Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Amor Amor... à Buenos Aires
Théâtre Comédia  (Paris)  février 2011

Spectacle musical écrit par Federico Mora, mis en scène par Stéphan Druet, avec Sebastiàn Galeota, Mona Heftre, Cécilia Filippi, Emma Fallet, Laura Lago, Stéphane Eloy, François Briault, François Beretta, Fanny Fourquez, Tiago Olivier, Sarah Zoghlami, Salem Sobihi et Coco Dias.

Créé à Paris en juillet 2010 à l'Hôtel Gouthière dans le cadre du Festival Nuits d'été argentines sous le titre "Se dice de mi en Buenos Aires", ce spectacle musical est de nouveau à l'affiche mais au Théâtre Comédia sous le titre "Amor Amor... à Buenos Aires".

Et c'est un grand plaisir de retrouver les aventures de Ottavia La Blanca, artiste travesti au cabaret "Bonjour Paris Pim Pam Poum". Jeune homme chassé de la maison parce qu'on refusait son homosexualité, il revient à Buenos Aires dix ans plus tard, perché sur de hauts talons et habillé de robes chatoyantes, dans la pension de famille que tient sa mère, la sévère Alba. Seule sa grand-mère, la fantasque Zulma, le reconnaît. 

Le texte de Federico Mora, alias Stephan Druet lui-même, est amusant, gentiment provocateur. On y parle beaucoup de sexe, mais sans vulgarité. L'homosexualité et la tolérance sont toujours au coeur du propos.

Mais en quelques mois, la pièce a énormément évolué. Le décor de Roberto Platé et la scénographie y sont pour beaucoup. Sur scène est reconstituée la pension de famille, avec des ses chambres à l'étage, les balcons, les fenêtres ouvertes d'où on s'interpelle. L'attention du spectateur est très vite attirée d'une fenêtre à l'autre, l'action se déroule dans le patio de cette pension de famille, mais aussi dans les chambres.

La mise en scène de Stéphan Druet est très dynamique. Il a ajouté, par rapport à la version initiale, des chansons en espagnol et des passages de tango chorégraphié. La troupe s'est étoffée avec l'arrivée de quatre danseurs et danseuses, beaux et talentueux, et d'un virtuose du tango argentin, Coco Dias, dans le rôle du père qui écoute à longueur de journée les airs de Carlos Gardel.

Mais c'est avant tout la troupe, dans son ensemble, qui dégage une énergie qui balaie tout sur son passage. Il y a bien sûr Sebastiàn Galeota, acteur argentin qui vit en France, dans le rôle d'Ottavia. Il déambule et danse sur des talons de quinze centimètres, change douze fois de robes durant le spectacle, chute en bas des escaliers ou est balancé par la fenêtre.

Mona Heftre, dans le rôle d'Alba, est excellente. Endossant les habits de la grand-mère qui fume et revend de l'herbe, Stéphane Eloy hérite du rôle le plus décalé et des réparties les plus piquantes. Les deux soeurs bigotes en mal d'amour physique, interprétées par Cécilia Filippi et Emma Fallet, sont des personnages complètement loufoques. Le garde du corps d'Ottavia, le viril Salem Sobihi, porte très bien le short moulant à paillettes et les tongs assorties.

Quant à Yolanda, interprété par la belle Laura Lago, aux jambes interminables, et à Alvaro, interprété par François Briault, sur lequel se cristallise toutes les frustrations des uns et des autres, ils sont incontournables. Tous les rôles sont tenus de manière magistrale, avec énormément de fougue, et participent de l'énergie qui se dégage de l'ensemble.

Enfin, les chorégraphies de Caroline Roëlands sont déjantées et obligent les acteurs à des numéros étonnants, surtout lorsqu'ils portent certaines robes délirantes de Michel Dussarat.

Ce spectacle drôle, coloré, parfois kitsch, un brin hystérique, a enthousiasmé le public qui a réservé une standing ovation aux artistes venus saluer à l'issue de la représentation. Cette pièce déborde de joie, d'enthousiasme et de plaisir.

"Amor, Amor... à Buenos Aires" donne un coup de soleil aux spectateurs et aide à recharger les accus au milieu de l'hiver !

