Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Crystal Fighters
Interview  (Paris)  17 janvier 2011

Pour ma première interview en anglais, ce sont les déjantés Crystal Fighters qui ouvrirent le bal. Je m'attendais à les entendre s'exprimer avec un accent "à l'espagnole" au vu de leurs origines (selon internet) mais à ma grande surprise les espagnols n'en n'étaient pas. Rencontre avec les trois garçons fondateurs du groupe, Gilbert, Sebastian et Graham.

J'ai vu un peu partout sur Internet que vous étiez espagnols. Mais quand je vous entends parler, j'ai l'impression que non. D'où venez-vous ?

Gilbert : Je viens de Londres, tout comme Sebastian que je connais depuis très longtemps. On  connait Graham depuis fin 2007. Mais on a vraiment commencé à faire de la musique ensemble quand on a rencontré Laura, une amie de Graham. Elle vient du Pays Basque et quand son grand-père est décédé, elle était déjà très imprégnée de cette culture, des instruments traditionnels qu'il avait chez lui aussi. Elle est venue à Londres et nous a montré tout ça, cela nous a intrigués. On aime tellement de musiques diverses qu'on a tout de suite commencé à faire des recherches sur la culture basque, et ce qu'on a découvert était vraiment intéressant pour nous. Une culture intense et riche. On a donc décidé de s'en inspirer pour notre projet musical.

Mais pour répondre à ta question, les gens pensent qu'on est espagnols parce que c'est ce qui est indiqué sur notre Myspace. En fait, c'est parce que le projet Crystal Fighters est vraiment né là-bas, en Espagne. C'est aussi pour ça qu'on aime bien chanter anglais avec une sorte d'accent espagnol (rires). Notre musique est une de fusion de plusieurs origines, entre la dance, la folk, la musique traditionnelle basque et espagnole... pour en faire une musique populaire aux accents électros.

Vous êtes plusieurs chanteurs sur l'album, comment vous êtes-vous réparti les rôles ?

Gilbert : Oui on chante tous dessus. Sebastian est le chanteur principal, il y a aussi plusieurs filles, Laura sur "Xtatic Truth", et d'autres principalement espagnoles qui se sont rajoutées au fur et à mesure ("I Love London", "I Do this Everyday")...

On aime bien avoir de nouvelles voix, même en concert. D'ailleurs, la culture basque a une vraie histoire avec les voix multiples, les chorales, les voix qui s'entremêlent, on s'en inspire. A un moment donné, il y avait 12 voix différentes, c'était 12 personnalités qu'on pouvait ressentir sur scène. Par exemple, sur "Follow", il y a 3 voix différentes qui se croisent. Ce qu'on adore, c'est quand la voix de Sebastian et celle de Laura ne font plus qu'une seule voix, une seule tonalité qui se rajoute aux autres existantes.

Qui écrit, qui compose ?

Gilbert : Nous trois. On aime chacun des styles différents, donc parfois on commence chacun à écrire et composer dans notre coin, puis on fait écouter aux autres qui rajoutent leur touche personnelle si nécessaire. C'est pour ça que toutes nos chansons sont si différentes les unes des autres. Ce qui est important pour nous, c'est qu'on ait envie d'écouter l'album de la première à la dernière chanson sans s'ennuyer, qu'à chaque fois ce soit une nouvelle surprise. Chaque titre est une histoire à part entière.

Vos vidéos et clips ont des styles vraiment opposés. Par exemple, "I Love London" est filmé de manière très basique, quasi amatrice, alors que "Xtatic Truth" ou "Follow" sont très travaillés et plus créatifs. Comment expliquez-vous cette différence ?

Sebastian : Oui c'est vrai ! On a travaillé avec des réalisateurs vraiment différents les uns des autres selon les chansons. Ça permet d'avoir plusieurs expérimentations visuelles. On aime l'art en général donc pour les vidéos, on en a profité pour tester plusieurs choses.

Dans la vidéo de "Follow", la première femme que l'on voit à une table me fait penser à une actrice très connue... Angelica Houston !

Sebastian : Tout à fait ! Mais ce n'est pas elle. C'est une actrice très connue aussi mais elle est espagnole. Le réalisateur savait qu'on aimait Angelica Houston, donc en lui demandant de jouer dans le clip, c'était un clin d'œil sympa. Avec les vidéos, on peut amener des choses en plus à la chanson, une nouvelle dimension, comme des références cinématographiques. On adore faire ça !

Et pour finir, quelle est la chanson préférée de chacun sur l'album ?

Tous en choeur : "I do this everyday" ! (Rires) C'est celle dans laquelle toutes nos personnalités et influences se rencontrent, sur scène elle nous permet de faire des choses incroyables !

