"Oiseau(x) scratch" de Luc Spencer
"Debussy" de Philippe Bianconi
"Tête Blême" de Pogo Car Crash Control
"XIII" de Quatuor Ardeo
et toujours :
"In and out of the light" de The Apartments
"Chrone EP" de Atrisma
"State of emergency" de Babylon Circus
"Nomadic spirit" de La Caravane Passe
"Règle d'or" de Marie Gold
"Berg, Webern, Schreker" de Orchestre National d'Auvergne & Roberto Forès Veses

Au théâtre :

les nouveautés :
"Le Grand Inquisiteur" au Théâtre national de l'Odéon
"Iphigénie" aux Ateliers Berthier
"Philippe K. ou la flle aux cheveux noirs" au Théâtre de la Tempête
"Le Grand Théâtre de l'épidémie" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Crise de nerfs" au Théâtre de l'Atelier
"Le Quai de Ouistreham" au Théâtre 14

"Les Pieds tanqués" au Théâtre 12
"Le nom sur le bout de la langue" au Théâtre de la Huchette
"La Folle et inconvenante Histoire des femmes" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
les reprises :
"Un Vers de Cid" au Théâtre Essaion
"Album de famille" au Studio Hébertot
"A la recherche du temps perdu" au Théâtre de la Contrescarpe
"Félix Radu - Les mots s'improsent" au Théâtre des Mathurins
"Contrebrassens" au Studio Hébertot
"Leonard de Vinci, naissance d'un génie" au Studio Hébertot
"J'aime Brassens" au Théâtre d'Edgar
et les spectacles déjà à l'affiche

Expositions :

la nouvelle saison muséale avec :
"Victor Brauner - Je suis le rêve. Je suis l'inspiration" au Musée d'Art Moderne de Paris
"Alaïa et Balenciaga - Sculpteurs de la forme" à la Fondation Azzedine Alaïa
"Pierre et Gilles - Errances immobiles" à la Galerie Templon
"Sarah Moon - PasséPrésent" au Musée d'Art Moderne de Paris

Cinéma :

en salle :
"L'Ordre moral" de Mario Barroso
at home :
"Drôles d'oiseaux" de Elise Girard
"Mise à mort du cerf sacré" de Yorgos Lanthimos
"Terror 2000 - Etat d'urgence en Allemagne" de Christoph Schlingensief
"Vers un destin insolite sur les flots bleus de l'été" de Lina Wertmüller
"Ruth et Alex" de Richard Loncraine

Lecture avec :

"Ici finit le monde occidental" de Matthieu Gousseff
"L'heure des spécialistes" de Barbara Zoeke
"Mémoires" du Général von Choltitz
"Porc braisé" de An Yu
"Portraits d'un royaume : Henri III, la noblesse et la Ligue" de Nicolas Le Roux
"Sublime royaume" de Yaa Gyasi

et toujours :
clickez ici pour Notre sélection des livres de la rentrée mais aussi
"De soleil et de sang" de Jérôme Loubry
"Fin de combat" de Karl Ove Knausgaard"
"KGB" de Bernard Lecomte et "Napoléon, dictionnaire historique" de Thierry Lentz
"La danse du vilain" de Fiston Mwanza Mujila
"Louis XIV, roi du monde" de Philip Mansel

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=