Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Bonus
Laurent Chalumeau  (Editions Grasset)  novembre 2010

Laurent Chalumeau continue de creuser, avec un style westlakien à la française, la veine du roman "Noir Riviera", la bêtise étant plus folklorique au soleil, avec "Bonus", un nouvel opus qui sort presque un an jour pour jour après" Un mec sympa", tout en proposant une novation même si cela commence de la même façon par une petite frappe qui sort de prison.

En effet, il substitue au récit par le personnage principal entropique, de préférence un anti-héros looser, la technique de concaténation lelouchienne - pour un roman au demeurant scénaristique - relatant le destin inexorablement et inéluctablement croisé de plusieurs personnages vers un unique point de convergence.

Lequel ? Cherchez bien ce qui en ces temps difficiles où le diktat néo-libéral, faisant un grand écart circassien de belle envergure, jongle de la rigueur au jackpot. Oui, le pognon, les pépètes, le fric, la maille, le genhar, la suite dans le dico d'argot.

La distribution ? Un ancien prof à la piètre retraite, maqué avec une rombière pleine aux as, qui rêve de faire un coup d'éclat citoyen envisage de faire évader des sans-papiers d'un centre de détention en faisant sauter un mur avec un explosif obtenu auprès d'un cordiste dont l'épouse, une esthéticienne qui chante dans des GDM (entendez "galas de merde") en se prenant pour la future Nouvelle Star, a pour frère un minable tout juste ex-taulard qui envisage d'enlever un gros pourri de capitaliste véreux amis des banquiers liechstensteinois et mis en accusation, qui de plus a été le PDG d'une chaine de supermarchés dans laquelle leur mère caissière a laissé sa santé, qui se trouve être défendu par l'avocat auprès duquel sa fille est stagiaire laquelle, gavée de jouer les porte-serviettes, s'acoquine avec le policier black chargé de la protection rapprochée de la juge d'instruction chargée cette affaire dont le mari est l'amant de la colocataire de la fille du prof.

Voilà qui a le mérite d'être concis. Ce n'est pas clair ? Recommençons... non c'est une boutade. Mieux vaut s'attaquer à la lecture par soi-même de ce roman dont l'intrigue de départ, le rackett d'un homme riche de millions illégitimes et frauduleux dans un but redistributif, évoque celle de l'excellent roman de Nicolas Ancion "L'homme qui valait 35 milliards".

Comme à son habitude, l'auteur livre une jolie satire sociale servie par un sens aigu des dialogues. Tout s'emberlificote à souhait puis le polar s'étiole un peu au moment de ce qui pourrait être le dénouement pressenti par le lecteur. Mais bon faiseur, il reprend les rênes in extremis par une volte-face totalement inattendue, certes un poil tirée par les cheveux, mais jubilatoire.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight du même auteur :
La chronique du roman "En Amérique"
La chronique du roman "Un mec sympa"
La chronique de l'essai "Moi et Bobby McGee"


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 29 novembre 2020 : Culture Globale

Ca y est vous n'avez plus d'excuse pour ne pas vous rendre dans les librairies, disquaires et autres lieux de culture chers à nos coeurs, alors FONCEZ ! si vous avez besoin d'un prétexte : On n'a jamais été aussi proche de Noël !

Du côté de la musique :

"I know that you know" de Eau Rouge
"In town" de Switch Trio
"May our chambers be full" de Emma Ruth Rundle & Thou
"The messenger" de Hélène Grimaud
"Songs" de Patrick Messina & Fabrizio Chiovetta
"Star feminine band" de Star Feminine Band
"Signs" de Vaiteani
"Stay" de Valerie June
"Grand plongeoir" de Yves Marie Bellot
"Selectorama" Le nouveau mix (S2M4) de Listen In Bed
"De là" de Clarys
et toujours :
"Sweet roller" de Al Pride
"After the great storm" et "How beauty holds the hand of sorrow" de Ane Brun
"Bisolaire" de Fredda
"Stillness" de Laetitia Shériff
"Un soir d'été" de Aurore Voilqué Trio
"Warning bell" de Daniel Trakell
"Trip" de Lambchop assortie de la nouvelle émission de Listen in Bed "Lambchop's Trip"
"Glo" de Manuel Bienvenu
"Serpentine prison" de Matt Berninger
"Je ne vous oublierai jamais" de Morgane Imbeaud
"Lockdown care bundle EP" de Nadeah
"Nashville tears" de Rumer

Au théâtre at home :
avec les captations vidéo de :
"Les Géants de la montagne" de Luigi Pirandello
"Très chère Mathilde" de Israel Horovitz
"Une des dernières soirées de carnaval" de Carlo Goldoni
"Un amour de jeunesse" de Ivan Calbérac
"La Vérité" de Florian Zeller
"Ils se sont aimés" de Pierre Palmade et Muriel Robin
"La croisière ça use" de Emmanuelle Hamett
"Cyrano m'était conté" de Sotha
et un air d'opéra avec "Miranda" d'après Shakespeare et Purcell

Expositions :

en virtuel :
"Gabrielle Chanel - Manifeste de mode" au Palais Galliera
"Cristo et Jeanne Claude" au Centre Pompidou
"Jim Dine - A day longer" à la Galerie Templon

"Kiki Smith" à la Monnaie de Paris
"Pierre Soulages" à l'espace culturel départemental Lympia à Nice
"La "Collection Emil Bührle" au Musée Maillol
"Paris Romantique 1815-1848" au Petit Palais
"Léonard de Vinci" au Musée du Louvre
"La vitrine Gallé" au Musée des Arts et Métiers
et les collections du Musée Guggenheim de New York

Cinéma :

at home en steaming gratuit :
"Caché" de Michael Haneke
"Au loin s'en vont les nuages" de Aki Kaurismaki
"Une valse dans les allées" de Thomas Stuber
"La Lune de Jupiter" de Kornel Mundruczo
"L'enfant d'en-haut" de Ursula Meier
"Le beau monde" de Julie Lopes Curval

Lecture avec :

"L'intériorité dans la peinture" de Pierre Soulages & Anne-Camille Charliat
"Coco de Paris" de France de Griessen
"Considérations sur le homard tome 2" de David Foster Wallace
"Intuitions" de Paul Cleave
"Les aveux" de John Wainwright
"Les ratés de l'aventure" de Titayna
"Un été de neige et de cendres" de Guinevere Glasfurd
et toujours :
"Lire les morts" de Jacob Ross
"La mer sans étoiles" de Erin Morgenstern
"Les filles mortes ne sont pas aussi jolies" de Elizabeth Little
"Batailles" de Isabelle Davion & Béatrice Heuser
"De Gaulle et les communistes" de Henri Christian Giraud

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=