 

Laurent Coudol         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 25 octobre 2020 : Tous aux abris

Couvre feu encore plus contraint, nouveau confinement, tout est possible et tout est à craindre pour la culture. Restons groupés comme dirait Bernard Lenoir. Nous continuons évidemment de vous proposer chaque semaine notre sélection culturelle. Et bien entendu, découvrez le replay de La Mare Aux Grenouilles #13 de ce samedi 24 octobre

Du côté de la musique :

"Labyrinth" de Khatia Buniatishvili
"Contrasts", la 3eme émission de la saison 2 de Listen In Bed
"Dreamer" de Rosaway
"No future" de Samarabalouf
"Verdure" de The Hyènes
"Got the manchu" de We Hate You Please Die
et toujours :
"Armand-Louis Couperin : pièces de clavecin" de Christophe Rousset
"Ce qui suit" de Mondo Cane
"Awaiting ship" de Dominique Fillon Augmented Trio
"Soné ka-la 2 odyssey" de Jacques Schwarz Bart
"Killing Eve + Australie" nouveau mix de Listen in Bed
"LP2" de Pointe Du Lac
"Jorn" de Box Bigerri

Au théâtre :

une nouveauté :
"Tout Dostoievski" au Théâtre Le Lucernaire
des comédies pour rire et sourire :
"On purge bébé" au Théâtre de l'Atelier
"Les Faux British" au Théâtre Saint-Georges
"Dernier coup de ciseaux" au Théâtre des Mathurins
"Crise de nerfs" au Théâtre de l'Atelier
"De quoi j'me mêle" au Théâtre d'Edgar
"Mon meilleur copain" au Palais des Glaces
les reprises :
"Françoise par Sagan" au Théâtre L'Archipel
"Caroline Loeb - Chiche !" au Théâtre L'Archipel
"Play Loud" au Théâtre La Flèche
"Vous pouvez ne pas embrasser la mariée" à la Comédie des 3 Bornes
"Des Femmes" au Lavoir Moderne Parisien
"Comment épouser un milliardaire" à la Nouvelle Seine
et les spectacles déjà à l'affiche

Expositions :

la nouvelle saison muséale avec :
"Voyage sur la route du Kikosaido - De Hiroshige à Kuniyoshi" au Musée Cernushi
"Pierre Dac - Du côté d'ailleurs" au Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme
"Gabrielle Chanel - Manifeste de mode" au Palais Galliera
"L’Age d’or de la peinture danoise (1801-1864)" au Petit Palais
"Man Ray et la mode" au Musée du Luxembourg
"Victor Brauner - Je suis le rêve. Je suis l'inspiration" au Musée d'Art Moderne de Paris
"Sarah Moon - PasséPrésent" au Musée d'Art Moderne de Paris

"Alaïa et Balenciaga - Sculpteurs de la forme" à la Fondation Azzedine Alaïa

Cinéma :

en salle :
"Une vie secrète" de Aitor Arregi, Jon Garano et José Mari Goenaga
"L'Avventura" de Michelangelo Antonioni
at home :
"India Song" de Marguerite Duras
"Au bout du conte" de Agnès Jaoui
"L'effet aquatique" de Solveig Anspach
"Pourquoi tu pleures ?" de Katia Lewkowicz
"Henri" de Yolande Moreau
"La Famille Wolberg" de Axelle Ropert

Lecture avec :

"Le dérèglement joyeux de la métrique amoureuse" de Mathias Malzieu & Daria Nelson
"Le proche orient" de Catherine Saliou
"Mondes en guerre - tome 3 : Guerres mondiales et impériales, 1870-1945" de André Loez
et toujours :
"L'ange rouge" de François Médéline
"Le prix de la vengeance" de Don Wislow
"De Gaulle, stratège au long cours" de François Kersaudy
"Georges Clemenceau, lettres d'amérique" de Patrick Weil et Thomas Macé
"Justice de rue" de Kris Nelscott
"Plus fort qu'elle" de Jacques Expert

Froggeek's Delight :

"Hades" sur Windows, Mac OS et Switch
Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=