Après Nantes, Angers et Le Havre, les Crystal Fighters seront en concert le 19 février au Point Ephémère. Évidemment on y sera, et vous ?

Retrouvez Crystal Fighters
en Froggy's Session
pour 3 titres en cliquant ici !
  

 

 

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Star of Love de Crystal Fighters
La chronique de l'album Everything Is My Family de Crystal Fighters
Crystal Fighters en concert au Festival International de Benicàssim #17 (jeudi 14 juillet 2011)
Crystal Fighters en concert au Festival Rock en Seine 2014 (vendredi 22 août 2014)

En savoir plus :
Le site officiel de Crystal Fighters
Le Bandcamp de Crystal Fighters
Le Soundcloud de Crystal Fighters
Le Facebook de Crystal Fighters

Crédits photos : Thomy Keat (Toute la série sur Taste of Indie)


ACG         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Crystal Fighters (17 janvier 2011)


# 20 octobre 2019 : De tout, pour Tous

Encore un programme bien chargé et très éclectique au travers de notre sélection culturelle hebdomadaire. Beaucoup à lire, à voir, à écouter... alors ne perdons pas de temps. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Engine of paradise" de Adam Green
"Phantom solids" de Lunt
"Fear of an acoustic planet" de Tahiti 80
"A wonder plante to" de Nilok 4tet & Daniel Zimmermann
"Six strings under" de Eric Legnini
Sarah McCoy et Dom La Nena au Nancy Jazz Pulsation
"Nothin' but" de Flyin' Saucers Gumbo Special
"Comfort zone" de Hugo Lippi
"Hors l'amour" de Jean Felzine
"A ciel ouvert" de Kaori
Rencontre avec Lady Arlette, accompagnée d'une session live et acoustique
"Vinyles, suite" c'est le titre de l'émission #3 de Listen in Bed
"Déluge" c'est le troisième volume des Mix de Listen in Bed
"Hybrid" de Yosta
et toujours :
"Vie future" de La Féline
"Kino music" de Pierre Daven Keller
"Miracles" de Sarah Amsellem
Orouni en session live dans une librairie, par ici
"Beethoven, 5 sonates pour piano" de Michel Dalberto
"Ship of women / Somewhere in a nightmare" de Olivier Rocabois
"Disaster serenades" de Parlor Snakes
"A life with large opening" de Samba de la Muerte
"Les géraniums" de Marie Sigal
"Amazona" de Vanille
"Pulse" de Vincent David
Festival Levitation #7 avec The Warlocks, Frustration, Fat White Family...
Listen in bed Emission #2, Vinyles
Listen in bed Mix #2, The Sopranos

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Cirque Leroux - La Nuit du Cerf" au Théâtre Libre
"Un jardin de silence" à La Scala
"Frida jambe de bois" au Théâtre de l'Union à Limoges
"Fleur de peau" au Théâtre Essaion
"Habiter le temps" au Lavoir Moderne Parisien
"Wilde - Chopin" au Théâtre Le Ranelagh
"En ce temps là l'amour..." au Théâtre des Mathurins
"Imposture posthume" au Centre Culturel Suisse
"Fred Tousch - Fée" au Théâtre de Belleville
"Corinne Zarzavatdjian - Un nom à coucher dehors !" au Mélo d'Amélie
des reprises :
"L'Ingénu" au Théâtre Le Lucernaire
"Le Crépuscule" au Théâtre de l'Epée de Bois
"J'aime Brassens" au Théâtre d'Edgar
et la chronique des spectacles déjà à l'affiche en octobre

Expositions avec :

"Vampires - De Dracula à Buffy" à la Cinémathèque française

Cinéma avec :

le film de la semaine :
"Au bout du monde" de Kiyoshi Kurosawa
et la chronique des films à l'affiche en octobre

Lecture avec :

"Cléopâtre" de Alberto Angela
"Histoire du Canada" de Daniel de Montplaisir
"Je te suivrai en Sibérie" de Irène Frain
"La source de l'amour propre" de Toni Morrison
"Ordinary people" de Diana Evans
"Vik" de Ragnar Jonasson
et toujours :
"L'héritage Davenall" de Robert Goddard
"L'horizon qui nous manque" de Pascal Dessaint
"La petite conformiste" de Ingrid Seyman
"La véritable histoire des douze Césars" de Virginie Girod
"Les roses de la nuit" de Arnaldur Indridason
"Guerilla, le temps des barbares" de Laurent Obertone
"Pyongyang 1071" de Jacky Schwartzmann

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=