Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Lennon
David Foenkinos  (Editions Plon)  octobre 2010

Le 8 décembre dernier, les médias du monde entier ont célébré les trente ans de la disparition de John Lennon. Etrange coutume que de fêter la mort d’une célébrité, quelle qu’elle soit, ne trouvez-vous pas ? Cette date a été précédée, quelques semaines avant, de l’annonce de la parution de l’intégralité de l’œuvre des Beatles sur le magasin global iTunes. Pas sûr que l’artiste aurait apprécié cette célébration mercantile. Veuillez laisser le respect de l’artiste à l’entrée du magasin svp, bref, passons ce détail.

On a aussi vu apparaître sa dernière interview qui devait être restée bloquée dans un tiroir depuis toutes ces années, un film sur sa jeunesse, dont la bande annonce ne laisse rien présager de très intéressant, et j’en passe.

De la masse de ces commémorations, celle de David Foenkinos nous est parvenue il y a quelques semaines. Elle a au moins le mérite de présenter un contre-pied original. Ce n'est pas une biographie contenant les souvenirs d’une sombre cousine, se remémorant le jeune trublion. Non, David Foenkinos a écrit un livre de fan. De toute sa connaissance et sa passion évidente pour les Beatles, l’auteur a décidé de faire un flashback sur la vie de John Lennon. Prétexte au "Je", il a choisi de plonger le lecteur au centre de confessions, en le mettant dans la peau d’un analyste, que le musicien viendrait consulter. Ce tour de passe-passe permet une immersion immédiate dans l’histoire de l’un des musiciens les plus commentés, critiqués, adulés (rayer les mentions inutiles) depuis les années 60. On pourra douter de certaines réflexions personnelles avancées par l'auteur, certains passages se voulant comme explications de décisions prises par John Lennon. Même si sa vie a été extrêmement suivie, déballée, fantasmée ou même exposée par lui-même, on peut douter de certains retours sur l'histoire des années après et sans faits pour les étoffer.

Néanmoins, le livre est très agréable à lire. Le fait que l'auteur ait choisi la première personne renforce le sentiment de proximité. En outre, on y apprend des choses fascinantes (ce fut mon cas). Revivre les débuts de ce jeune musicien de Liverpool et son désir de sortir d’un ennui évident dans une société anglaise conservatrice, au lendemain de la seconde guerre mondiale, éclaire certains passage de sa vie future. Se retrouver plongé au cœur de la folie de la beatlesmania, des errances de John, pour la supporter, des années drogues, post Beatles, le tout sur 230 pages est un vrai bonheur. Loin de vouloir déconstruire le mythe ou de le réhabiliter, Lennon place simplement l’éclairage de la vie de John sous un angle différent et montre les doutes d’un homme, dont la vie ne lui appartenait plus depuis longtemps et comment il a réussi (ou pas) à vivre avec. La célébrité à outrance, n'a jamais réussi à satisfaire cet homme, qui n'aurait certainement pas réussi à vivre une simple vie de quidam.

Lennon est un livre de fan, mais pas à destination des seuls fans du quart des garçons dans le vent. David Foenkinos, en funambule de l'écriture, est parvenu à mêler intérêt historique, et extrapolations post mortem, l'exercice n'était pas facile au départ.

 
En savoir plus :
Le Myspace de David Foenkinos

Monsieur Var         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 27 septembre 2020 : Autumn Sweater

Voici les premiers jours d'automne, les premiers froids, la pluie et l'envie de s'auto-confiner avec une boisson réconfortante, du chauffage, de la bonne musique, un bon livre, film, jeu voire avec des amis autour d'un bon repas. Bref, c'est l'automne et voici le programme réconfortant de la semaine. Sans oublier le replay de la MAG #11 du 26/09.

Du côté de la musique :

"Echos" de Romain Humeau
"American head" de The Flaming Lips
"Grand écran" de Ensemble Triptikh
"Beethoven : op 109, 110, 111" de Fabrizio Chiovetta
"B.O. d'une scène de meurtre" première émission de la saison 2 de Listen In Bed
"Oiseau(x) scratch" de Luc Spencer
"Debussy" de Philippe Bianconi
"Tête Blême" de Pogo Car Crash Control
"XIII" de Quatuor Ardeo
et toujours :
"In and out of the light" de The Apartments
"Chrone EP" de Atrisma
"State of emergency" de Babylon Circus
"Nomadic spirit" de La Caravane Passe
"Règle d'or" de Marie Gold
"Berg, Webern, Schreker" de Orchestre National d'Auvergne & Roberto Forès Veses

Au théâtre :

les nouveautés :
"Le Grand Inquisiteur" au Théâtre national de l'Odéon
"Iphigénie" aux Ateliers Berthier
"Philippe K. ou la flle aux cheveux noirs" au Théâtre de la Tempête
"Le Grand Théâtre de l'épidémie" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Crise de nerfs" au Théâtre de l'Atelier
"Le Quai de Ouistreham" au Théâtre 14

"Les Pieds tanqués" au Théâtre 12
"Le nom sur le bout de la langue" au Théâtre de la Huchette
"La Folle et inconvenante Histoire des femmes" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
les reprises :
"Un Vers de Cid" au Théâtre Essaion
"Album de famille" au Studio Hébertot
"A la recherche du temps perdu" au Théâtre de la Contrescarpe
"Félix Radu - Les mots s'improsent" au Théâtre des Mathurins
"Contrebrassens" au Studio Hébertot
"Leonard de Vinci, naissance d'un génie" au Studio Hébertot
"J'aime Brassens" au Théâtre d'Edgar
et les spectacles déjà à l'affiche

Expositions :

la nouvelle saison muséale avec :
"Victor Brauner - Je suis le rêve. Je suis l'inspiration" au Musée d'Art Moderne de Paris
"Alaïa et Balenciaga - Sculpteurs de la forme" à la Fondation Azzedine Alaïa
"Pierre et Gilles - Errances immobiles" à la Galerie Templon
"Sarah Moon - PasséPrésent" au Musée d'Art Moderne de Paris

Cinéma :

en salle :
"L'Ordre moral" de Mario Barroso
at home :
"Drôles d'oiseaux" de Elise Girard
"Mise à mort du cerf sacré" de Yorgos Lanthimos
"Terror 2000 - Etat d'urgence en Allemagne" de Christoph Schlingensief
"Vers un destin insolite sur les flots bleus de l'été" de Lina Wertmüller
"Ruth et Alex" de Richard Loncraine

Lecture avec :

"Ici finit le monde occidental" de Matthieu Gousseff
"L'heure des spécialistes" de Barbara Zoeke
"Mémoires" du Général von Choltitz
"Porc braisé" de An Yu
"Portraits d'un royaume : Henri III, la noblesse et la Ligue" de Nicolas Le Roux
"Sublime royaume" de Yaa Gyasi

et toujours :
clickez ici pour Notre sélection des livres de la rentrée mais aussi
"De soleil et de sang" de Jérôme Loubry
"Fin de combat" de Karl Ove Knausgaard"
"KGB" de Bernard Lecomte et "Napoléon, dictionnaire historique" de Thierry Lentz
"La danse du vilain" de Fiston Mwanza Mujila
"Louis XIV, roi du monde" de Philip Mansel

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=